Archives de catégorie : Conférence

Plantes et jardins au Moyen âge // jeudi 1er juin 2017 à 19h

Sources de nourriture et de travail, les plantes tiennent une place essentielle dans la vie médiévale. Elles ont des usages variés aujourd’hui en partie oubliés : alimentation, textile, couleur, médecine, etc. De nombreux textes compilant les propriétés des plantes nous sont parvenus, tels les écrits d’Hildegarde de Bingen ou la liste de 70 plantes dont la culture a été imposée par Charlemagne.

Plusieurs types de jardins coexistent : d’agrément pour les plus riches, fleuri et propice à l’amour courtois ; potager pour se nourrir ; jardin de simples ou herbularius destiné aux plantes médicinales. Réminiscences du paradis perdu, ils ont une symbolique forte et sont conçus comme des espaces ordonnés à l’image du jardin d’Eden.

Le jardin potager se compose d’arbres, de légumes, d’herbes aromatiques (coriandre, hysope, sarriette) et de fleurs comestibles (violette, fleurs d’aubépine). Les plantes médicinales y sont fréquemment mêlées, en raison de leurs usages multiples. Ce jardin de simples est fréquent dans les monastères afin de confectionner des soins pour les indigents et les pèlerins. On y trouve la camomille contre les rhumatismes, la consoude cicatrisante (d’où son nom !) ou encore la sauge aux nombreuses vertus. L’usage des plantes se décline selon la médecine médiévale, la théorie des humeurs : les quatre humeurs (humide, sèche, froide, chaude) doivent être équilibrées pour une bonne santé. Par exemple, une plante froide apaise les humeurs trop chaudes.

De cataplasmes en décoctions, mille recettes se transmettent entre « phytothérapeutes » médiévaux. Un savoir qui – même s’il a perdu en importance, notamment par la suppression du métier d’herboriste au XXe siècle – voyage à travers les siècles et fait à nouveau parler de lui.

À travers enluminures et textes, cette conférence vous propose de découvrir la représentation de ces jardins et les usages des plantes dans la vie quotidienne médiévale.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 1er juin 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Les jardins bordelais : passé et présent // mardi 13 juin 2017 à 19h

Bordeaux compte environ 20m2 d’espace verts par habitant. C’est plus que les recommandations de l’OMS qui fixe à 12m2 le nécessaire de verdure en ville. Bordeaux est vraiment une « ville verte ». Jardins partagés ou jardins botaniques, espaces verts, squares arborés, jardins privés ou publics forment un patrimoine végétal d’une grande richesse. Nous vous proposons un voyage agréable à travers le temps et l’espace dans ces jardins du passé et du présent bordelais.

Dans cet ensemble vert, les jardins historiques occupent une place à part car ils témoignent non seulement de l’actuel engouement pour les jardins, mais aussi d’un passé, d’un style, des mentalités spécifiques à chaque époque. La réhabilitation d’un grand nombre de jardins anciens à travers une vision contemporaine prouve que le respect des valeurs du passé est en harmonie avec les besoins de nos contemporains. Le « ré-enchantement » du jardin de Majolan est un bel exemple dans ce sens.

Le style des jardins change selon le goût de chaque époque et reflète en même temps l’intérêt que la société porte à la science ou aux problèmes sociaux, aux loisirs, à l’hygiène, aux végétaux qui deviennent par la suite des marqueurs de leurs temps.

Ainsi le jardin devient au cours du temps une « bourse de soir », ou lieu d’expériences aéronautiques. Il est difficile d’imaginer que le Parc bordelais d’aujourd’hui a abrité à ses débuts à la fin du 19 e siècle, une ménagerie, un « palais des singes » ou que le jardin public de Bordeaux était à son origine un jardin « à la française » avant de devenir le jardin paysager que l’on fréquente aujourd’hui. Qui se rappelle l’emplacement du jardin des Dames de la foi et ce qu’il est devenu ? Combien d’entre nous savent qu’il y a un beau jardin japonais dans Bordeaux ?

Heureusement les archives fournissent nombre de documents qui aident à reconstituer, non sans une certaine nostalgie, le riche passé des jardins de Bordeaux et de ses alentours, de vrais lieux de mémoire mais aussi de détente, de découverte, de plaisirs esthétiques.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 13 juin 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52