Archives de catégorie : Conférence

Les patrimoines Lesbiens, gays, bis et trans de Bordeaux // jeudi 30 mars 2017 à 19h

Cette conférence traitera des Patrimoines culturels lesbiens, gays, bis, trans de Bordeaux pour comprendre l’Histoire locale de cette communauté internationale, son développement et son jargon ! Une scène vous est offerte pour mettre en lumière les modes vestimentaires et musicales, les lieux de séduction et de prostitution, les actes d’homophobie, les célébrités, le militantisme, les amours et les scandales qui ont ébranlé la communauté LGBT bordelaise du XIIème au XXIème siècle. Promis, vous serez surpris !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 30 mars 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Sentucq, guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

L’iliade en images // jeudi 6 avril 2017 à 19H

« Chante déesse, du Pèlèiade Achille la colère désastreuse, qui de maux infinis accabla les           Achéens et précipita chez Hadès tant de fortes âmes de héros ». Homère, l’Iliade, chant 1.

Ainsi commence l’Iliade, l’épopée d’Homère qui relate la guerre qui opposa les royaumes grecs alliés à la ville de Troie. Pâris, prince de cette cité, avait enlevé Hélène, épouse du roi de Sparte Ménélas. Liés par un pacte, les rois de Grèce s’en allèrent avec leurs bateaux aider le malheureux époux à retrouver sa femme. C’était sans compter sur les murailles de Troie et sur la vaillance du prince Hector, qui défendirent la cité pendant dix ans. Dix ans de guerre pendant lesquels les Grecs ne revirent pas leur patrie. Les tensions montent, les disputes éclatent. L’Iliade commence sur la querelle qui oppose dans le camp grec Agamemnon, le roi des rois, à Achille, le héros grec par excellence.

Après sa mise à l’écrit aux alentours du viiie siècle av. J.‑C., l’Iliade n’a jamais cessé d’être lue, traduite, commentée et diffusée. Elle a par conséquent constitué une source d’inspiration majeure pour les artistes, que ce soit en sculpture, en peinture, enluminure, au théâtre ou plus récemment au cinéma. Nous relaterons donc les principaux épisodes de la guerre de Troie en nous appuyant sur des œuvres tirées de l’art de l’Antiquité à nos jours.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 6 avril 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, doctorante en histoire de l’art antique

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Landes romanes : le décor sculpté de l’église abbatiale d’Arthous // Mardi 11 avril 2017 à 19h

Structurant la vie religieuse de la communauté pendant près de sept siècles, l’église abbatiale Sainte-Marie se caractérise notamment par l’abondance et la diversité de son décor sculpté. Sur le chevet de l’église, le regard du spectateur est attiré par des scènes énigmatiques où se côtoient des personnages et des compositions aussi diversifiées que singulières : figures bibliques et allégoriques, personnages aux attributs équivoques, scènes de dévorations animales, ou encore évocations d’une nature luxuriante et onirique. Tous ces éléments en apparence disparates se côtoient pour constituer un ensemble iconographique qui semble se dérouler à la manière d’un récit.

Quel est l’enseignement délivré par ces images ? Comment interpréter, « déchiffrer » ce décor remarquable, plus de sept siècles après sa production ? Quelles sont les relations entre les récits de la Chute originelle, les péchés capitaux, l’Ordre du Temple et les figures du Bestiaire ? Issue d’un travail de recherche, de documentation et d’observation de terrain, cette conférence, menée sous la forme d’une « enquête », sera ainsi l’occasion de la (re)-découverte de thématiques illustres et d’une initiation à l’iconographie chrétienne telle qu’elle est représentée à l’époque romane.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 11 avril 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Nadia Fouché, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

L’odyssée en images // jeudi 20 avril 2017 à 19h

L’Iliade et l’Odyssée constituent des récits fondateurs de la civilisation grecque. Ils comprennent de nombreux passages illustres, tels que le récit du combat d’Achille contre Hector, celui du Cheval de Troie, ou encore « Ulysse et le Cyclope ».Que ce soit dans les domaines de la peinture, de la sculpture, du théâtre ou, plus récemment, du cinéma, ces épisodes ont très largement servi de source d’inspiration aux artistes, de l’Antiquité à nos jours, Cette popularité a contribué à faire connaître ces mythes au grand public actuel.

L’Odyssée, c’est-à-dire le périple de retour d’Ulysse chez lui, qui dura plus de dix ans après la Chute de Troie, sera ainsi narrée et illustrée par des représentations artistiques et littéraires issus de l’épopée originelle, mais également de tragédies et d’ouvrages postérieurs, qui enrichirent souvent le mythe.

Les principaux épisodes traités au cours de cette conférence illustrée seront : la Rencontre entre Ulysse et le Cyclope, la Confrontation aux Sirènes, l’intervention de la Magicienne Circé, de la nymphe Calypso, le voyage aux Enfers, le Naufrage chez les Phéaciens, le Massacre des Prétendants, enfin les différents épisodes associant Ulysse et Pénélope.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 20 avril 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

L’universalité dans l’oeuvre de Le Corbusier // Jeudi 27 avril 2017 à 19h

En juillet 2016 l’Œuvre architecturale de Le Corbusier a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Gilles Ragot, rédacteur du dossier de candidature à cette inscription, présentera le contenu de cette inscription, ainsi que sa portée dans les domaines du patrimoine et de l’architecture. Il restituera la dimension universelle des propositions issues de l’œuvre de Le Corbusier, tant sur le plan architectural qu’urbain, autant de qualités singulières qui ont valu la reconnaissance universelle à cet éminent architecte et urbaniste français du XXe siècle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 27 avril 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Gilles Ragot, historien de l’architecture, professeur à Bordeaux Montaine, rédacteur du dossier de candidature de l’Oeuvre architecturale de Le Corbusier sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

 

EGYPTOMANIE // Jeudi 4 mai 2017 à 19h

L’Egyptomanie s’inspire de sources multiples : des originaux antiques d’une part, qui seront recopiés, selon les époques, à partir de sources plus ou moins exactes et à leur tour plus ou moins adaptées (relations des voyageurs, croquis des explorateurs, ouvrages documentaires et scientifiques issus des recherches archéologiques d’égyptologues, etc). D’autre part, elle est issue des formes nées de réalisations égyptisantes antérieures, de l’époque romaine à nos jours.

Très souvent, l’égyptomanie se nourrit d’elle-même, et engendre ainsi de nouvelles formes et de nouvelles créations « égyptisantes ». Dans les deux cas, l’égyptomanie peut être l’émanation de sources anciennes ou inexactes, et manifester ainsi des décalages par rapport à l’actualité et à la réalité archéologiques. L’égyptomanie se réalise donc à travers deux types de créations, elles-mêmes souvent difficiles à distinguer. L’égyptologue Jean-Marcel Humbert en propose une définition, complète et complexe : l’égyptomanie résulte à la fois du style « néo-égyptien », qui correspond à une sorte de « résurrection de l’art égyptien ancien et un réemploi dans un autre cadre des thèmes de cet art », et le style « néo-égyptisant », qui consiste en une « réutilisation et une adaptation des formes nées d’une égyptomanie antérieure ».  A travers l’exploration de l’art de la sculpture, particulièrement touché par la vogue « égyptomaniaque », cette conférence a pour objectif de découvrir cette forme d’art bien méconnue, car souvent non considérée comme un style à part entière.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 4 mai 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

La prostitution dans l’oeil des peintres au XIXe siècle // jeudi 18 mai 2017 à 19h

C’est au XIXe siècle que la prostitution atteint en France une ampleur jusqu’alors inégalée. C’est aussi à la même période que les peintres modernes font leur apparition, oscillant entre impressionnisme, naturalisme, fauvisme ou expressionnisme. Autant de courant artistique et pourtant un sujet commun : celui de la femme charnelle, de la femme plaisir, de la prostituée offerte.

Ce n’est pas un hasard si l’on trouve tant de représentations de ces filles dites publiques. Elles sont omniprésentes dans l’art de ce siècle. Comme un catalogue anthropologique, des peintres tels qu’Edouard Manet ou Henri de Toulouse-Lautrec observent leurs physiques, leurs conditions de vie, leurs caractères, évoquant ainsi les dessous de la vie moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 18 mai 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Plantes et jardins au Moyen âge // jeudi 1er juin 2017 à 19h

Sources de nourriture et de travail, les plantes tiennent une place essentielle dans la vie médiévale. Elles ont des usages variés aujourd’hui en partie oubliés : alimentation, textile, couleur, médecine, etc. De nombreux textes compilant les propriétés des plantes nous sont parvenus, tels les écrits d’Hildegarde de Bingen ou la liste de 70 plantes dont la culture a été imposée par Charlemagne.

Plusieurs types de jardins coexistent : d’agrément pour les plus riches, fleuri et propice à l’amour courtois ; potager pour se nourrir ; jardin de simples ou herbularius destiné aux plantes médicinales. Réminiscences du paradis perdu, ils ont une symbolique forte et sont conçus comme des espaces ordonnés à l’image du jardin d’Eden.

Le jardin potager se compose d’arbres, de légumes, d’herbes aromatiques (coriandre, hysope, sarriette) et de fleurs comestibles (violette, fleurs d’aubépine). Les plantes médicinales y sont fréquemment mêlées, en raison de leurs usages multiples. Ce jardin de simples est fréquent dans les monastères afin de confectionner des soins pour les indigents et les pèlerins. On y trouve la camomille contre les rhumatismes, la consoude cicatrisante (d’où son nom !) ou encore la sauge aux nombreuses vertus. L’usage des plantes se décline selon la médecine médiévale, la théorie des humeurs : les quatre humeurs (humide, sèche, froide, chaude) doivent être équilibrées pour une bonne santé. Par exemple, une plante froide apaise les humeurs trop chaudes.

De cataplasmes en décoctions, mille recettes se transmettent entre « phytothérapeutes » médiévaux. Un savoir qui – même s’il a perdu en importance, notamment par la suppression du métier d’herboriste au XXe siècle – voyage à travers les siècles et fait à nouveau parler de lui.

À travers enluminures et textes, cette conférence vous propose de découvrir la représentation de ces jardins et les usages des plantes dans la vie quotidienne médiévale.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 1er juin 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Rome en poche : souvenirs du Grand Tour // jeudi 8 juin 2017 à 19h

Dès la fin du xvie siècle, les riches aristocrates d’Europe du Nord partent acquérir leur culture classique en art, histoire et littérature au travers d’un voyage qui les amène jusqu’à Rome.  Ce parcours, que l’on nomme « Grand Tour », a presque toutes les caractéristiques des voyages actuels. Les « Grand Touristes » se munissent de livres de voyages qui leur conseillent les bonnes adresses et leur indiquent les palais, les sites archéologiques et les boutiques à ne pas manquer.

En même temps que ce tourisme, naît un commerce, rapidement florissant, celui du souvenir. Nous nous attarderons plus particulièrement sur un art aujourd’hui oublié mais extrêmement en vogue du xvie au xixe siècle : la glyptique. Il s’agit de l’art de graver les pierres précieuses en creux pour donner des intailles, ou en relief pour donner des camées. Cet art, connu depuis la plus haute Antiquité, connut un renouveau à la Renaissance où les graveurs eurent pour tâche de reproduire des scènes « à l’antique » sur pierre. Avec l’arrivée du tourisme, c’est une véritable industrie du souvenir qui se forme : les artistes se mettent à copier les œuvres d’art antiques et modernes en miniature pour ensuite en faire des tirages en plâtre, cire ou pâte de verre qu’ils organisent dans des boîtes aux formes plus originales les unes que les autres. Les touristes peuvent alors ramener chez eux de véritables musées de poche sans trop d’encombrement.

Nous présenterons ces œuvres et ces différentes pratiques en nous appuyant notamment sur la collection de l’université Bordeaux Montaigne qui nous la prêtera exceptionnellement.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 8 juin 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, doctorante en histoire de l’art antique

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52