Archives de catégorie : Visite

Visites d’été / Bordeaux Mystique

Une petite visite à la rencontre d’événements fortuits tels que la naissance d’une secte, l’intérêt pour l’hypnose, un atelier d’artiste  et de petites choses cachées du patrimoine bordelais, en centre ville.

Au cours d’une marche d’été, dans le centre ville de Bordeaux, nous verrons comment a pu éclore la secte des Mesminiques ; nous verrons également le bâtiment dans lequel un célèbre hypnotiseur officia à la fin du 19e siècle et aussi l’endroit  où certaines Recluses furent emmurées vivantes au temps du Moyen Âge dans le quartier Gambetta.

Les rues sont parsemées de détails typiquement bordelais : fontaine pour chien, atlantes-triton et caryatides, grattoirs pour les bottes crottées, statue de Goya en bronze… De célèbres monuments néoclassiques comme le Grand Théâtre ou moins connus comme la salle capitulaire de la cour Mably et le très discret ancien Muséum de Bordeaux seront évoqués au détour de la promenade. Une promenade placée sous le signe du mystère et des choses curieuses et notables du quartier des Quinconces et de Gambetta.

Une bonne forme physique est recommandée car nous marcherons ! Pensez à prendre de l’eau et de quoi vous protéger du soleil !

Masque obligatoire, visites limitées à 15 personnes

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 4 juillet 2020 de 15h à 16h30 et 17h à 18h30

Lieu de rendez-vous : Monument aux Girondins, place des Quinconces, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, guide conférencier et artiste plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 15 personnes

Réservations en ligne ici pour la visite de 15h

Réservations en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bordeaux médiéval

Derrière les façades bordelaises typiques du XVIIIe siècle, difficile d’imaginer le Bordeaux médiéval ! Au travers des quartiers de Saint-Pierre et de Saint-Michel, cette visite vous propose de retrouver l’histoire pluricentenaire de la belle endormie. Le parcours permettra, en outre, de traverser certaines rues et places qui ont forgé le visage actuel de Bordeaux et qui rappellent le souvenir de ses commerçants.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 11 juillet 2020 à 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : Parvis de la Grosse Cloche, côté cours Victor Hugo

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 8 personnes

Réservations en ligne ici pour la visite de 15h

Réservations en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bordeaux néoclassique

L’art néoclassique se situe dans un mouvement de retour à l’Antiquité, initié dans les années 1750 par les écrits des archéologues et amateurs d’art dont le théoricien Johann Joachim Winckelmann, fervent représentant de ce mouvement. Les artistes prônaient un retour aux sources de l’art, qu’ils plaçaient dans les époques antiques grecques et romaines.

Le mouvement succède au classicisme (fin du XVIe – début du XVIIe siècle), dont il est l’héritier, et à l’architecture baroque (aussi nommée classique française – XVIIe siècle) et le rococo (XVIIIe siècle), qui trouvent également un écho à Bordeaux, ville dont l’architecture et la sculpture ont toujours suivi les tendances. La volonté de ses adeptes est d’avoir recours à des formes plus grecques qu’italiennes et de se démarquer de l’architecture des rois de France, en particulier Louis XIV et Louis XV.

Parfois implanté directement à la place d’œuvres classico-baroques, comme la Fontaine des Trois-Grâces sur la place de la Bourse, l’art néo-classique s’illustre aussi sur les façades des hôtels particuliers, notamment Cours du Chapeau-Rouge et sur les allées de Tourny, et trouve à Bordeaux sa plus belle expression dans l’œuvre de Victor Louis, le Grand Théâtre, et dans la place des Quinconces.

La visite sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir ses sculptures et bâtiments, leur histoire et avec elle, celle de Bordeaux.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 18 juillet 2020, 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : Place Jean Jaurès, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 8 personnes

Réservations en ligne ici pour la visite de 15h

Réservations en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bassins à flot

Le quartier des bassins à flot est aujourd’hui représentatif par tous les symboles qu’il véhicule. Né d’une volonté de la mairie de Bordeaux et de sa métropole de hisser l’agglomération à un niveau international, la vision d’un bordeaux 2030 émerge et, avec elle, la volonté d’ancrer la ville dans la modernité et le renouveau.

Il s’agit bien là de créer un quartier de toute pièce, grignotant partiellement le parcellaire des quartiers historiques adjacents que sont les Chartrons et Bacalan.

Pour redynamiser ce secteur urbain très longtemps laissé à l’abandon il a fallu valoriser le patrimoine portuaire très présent et l’histoire qu’il raconte au travers de ses bâtiments et des cicatrices laissées par le passé.

L’architecture  devient alors bien souvent un témoignage d’ambition, de projets, ou même de planification urbaine et démographique. À l’image de l’hôtel Seekoo (agence d’architecture King Kong) qui innove technologiquement à l’international tout en dialoguant avec la façade des quai des Chartrons ou encore du pont Chaban Delmas, pionnier pour crée un sens de circulation et reconnecter le quartier à sa ville.

Au cours de cette déambulation des Chartrons à Bacalan les bâtiments se racontent comme autant de monuments dédiés au idéaux.

Ce sont ces bâtiments qui nous permettront de décrypter les enjeux de ce quartier qui laisse la place à l’architecture contemporaine et prend conscience du patrimoine à sauvegarder de Bordeaux tout en s’ouvrant au monde.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée

Samedi 25 juillet 2020, à 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : Hotel Seek’o, 54 quai de Bacalan, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, médiateur culturel

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 9 personnes

Réservations en ligne ici pour la visite de 15h

Réservations en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bordeaux Négrier

À la base du dynamisme colonial qui a fait de Bordeaux le premier port du royaume de France, la traite négrière a été pendant très longtemps occultée de l’histoire de la ville. Pourtant, près de cinq cents expéditions négrières ont été organisées à partir de Bordeaux avec le concours de milliers de marins, armateurs, investisseurs, marchands, artisans, fabricants, entre la fin du XVIIe et le début du XIXe siècle.

De nombreux monuments, œuvres d’art et noms de rues en témoignent. Les études historiques menées à partir des années 1990 ont posé les fondations du travail de mémoire et ont permis de mieux connaitre ce passé toujours polémique. Après plusieurs tentatives échouées, l’abolition de l’esclavage finit par être
définitivement imposée en France à partir du mois de mai 1848.

A travers cette balade à pied, venez découvrir cette autre facette du passé bordelais.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée

Samedi 22 août 2020 à 15 h et 17h

Lieu de rendez-vous : Parvis des droits de l’Homme (devant l’école de la Magistrature), Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 25 personnes

Réservation en ligne ici pour la visite de 15h

Réservation en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bordeaux Néoclassique

L’art néoclassique se situe dans un mouvement de retour à l’Antiquité, initié dans les années 1750 par les écrits des archéologues et amateurs d’art dont le théoricien Johann Joachim Winckelmann, fervent représentant de ce mouvement. Les artistes prônaient un retour aux sources de l’art, qu’ils plaçaient dans les époques antiques grecques et romaines.

Le mouvement succède au classicisme (fin du XVIe – début du XVIIe siècle), dont il est l’héritier, et à l’architecture baroque (aussi nommée classique française – XVIIe siècle) et le rococo (XVIIIe siècle), qui trouvent également un écho à Bordeaux, ville dont l’architecture et la sculpture ont toujours suivi les tendances. La volonté de ses adeptes est d’avoir recours à des formes plus grecques qu’italiennes et de se démarquer de l’architecture des rois de France, en particulier Louis XIV et Louis XV.

Parfois implanté directement à la place d’œuvres classico-baroques, comme la Fontaine des Trois-Grâces sur la place de la Bourse, l’art néo-classique s’illustre aussi sur les façades des hôtels particuliers, notamment Cours du Chapeau-Rouge et sur les allées de Tourny, et trouve à Bordeaux sa plus belle expression dans l’œuvre de Victor Louis, le Grand Théâtre, et dans la place des Quinconces.

La visite sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir ses sculptures et bâtiments, leur histoire et avec elle, celle de Bordeaux.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 08 août 2020, 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : place Jean Jaurès, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 9 personnes

Réservation en ligne ici pour la visite de 15h

Réservation en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bordeaux baroque et rococo

C’est au XVIIe siècle que Bordeaux, ville au commerce florissant, décide de quitter son habit médiéval pour s’ouvrir sur la Garonne et se parer d’une décoration architecturale en vogue à l’époque. Bien que dénommé Classicisme français « raisonnable » pour contrer le Baroque italien, plus excessif, ce style en est clairement issu et se distingue des période précédente par une parure ornementale plus délurée, affranchies des contraintes classiques tout en conservant une base antique. La sculpture architecturale, opulente et théâtrale, permet des jeux de formes, d’ombres, de couleurs et s’affiche partout, même sur les façades et à l’intérieur des églises. Dans sa droite lignée, le rococo s’affiche comme une exacerbation des formes et des couleurs et culmine au début du XVIIIe siècle. Il n’y a pas de véritable architecture rococo en France mais des touches parcimonieuses qui complètent le style baroque, notamment sur les ferronneries et dans les salons privés.

À Bordeaux, le baroque et le rococo s’expriment conjointement à travers la Place de la Bourse, les portes triomphales de Bordeaux, divers hôtels particuliers mais aussi l’église Notre-Dame de Mably, la plus complète expression du style baroque.

Nous nous proposons de présenter ces monuments à travers une visite guidée du centre-ville.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée

Samedi 1er août 2020, 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : Devant la fontaine des Trois Grâces, place de la Bourse, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en Histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 9 personnes

Réservation en ligne ici pour la visite de 15h

Réservation en ligne ici pour la visite de 17h

Reporté – Visite à vélo : L’architecture bordelaise des années 30 sous Adrien Marquet | Samedi 18 avril à 15h

A Bordeaux, il est un maire dont aucune rue ou place ne porte le nom. Pourtant il a marqué le visage même de la ville puisqu’il fait partie de ces maires bâtisseurs du 20ème siècle. Suivons donc les traces d’Adrien Marquet et des bâtiments qu’il a fait construire au cours des années 30.

Si aujourd’hui son nom n’est pas aussi connu que celui de ces successeurs, c’est car Adrien Marquet, maire socialiste de la ville, a été collaborateur et a pris part au gouvernement de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale. Pourtant durant son passage à la mairie, il a transformé la ville de Bordeaux. Découvrons donc ensemble les grandes constructions dont il est à l’origine comme le Stade Chaban Delmas ou l’ancienne Régie Municipale du Gaz et de l’Electricité aujourd’hui l’Hôtel Restaurant Mama Shelter.

Cette visite sera également l’occasion de parler de l’ensemble de son œuvre politique et de découvrir l’intégralité de ses projets d’aménagements de notre ville.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Samedi 18 avril 2016 de 15h à 16h30 – Balade à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : devant le Monument aux Girondins, côté Garonne, 33000 Bordeaux

Intervenante : Floriane Retours, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne bientôt disponible

Reporté – Visite commémoration de l’esclavagisme | Dimanche 26 avril 2020 à 15h

À la base du dynamisme colonial qui a fait de Bordeaux le premier port du royaume de France, la traite négrière a été pendant très longtemps occultée de l’histoire de la ville. Pourtant, près de cinq cents expéditions négrières ont été organisées à partir de Bordeaux avec le concours de milliers de marins, armateurs, investisseurs, marchands, artisans, fabricants, entre la fin du XVII e et le début du XIX e siècle.

De nombreux monuments, œuvres d’art et noms de rues en témoignent. Les études historiques menées à partir des années 1990 ont posé les fondations du travail de mémoire et ont permis de mieux connaitre ce passé toujours polémique. Après plusieurs tentatives échouées, l’abolition de l’esclavage finit par être
définitivement imposée en France à partir du mois de mai 1848.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 26 avril 2020 de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Parvis des droits de l’Homme (devant l’école de la Magistrature), Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne bientôt disponible