Archives de catégorie : Visite

Visites d’été / Bordeaux baroque et rococo

C’est au XVIIe siècle que Bordeaux, ville au commerce florissant, décide de quitter son habit médiéval pour s’ouvrir sur la Garonne et se parer d’une décoration architecturale en vogue à l’époque. Bien que dénommé Classicisme français « raisonnable » pour contrer le Baroque italien, plus excessif, ce style en est clairement issu et se distingue des période précédente par une parure ornementale plus délurée, affranchies des contraintes classiques tout en conservant une base antique. La sculpture architecturale, opulente et théâtrale, permet des jeux de formes, d’ombres, de couleurs et s’affiche partout, même sur les façades et à l’intérieur des églises. Dans sa droite lignée, le rococo s’affiche comme une exacerbation des formes et des couleurs et culmine au début du XVIIIe siècle. Il n’y a pas de véritable architecture rococo en France mais des touches parcimonieuses qui complètent le style baroque, notamment sur les ferronneries et dans les salons privés.

À Bordeaux, le baroque et le rococo s’expriment conjointement à travers la Place de la Bourse, les portes triomphales de Bordeaux, divers hôtels particuliers mais aussi l’église Notre-Dame de Mably, la plus complète expression du style baroque.

Nous nous proposons de présenter ces monuments à travers une visite guidée du centre-ville.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée

Samedi 1er août 2020, 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : Devant la fontaine des Trois Grâces, place de la Bourse, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en Histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 9 personnes

Réservation en ligne ici pour la visite de 15h

Réservation en ligne ici pour la visite de 17h

Reporté – Visite à vélo : L’architecture bordelaise des années 30 sous Adrien Marquet | Samedi 18 avril à 15h

A Bordeaux, il est un maire dont aucune rue ou place ne porte le nom. Pourtant il a marqué le visage même de la ville puisqu’il fait partie de ces maires bâtisseurs du 20ème siècle. Suivons donc les traces d’Adrien Marquet et des bâtiments qu’il a fait construire au cours des années 30.

Si aujourd’hui son nom n’est pas aussi connu que celui de ces successeurs, c’est car Adrien Marquet, maire socialiste de la ville, a été collaborateur et a pris part au gouvernement de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale. Pourtant durant son passage à la mairie, il a transformé la ville de Bordeaux. Découvrons donc ensemble les grandes constructions dont il est à l’origine comme le Stade Chaban Delmas ou l’ancienne Régie Municipale du Gaz et de l’Electricité aujourd’hui l’Hôtel Restaurant Mama Shelter.

Cette visite sera également l’occasion de parler de l’ensemble de son œuvre politique et de découvrir l’intégralité de ses projets d’aménagements de notre ville.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Samedi 18 avril 2016 de 15h à 16h30 – Balade à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : devant le Monument aux Girondins, côté Garonne, 33000 Bordeaux

Intervenante : Floriane Retours, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne bientôt disponible

Reporté – Visite commémoration de l’esclavagisme | Dimanche 26 avril 2020 à 15h

À la base du dynamisme colonial qui a fait de Bordeaux le premier port du royaume de France, la traite négrière a été pendant très longtemps occultée de l’histoire de la ville. Pourtant, près de cinq cents expéditions négrières ont été organisées à partir de Bordeaux avec le concours de milliers de marins, armateurs, investisseurs, marchands, artisans, fabricants, entre la fin du XVII e et le début du XIX e siècle.

De nombreux monuments, œuvres d’art et noms de rues en témoignent. Les études historiques menées à partir des années 1990 ont posé les fondations du travail de mémoire et ont permis de mieux connaitre ce passé toujours polémique. Après plusieurs tentatives échouées, l’abolition de l’esclavage finit par être
définitivement imposée en France à partir du mois de mai 1848.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 26 avril 2020 de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Parvis des droits de l’Homme (devant l’école de la Magistrature), Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne bientôt disponible