Bordeaux : La Cité à l’époque gothique

Bordeaux connaît un véritable âge d’or tout au long du XIIIe siècle, grâce (déjà !) au commerce florissant du vin.

Repliée jusqu’alors dans l’enceinte de l’époque romaine, la ville s’étend ensuite avec la construction d’un nouveau rempart, le long des actuels cours Victor Hugo et cours Pasteur. Le quartier des Chartrons naît au XIVe siècle de la prospérité du commerce des vins de Bordeaux avec l’Angleterre, ce qui conduit à la construction des quais. Au XIVe siècle, une troisième enceinte multiplie par quatre la superficie de la cité. Elle entoure les quais, passe par la place de la Victoire, derrière la cathédrale Saint-André et rejoint l’enceinte romaine avec la porte Dijeaux.

Aujourd’hui, même si beaucoup de vestiges ont disparu, la topographie, le nom des rues et les monuments subsistants témoignent de cette période décisive qui a marqué de façon indélébile l’image de la ville.

La conférence «Bordeaux : La Cité à l’époque gothique» est proposée par Charlotte de Charette

Une réflexion sur « Bordeaux : La Cité à l’époque gothique »

  1. Il n’y a rien de plus agréable qu’un article clair et accessible, aucun doute en ce qui nous concernes, Tout Art Faire : Association Culturelle Bordeaux a remporté cette épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *