Archives de catégorie : Activités passées

Comment être un bon routard durant le siècle des Lumières ? Lundi 27 janvier 2020 à 19h

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

Le tourisme n’est pas un phénomène nouveau propre au XVIIIe siècle. Durant l’Antiquité déjà, des monuments, villes, sanctuaires ou encore curiosités naturelles attiraient un public qui venait spécifiquement pour les voir. Des récits avec des observations critiques de choses vues qui pourraient s’apparenter aux ancêtres des guides de voyage naissent à la même période.

Durant l’époque moderne, nobles, bourgeois et artistes complètent leur éducation par un voyage. La destination de loin la plus populaire est alors l’Italie qui tient lieu de centre religieux, artistique et archéologique. Fleurissent alors des guides sous des formes diverses. Le XVIIIe siècle voit un renouveau dans cette production littéraire et dans le public qui se lance dans ce voyage appelé communément par les Anglais « Grand Tour ».

Durant cette conférence, nous suivront les voyageurs du siècle des Lumières au fil des ouvrages qui les ont guidé, mais également à travers les productions des artistes et les souvenirs qu’ils ont ramené.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Lundi 27 janvier 2020 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Bibliothèque Municipale Mériadeck,  85 cours du Maréchal Juin, 33000 Bordeaux
Accueil de 18h à 19h dans le hall puis conférence à 19h dans l’auditorium

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Gratuit

Réservation en ligne ici

Origine et construction des boulevards de Bordeaux | Mardi 11 février 2020 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Au XIXe siècle, les rues de Bordeaux, encore en grande partie enclose dans son emprise médiévale, sont engorgées par le trafic naissant. Décision est alors prise de créer une gigantesque tranchée ceinturant le cœur historique de la cité. La mise en place de cette grande voie, nommée « boulevards », changea définitivement la physionomie de la ville, permettant de l’ouvrir un peu plus sur l’extérieur et marquant de son empreinte le paysage bordelais. Elle constitue désormais un trait majeur de son caractère. Mais sa mise en place engagea des ressources et des moyens colossaux.

Cette conférence a pour but de revenir sur les différentes étapes qui ont mené à sa création et sur les travaux, gigantesques pour l’époque, qui furent entrepris. L’architecture des immeubles bordant les boulevards, typique des styles alors en vogue comme l’Art Nouveau et l’Art Déco, sera aussi abordée.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 11 février 2020 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Gratuit

Réservation en ligne ici

Paul Cézanne l Jeudi 13 février 2020 à 18h30

Cette conférence se propose de revenir sur la vie et la carrière de Paul Cézanne (1839-1906) avant d’engager une réflexion sur les raisons pour lesquelles cette figure majeure fut considérée comme l’un des pères de l’art moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 13 février 2020 de 18h30 à 20h

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Laurent Houssais, professeur d’histoire de l’art à l’université Michel de Montaigne

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne ici

Histoires de bijoux : la parure durant le haut Moyen Âge | Mardi 18 février 2020 à 18h30

Les trésors de l’orfèvrerie mérovingienne, mondialement connus, évoquent immanquablement dans l’imaginaire collectif les bijoux d’or et de gemmes mis au jour dans les sépultures des puissants, à l’instar de la reine Arégonde ou du roi Childéric. Durant le haut Moyen Âge, qu’elle soit objet du quotidien ou des grandes occasions, la parure est effectivement la manifestation de la richesse d’un individu et de sa famille. Les histoires de bijoux, ce sont celles que les archéologues s’efforcent de restituer grâce à l’étude des objets et de leurs contextes de découverte. Car l’itinéraire de ces biens précieux, depuis leur acquisition à leur dépôt dans les sépultures, est riche d’informations sur l’organisation des sociétés de la Gaule. Dans cette enquête, il s’agit de dérouler le fil du temps à rebours, pour retracer le parcours des bijoux depuis leur découverte jusqu’à leur fabrication, entre le Ve et le VIIIe siècle de notre ère.

Cette conférence est une invitation à découvrir le cheminement de l’enquête archéologique, en abordant pas à pas l’ensemble des domaines auquel le spécialiste de la parure doit se confronter. Cette introduction sera l’occasion de découvrir le paysage archéologique du Sud-Ouest et quelques-uns des plus beaux objets mis au jour depuis le XIXe siècle, en abordant – entre autres – les techniques d’orfèvrerie du haut Moyen Âge, les différentes pratiques de port des bijoux, et leur instrumentalisation dans les pratiques de compétition entre les élites.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 18 février 2020 de 18h30 à 20h

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Julie Renou, docteure en archéologie médiévale

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne ici

Programme Septembre-Décembre 2019 – 10 ans !

Ce semestre Tout Art Faire fête ses 10 ans avec une programmation « best-of » regroupant nos meilleures visites guidées et conférences proposées depuis la création de l’association.
Un riche programme marqué par le temps fort du samedi 12 octobre avec une journée anniversaire riche en surprises !
Consultez, partagez et téléchargez le programme Septembre-Décembre 2019 ci-dessous :

[JEP 2019] Un week-end : 4 Rendez-vous ! // 21-22 septembre 2019

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine 2019, Tout Art Faire vous propose quatre rendez-vous :

  • SAMEDI // LE TRIANGLE D’OR, par Elody Poisson :

Créneau de 11h, rdv à notre stand cour Mably : réservez ici
C
réneau de 15h, rdv à notre stand cour Mably : réservez ici

  • DIMANCHE  // BORDEAUX PORT NEGRIER, par Alexandre Paleologue :

Créneau de 11h, rdv devant l’IbaÏa café (en face du 24 quai des Chartrons) : réservez ici
Créneau de 15h, rdv devant l’IbaÏa café (en face du 24 quai des Chartrons) : réservez ici

Toutes les visites proposées sont gratuites.

Vous pouvez évidemment venir nous faire un petit coucou sur notre stand qui sera installé cour Mably !

Bordeaux doit-elle tout à Tourny ? // Lundi 23 septembre 2019 à 19h

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

Le précieux héritage architectural et urbain que le XVIIIe siècle a laissé à Bordeaux est unanimement reconnu. Experts, amateurs, touristes et habitants, tous s’accordent sur les valeurs architecturales et patrimoniales que le Siècle des Lumières a léguées à la ville (la place de la Bourse, la façade des quais, le Grand Théâtre, le Jardin Public, de nombreuses places et de somptueux hôtels particuliers, etc.). Déjà à l’aube de la Révolution française, les louanges faites à l’intendant Louis-Urbain Aubert de Tourny, présenté comme l’inspirateur du renouveau bordelais, ont tendance à escamoter les autres acteurs de son temps.

Encore aujourd’hui, l’image et l’identité architecturale de Bordeaux et de sa métropole sont régulièrement réduites aux réalisations du XVIIIe siècle et à la figure tutélaire de Tourny. L’inscription de la ville en 2007 sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco n’a fait que renforcer ce sentiment. L’importance même de l’héritage du XVIIIe siècle ne peut être mis en doute. En revanche, par une question volontairement provocatrice – Bordeaux doit-elle tout à Tourny ? –, on peut s’interroger sur ce qu’était réellement la ville à cette époque et pourquoi ses réalisations semblent toujours aussi fédératrices près de trois siècles après le début des grands chantiers.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 23 septembre 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenant : Samuel Drapeau, docteur en histoire de l’art

Gratuit

Réservez en ligne ici

Trésors de la rue Fondaudège // Mardi 24 septembre 2019

Cet événement est organisé en partenariat avec les archives de Bordeaux Métropole

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 24 septembre 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide-conférencier

Gratuit

Réservations en ligne ici

L’architecture d’urgence // Lundi 7 octobre 2019 à 19h

Architecture et urgence : ces termes peuvent paraître opposés, voire contradictoires. D’un côté, il y a l’architecture : qui construit, anticipe, prévoit dans un temps long d’améliorer les conditions de vie et de confort de son habitant. De l’autre, il y a l’urgence : également préparée et réfléchie, mais qui doit, dans une situation de tension extrême, réagir et gérer l’imprévisible ou l’inouï.

Pourtant, comme Shigeru Ban ou Jean de Gastines, certains architectes ont consacré une partie importante de leur carrière à développer cette notion d’architecture d’urgence, en conséquence des nombreuses catastrophes climatiques dont ils ont été les contemporains, et même, parfois, les témoins.

Car l’urgence de la catastrophe amène à redéfinir l’habitat et à revenir aux sources mêmes des fonctions de l’architecture, à savoir : le refuge que l’on construit, le « toit au-dessus de la tête ». Ce n’est qu’ensuite que l’envie de construire des espaces de confort optimisés s’est mise en œuvre.

Par l’habitat dit « précaire », tels que les campements de réfugiés de guerres, les refuges antisismiques, l’architecte défie cette notion en tension, parce qu’il doit répondre de façon immédiate à la construction d’habitats de survie à la fois fonctionnels, économiques et ergonomiques. En repoussant les limites de son exploration, l’architecte développe alors des constructions temporaires dans des conditions extrêmes, en repoussant sans cesse les capacités des matériaux et de l’architecture. Avec en tête, l’évolution de l’habitat provisoire vers le logement d’avenir.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 7 octobre 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Paul’s Place, 76 rue Notre Dame, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit

Réservation en ligne ici

La prostitution dans l’oeil des peintres du XIXe siècle // Jeudi 10 octobre 2019 à 19h

C’est au XIXe siècle que la prostitution atteint en France une ampleur jusqu’alors inégalée. C’est aussi à la même période que les peintres modernes font leur apparition, oscillant entre impressionnisme, naturalisme, fauvisme ou expressionnisme. Autant de courant artistique et pourtant un sujet commun : celui de la femme charnelle, de la femme plaisir, de la prostituée offerte.

Ce n’est pas un hasard si l’on trouve tant de représentations de ces filles dites publiques. Elles sont omniprésentes dans l’art de ce siècle. Comme un catalogue anthropologique, des peintres tels qu’Edouard Manet ou Henri de Toulouse-Lautrec observent leurs physiques, leurs conditions de vie, leurs caractères, évoquant ainsi les dessous de la vie moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 10 octobre 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Salle du Grand Parc – Place de l’Europe – 33300 Bordeaux

Accès salle : http://www.bordeaux.fr/l49376/salle-du-grand-parc

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne ici