Archives de catégorie : PROGRAMME

Programme Mai-Août 2019

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Mai-Août 2019 !

Les réservations sont recommandées pour tous nos événements, gratuits ou payants.

Les fontaines de Bordeaux // Samedi 15 juin 2019 à 15h

La majorité des fontaines de Bordeaux est construite au XIXe siècle. La fonction utilitaire de ces fontaines n’a été abandonnée qu’autour de 1857, pour orner les allées de Tourny et la place de la Bourse. Mais ensuite, toutes les fontaines, aussi élégantes soient-elles, sont conçues pour permettre également aux habitants de venir s’y approvisionner. La commodité et le souci esthétique ne s’excluent pas, mais s’allient.

A la fin du XIXe siècle, on voit tout de même le triomphe des eaux décoratives, leur puissance évocatrice exploitée sans réserve par les artistes.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Samedi 15 juin 2019 à 15h – Balade à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : place Charles Gruet, Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation obligatoire en ligne ici

Reconstruire Royan // Mardi 18 juin 2019 à 19h

En 1945, la « Perle de l’Océan » est détruite par les bombardements alliés destinés à libérer la poche de Royan. Le centre-ville est rasé à près de 85%. Toute la ville est à reconstruire. Le jeune architecte bordelais Claude Ferret se voit alors confier, par le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme, la réalisation d’une nouvelle trame urbaine pour Royan ainsi que le suivi de ses nouveaux équipements pensés pour une vie moderne. Oscillant entre classicisme et Art déco dans les premières années de la Reconstruction, avant un engagement complet dans une modernité inspirée des réalisations d’Oscar Niemeyer, Royan s’impose comme une leçon d’architecture et d’urbanisme.

Cette conférence sera l’occasion de retracer l’histoire de la reconstruction de Royan, du lendemain de Seconde Guerre mondiale à la fin des années 1960, et de (re)découvrir les chefs-d’œuvre royannais que sont le Marché central, la Casino municipal (aujourd’hui détruit), le Palais des Congrès, le Front de mer mais aussi l’audace des villas et ensembles d’habitations de la ville « la plus cinquante de France ».

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 18 juin 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Mathieu Marsan, médiateur culturel

Gratuit

Réservations en ligne ici

Jeux et Fêtes au Moyen âge // Jeudi 20 juin 2019 à 19h

Le Moyen Âge, époque festive où l’on savait s’amuser? C’est souvent une autre image que l’on a en tête, celle d’une période sombre et profondément pieuse.

Pourtant, si l’on se tourne du côté des textes non religieux et des archives civiles, on découvre une époque qui sait se divertir à travers bals, cérémonies, tournois, fêtes princières et populaires, liées – ou non – au calendrier liturgique. La célèbre fête de Carnaval est justement une invention médiévale! Pendant quelques jours, la ville s’anime et le bruit, les déguisements et les excès de gourmandise sont légion. C’est l’avènement de l’absurde et du monde à l’envers décrits dans la littérature comique, avant la longue période du Carême.

D’autres fêtes religieuses liées au cycle agricole sont l’occasion de ces “fêtes de renversement temporaire” où la hiérarchie sociale s’inverse, où le rire est roi. Autour de Noël, des enfants prennent la place des prêtres, on célèbre même une messe de l’Âne! Si l’Eglise cherche à maîtriser ces débordements, ils n’en font pas moins partie de l’année liturgique. Parfois tolérés et encadrés par l’institution religieuse, parfois interdits, ces événements ont une histoire qui débute bien avant le Moyen Âge.

De la même manière, de nombreux jeux existent déjà : colin-maillard, les jeux de balle, les dés, les cartes à jouer, les échecs, etc… Mais tous n’ont pas bonne presse ! Les dés, utilisés pour des paris basés sur le hasard, reviennent à remettre en cause l’omnipotence divine. Les échecs, venus d’Orient et très appréciés des nobles, sont l’image de la stratégie politique mais aussi de la conquête amoureuse…

Cette conférence se propose de vous faire découvrir cet univers du divertissement et son histoire, qui ont tout à voir avec les mentalités médiévales.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 20 juin 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations obligatoires ici

 

Bordeaux révolutionnaire // Dimanche 23 juin 2019 à 15h

La Révolution française, grande date dans l’esprit des citoyens français, est porteuse d’idées et de valeurs nouvelles.

Cette dernière ne s’est pas déclenchée de manière aussi brusque qu’on pourrait le croire et nous nous intéresserons aux changements qu’elle a induit à Bordeaux à partir des années 1780 jusqu’à la fin de la Révolution, estimée à l’arrivée au pouvoir de Napoléon Bonaparte.

Comment ces nouvelles idées ont-elles été accueillies à Bordeaux ? Quels symboles de cette Révolution nous reste-t-il ?

En effet, ces événements cachent aussi des décisions visant une recherche de changements parfois radicaux et marquent la fin de la prospérité et de l’expansion urbaine de Bordeaux. La nationalisation des biens du clergé a par exemple entraîné la destruction de nombreux édifices, mais aussi la construction de nouveaux bâtiments afin de les remplacer.

Quelles sont alors les monuments ou quartiers de Bordeaux que l’on doit à la Révolution française ?

À Bordeaux, les acteurs politiques les plus célèbres de la Révolution sont bien sûr les Girondins, mais sont-ils les seuls Bordelais à avoir joué un rôle dans cette période de l’Histoire ?

Notre parcours en ville nous permettra d’aller à la rencontre de personnages et de lieux clés de la Révolution afin de répondre à ces questions.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 23 juin 2019 , de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Devant le monument aux Girondins (côté Garonne), Place des Quinconces, 33000 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Inscriptions obligatoires ici

Art roman ou art gothique ? // Lundi 24 juin 2019 à 19h

Deux styles pour deux époques bien distinctes ? Distinguer un édifice roman d’un édifice gothique relève parfois d’un minutieux travail de recherche et d’analyse architecturale, les deux styles se confondant bien souvent et se complétant sur un seul et même édifice…

Alors… art roman ou art gothique ?

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 24 juin 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide-conférencier

Gratuit

Réservation en ligne ici 

COMPLET ! Le cimetière de la Chartreuse // Dimanche 30 juin 2019 à 15h

Pas besoin d’aller jusqu’au Père Lachaise à Paris pour ressentir les effluves mortuaires et les éthers d’autres mondes. Le cimetière de la Chartreuse, à Bordeaux, a été l’un des plus grands de France jusqu’au début du XXème siècle et recèle ses parts de mystères…des tombes de musiciens, d’hommes de lettre, d’artistes …

Certains de ses monuments aux morts sont des mausolées de premier intérêt comme celui du tombeau Catherineau et de sa célèbre faucheuse…d’autres sont des sarcophages, des pyramides et d’autres encore des Mausolées dédiés à l’amour comme celui de la famille Marmiche. Des tombes prestigieuses comme celle de Flora Tristan ou comme le cénotaphe de Goya ponctueront notre visite de même que les nombreux crucifix, signe de croix et sculpture symbolistes, tel que le fameux mausolée Crozatier, qui s’égrènent tout du long de cette belle Nécropole. Une des plus grandes de France et une des moins connue paradoxalement.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

   Dimanche 30 juin 2019 , de 15h à 16h30 (Présence obligatoire 15min en avance)

Lieu de rendez-vous : 180 rue Georges Bonnac, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien et guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

C’est complet ! Inscrivez-vous sur liste d’attente par mail à contact@toutartfaire.com

La création contemporaine à Bacalan // Dimanche 7 juillet 2019 à 17h

Les changements du quartier Bacalan-Bassins à flot interrogent, plaisent ou déplaisent, mais ne laissent dans tous les cas pas indifférents. Cependant, ce ne sont pas les mutations urbanistiques qui seront l’objet principal de cette visite.

Dans cet ancien quartier à vocation industrielle sont disséminées plusieurs créations contemporaines qui viennent à la fois s’intégrer parmi les nouveaux bâtiments et rappeler le passé du quartier. Avec elles, nous nous intéresserons aux trois disciplines des beaux-arts : sculpture, architecture et peinture. De fait, deux sculptures de la commande publique « Programme Garonne » se trouvent dans le quartier : la Soucoupe Volante de Suzanne Treister sur le bassin à Flot n°1 et Les fontaines de Bacalan de Clémence van Lunen sur la place Buscaillet. Entre les deux se trouvent deux bâtiments à vocation muséale dont l’architecture mérite que l’on s’y attarde : la Cité du Vin et le Musée de la Mer et de la Marine. Enfin, tout au long de notre parcours, nous croiserons diverses œuvres de street art, véritables fresques contemporaines dont les couleurs et la vivacité viennent rompre la grisaille des murs de béton. Nous nous arrêterons devant chacun de ces éléments afin de raconter leur histoire et d’éclairer leur signification.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

   Dimanche 7 juillet 2019 , de 17h à 18h30

Lieu de rendez-vous : Devant la maison du projet des Bassins à flot, Hangar G2, Quai Armand Lalande, Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Inscriptions en ligne ici

Les mascarons de Bordeaux // Samedi 20 juillet 2019 à 17h

Qualifiés par Tourny « d’ornements de peu d’importance » car peu onéreux, les mascarons se sont imposés depuis le XVIIIe siècle comme l’un des motifs décoratifs les plus employés sur les bâtiments bordelais.

Edifices publics, commerces, immeubles de rapport, hôtels particuliers, tous portent ces figures. Mais que représentent-elles et sont-elles les mêmes d’un bâtiment à l’autre et d’une époque à l’autre ? Durant notre visite nous tenterons de répondre à ces questions, à la rencontre de ceux que Jacques Sargos qualifia de « peuple de pierre ».

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Samedi 20 juillet 2019 , de 17h à 18h30

Lieu de rendez-vous : Devant la cour Mably, rue Mably, 33000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Inscrivez-vous ici

Bordeaux Négrier // Samedi 27 juillet 2019 à 17h

À la base du dynamisme colonial qui a fait de Bordeaux le premier port du royaume de France, la traite négrière a été pendant très longtemps occultée de l’histoire de la ville. Pourtant, près de cinq cents expéditions négrières ont été organisées à partir de Bordeaux avec le concours de milliers de marins, armateurs, investisseurs, marchands, artisans, fabricants, entre la fin du XVII e et le début du XIX e siècle.

De nombreux monuments, œuvres d’art et noms de rues en témoignent. Les études historiques menées à partir des années 1990 ont posé les fondations du travail de mémoire et ont permis de mieux connaitre ce passé toujours polémique. Après plusieurs tentatives échouées, l’abolition de l’esclavage finit par être
définitivement imposée en France à partir du mois de mai 1848. En ce mois de commémorations, découvrons à vélo cette autre facette du passé bordelais.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Samedi 27 juillet 2019 de 17h à 18h30

Lieu de rendez-vous : Parvis des droits de l’Homme (devant l’école de la Magistrature), Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne à partir de juillet