Conférence | Passe à l’Atelier, tu verras comment je peins ! | Mardi 17 mai 2022

Le 22 février 1676, devant notaire, Catherine Bolnes cède à sa mère Maria Thins une toile de Jan Vermeer, son mari, mort un an plus tôt : c’est l’un des seuls tableaux sur les 35 Vermeer connus à avoir un titre certain puisque l’acte notarié le désigne comme « une toile où est figuré l’art de peindre ». C’est aussi une des plus grandes œuvres (120x100cm) de Vermeer, qu’il a réalisée sans commande.

Liberté que Jan Vermeer semble s’être peu accordée, car il a très mal vécu financièrement de sa peinture : à sa mort  à 43 ans, il ne laisse à sa veuve et à ses 11 enfants que des dettes.

Sa femme n’arrivera malheureusement pas à soustraire « l’Art de peindre » à ses créanciers qui feront vendre la toile aux enchères en 1677.

« L’Atelier » ou « l’Art de peindre », peint en 1665 à 33 ans par J. Vermeer, révèle sous une forme et un sujet classiques un fond ambivalent et baroque .

Un jeu subtilement construit entre des polarités opposées fait toute la modernité poétique et mystérieuse de cette œuvre :

Voir ou savoir ?

Forme ou fond ?

Evidence ou émergence diffuse ?

Inscription ou effacement ?

Autoportrait allégorique ?

Visible ou invisible ?

En parodiant le Tao on pourrait peut-être écrire comme J. Vermeer le peint :

« La peinture qui croit être la vraie image

   N’est pas la vraie image.

   La peinture qui sait qu’elle se perd    Est, elle, au seuil de la voie…»


Illustration : Pierre Esnault, montage d’après Vermeer

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 17 mai 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Pierre Esnault, professeur agrégé d’histoire

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne