Archives de catégorie : Activités passées

Camille Claudel et Auguste Rodin // Mardi 23 octobre 2018 à 19h

Rodin meurt en 1917. On le considère souvent comme un des pères de la sculpture moderne mais on peut penser, au vu des sujets et des envolées romantiques de ses sculptures, qu’il est aussi un représentant du Décadentisme ce mouvement artistique et littéraire qui couvre la fin du 19eme siècle. Rodin fut aussi cet artiste démiurge et puissant qui exécutait de nombreux travaux monumentaux.  En réalité il était entouré d’un grand nombre de petites mains, d’artistes ouvriers qui œuvraient pour lui et l’aidaient dans ses réalisations.

Camille Claudel, elle qui n’avait pas eu la chance d’accéder aux Beaux-arts, se retrouva ainsi une de ses praticiennes, élève, modèle et finalement maitresse du maitre qui lui écrivit moult lettres enflammées. À son égal et en comparaison de son pygmalion l’œuvre de Claudel développe un langage inédit, tortueux et charnel.

C’est la comparaison des deux artistes que nous développerons lors de cette conférence. Un vaste panorama de formes et d’esthétiques fin-de-siècle comme amer de cet amour contrarié.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 23 octobre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste-plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET / Bordeaux révolutionnaire // Dimanche 28 octobre 2018 à 15h

La Révolution française, grande date dans l’esprit des citoyens français, est porteuse d’idées et de valeurs nouvelles.

Cette dernière ne s’est pas déclenchée de manière aussi brusque qu’on pourrait le croire et nous nous intéresserons aux changements qu’elle a induit à Bordeaux à partir des années 1780 jusqu’à la fin de la Révolution, estimée à l’arrivée au pouvoir de Napoléon Bonaparte.

Comment ces nouvelles idées ont-elles été accueillies à Bordeaux ? Quels symboles de cette Révolution nous reste-t-il ?

En effet, ces événements cachent aussi des décisions visant une recherche de changements parfois radicaux et marquent la fin de la prospérité et de l’expansion urbaine de Bordeaux. La nationalisation des biens du clergé a par exemple entraîné la destruction de nombreux édifices, mais aussi la construction de nouveaux bâtiments afin de les remplacer.

Quelles sont alors les monuments ou quartiers de Bordeaux que l’on doit à la Révolution française ?

À Bordeaux, les acteurs politiques les plus célèbres de la Révolution sont bien sûr les Girondins, mais sont-ils les seuls Bordelais à avoir joué un rôle dans cette période de l’Histoire ?

Notre parcours en ville nous permettra d’aller à la rencontre de personnages et de lieux clés de la Révolution afin de répondre à ces questions.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 28 octobre 2018 , de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Devant le monument aux Girondins (côté Garonne), Place des Quinconces, 33000 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Scandales érotiques de l’art // Lundi 29 octobre 2018 à 19h

Ce que l’on juge aujourd’hui être un « classique » de l’art  a pour beaucoup provoqué des critiques au moment de sa réalisation. Le cas de l’art qualifié d’érotisme est sans doute celui qui en a cumulé le plus.

Mais comment comprendre un scandale reposant sur le désir et la sexualité dans l’art ? Pour se faire, il faut déjà comprendre la société dans laquelle l’œuvre a vu le jour. Religion, tendance moraliste, idéalisation des corps, ou encore censure, il nous est parfois difficile de cerner à quel point l’art érotique peut engendrer de violentes critiques du temps de l’artiste.
Et pourtant les exemples sont nombreux et cela dans toutes les époques de l’histoire de l’art ! Titien, Manet, Courbet, et plus récemment Larry Clark, Orlan, ou encore McCarthy, ils n’ont de cesse de jouer avec ce thème trouble mettant en scène les corps et la sexualité sur fond de transgression et d’interdit.

A travers quelques exemples d’œuvres d’art célèbres et d’autres qui le sont beaucoup moins, cet afterwork dévoilera les origines de ces scandales.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 octobre  2018 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Mota Manutention, 13 rue de la Manutention, 1er étage, 33000 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Gratuit

Réservations en ligne ici

COMPLET – La fabrication du livre au Moyen âge // Mardi 23 janvier 2018 à 19h

En partenariat avec les Archives de Bordeaux Métropole !

Réservations en ligne ici

Au tournant du Moyen Âge, le livre manuscrit (codex) vient remplacer le rouleau antique (volumen), engendrant la naissance d’un nouveau mode de lecture et d’une nouvelle conception de l’écrit.

Le livre est issu d’un long processus de fabrication, employant divers matériaux et techniques artisanales qui justifient son coût onéreux. Entre le nettoyage des peaux destinées à devenir parchemin et la reliure finale, une série de manipulations précises et ordonnées encadrent la confection du manuscrit. L’étape la plus longue, la copie, peut devenir un travail pénible !

D’abord réalisé dans les scriptoria monastiques, le livre, apanage des puissants et parfois objet sacré, devient une production laïque à la fin du Moyen Âge, voyant l’avènement de grands artistes. Au sein de ces productions et évolutions se traduisent celles de la société et des mentalités médiévales.

Cette conférence vous propose de découvrir les étapes de fabrication du manuscrit au travers de témoignages et recettes monastiques, illustrés d’exemples tirés des collections des Archives de Bordeaux Métropole.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte  mardi 23 janvier 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Gratuit

 

COMPLET – Munch, un cri venu du nord // Lundi 29 janvier 2018 à 19h

Edward Munch est connu en France pour son célèbre tableau Le Cri, généralement réduit en œuvre unique. Peu de gens connaissent l’étendue de son travail qui reste immense et annonce l’expressionnisme. Ses tableaux sont parfois empâtés ou au contraire d’une peinture très liquide et éthérée. Souvent, les coulures et sous-couches successives sont présentées au regardeur. Il nous laisse apprécier le travail en train de s’élaborer. Il laisse même les œuvres s’altérer à l’extérieur, livrées aux vents, à la neige et aux éléments…

Ces thèmes, qu’il décline dans un cycle appelé « frise de la vie » traitent de vie, d’amour, de mort, de folie, de jalousie, de nature. Ces tableaux sont autant d’éléments diffractés de nos existences terrestre. Chez Munch c’est le contenu émotionnel de l’œuvre qui prime, c’est ce que ressent l’artiste qui devient la règle. Une peinture de l’intériorité, des forces de la nature, des difficultés d’être au monde qui font de lui l’un des grands peintres du XXe siècle. Il aura été rattaché à quelques mouvements et courants comme le symbolisme ou encore le synthétisme. On voit en lui un représentant d’une certaine religiosité, mouvement piétiste, ou au contraire un être torturé par la question sexuelle et un rejet quasi incessant de la relation amoureuse… Il reste un peintre solitaire qui a construit l’essentiel de son œuvre dans une maison près d’Oslo et surtout un homme proche d’une nature sauvage et originelle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 janvier 2018 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Paul’s Place, 76 rue Notre-Dame, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations en ligne ici

COMPLET – La peinture de Léonard de Vinci // Jeudi 1er février 2018

Admiré par tant de génération après lui, Léonard de Vinci nous apparait encore comme l’un des hommes les plus énigmatiques de l’histoire.

Architecte, sculpteur, ingénieur ou encore philosophe, il fascine par son génie universel et symbolise à lui seul l’homme de la Renaissance. Mais c’est dans le domaine de la peinture qu’il est sans doute le plus reconnu et pourtant seules une quinzaine de ses œuvres nous sont parvenues. Alors que justifie cet attrait démesuré pour sa production picturale ? Sa technique, ses sujets, la rareté de ses peintures ?

Cette conférence aura pour but de présenter les plus grands chefs d’œuvre du maître et tentera, grâce aux dernières découvertes, d’en percer les secrets.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 1er février 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET – Pierre Molinier : photographe // Jeudi 8 février 2018 à 19h

Pierre Molinier (1900-1976) est un peintre et photographe surréaliste qui a passé l’essentiel de sa vie à Bordeaux, dans le Quartier Saint-Pierre. Aujourd’hui, pour des raisons de prix, son oeuvre photographique est plus célèbre que ses peintures. Mais elle est aussi capitale pour le message autobiographique et artistique qu’il a voulu transmettre : peu à peu, il est passé d’une recherche purement surréaliste à une implication personnelle très érotique, faisant de la photographie un outil lui permettant de diffuser ses tendances androgynes et ses fantasmes sexuels.

Conférence pour un public averti !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 8 février 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Pierre Petit, Professeur d’université à la retraite

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Pour plus d’informations sur cet artiste, cliquez ici

COMPLET – Le Tintoret – couleur et lumière // Jeudi 15 février 2018 à 19h

La Renaissance qui s’était manifestée tardivement, vers la fin du XVe siècle dans l’art de Venise encore marquée par le gothique et par Byzance, est pleinement présente dans la peinture. Le devant de la scène est occupé presque tout le siècle par Titien (1488 – 1576) qui suit la voie ouverte par son maître Giorgione, créateur du tonalisme et initiateur du style pictural vénitien. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, deux autres grands maîtres s’imposent : Tintoret et Véronèse.

Jacopo Robusti, dit le Tintoret en raison du métier de teinturier de son père, affronta non seulement l’hostilité de Titien (due selon certains historiens de l’art à la jalousie du maître envers son élève) mais aussi la compétition avec d’autres peintres non moins appréciés qui travaillaient à Venise.

Influencé à ses débuts par Titien dont il avait assimilé certains aspects de la lumière et de la couleur, par Michel-Ange et son dessin vigoureux de la forme, touché aussi par le maniérisme qui traversa Venise entre 1540 – 1550, le Tintoret s’engage dans une autre direction et renouvelle la peinture vénitienne. Il sacrifie le tonalisme en faveur de la prépondérance de la lumière et du contraste ombres/lumières. La composition devient une scène violente de théâtre dramatique à laquelle participe la foule, prise dans un mouvement associé au clair-obscur qui disloque et brise les formes. Les peintures de la Scuola grande di San Rocco sont le témoignage de son génie et le chef-d’œuvre de toute une création.

Tintoret n’a jamais quitté Venise. Il y a travaillé pour les Grande Scuole, le doge, l’Eglise et d’autres commanditaires. Il a laissé une œuvre immense, constituée de scènes religieuses, mythologiques et portraits que nous vous invitons à découvrir ensemble avant d’admirer au Palais du Luxembourg les œuvres présentées dans l’exposition intitulée « Naissance d’un génie » (7 mars – 1er juillet 2018) qui couvre les 15 premières années de sa carrière.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 15 février 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

[KIDS] Raconte-moi ton objet ! // Dimanche 18 février 2018 à 14h30

L’ethnographie est dans votre quotidien ! Enquêtez sur un objet de votre vie courante pour comprendre le travail de l’ethnographe, celui qui étudie des sociétés humaines et leurs pratiques. Il observe, mesure, pèse, se questionne sur la fonction et l’utilisation, décrit, prend des notes de toutes ces informations…et constate que l’objet familier est porteur de sens. Ce dernier révèle nos habitudes, il est le reflet d’une société. C’est ce que les médiateurs d’Archimuse-Bordeaux vous proposent de faire lors de cet atelier !

Cette investigation permettra aux enfants et à leurs parents de se demander ce qui fait patrimoine. Quels seront les témoins de notre vie dans 100 ans ? Chacun pourra donner son avis, en imaginant ce que pourrait contenir une “capsule temporelle” à ouvrir dans un siècle, pour témoigner de sa vie d’aujourd’hui.

Alors, quels objets parleront pour vous ?

Pensez à apporter un ou plusieurs objets de votre choix, le seul critère est qu’il(s) fasse(nt) partie de votre quotidien.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite expo   Dimanche 18 février 2018, de 14h30 à 16h

Lieu de rendez-vous : Salle capitulaire de la cour Mably, 3 rue Mably, Bordeaux

Intervenant : Association Archimuse-Bordeaux

Enfants entre 7 et 11 ans accompagnés – GRATUIT

Réservations : mediation.archimuse@gmail.com

Visite complète « Alter-Ethno : Récits et objets de rencontres » // Dimanche 18 février 2018 à 16h

L’association Archimuse-Bordeaux, en partenariat avec le musée, vous propose une visite de l’exposition “Alter-Ethno : récits et objets de rencontres” dans la salle capitulaire de la cour Mably. La clef de compréhension de ces objets ethnographiques, issus de sociétés extra-européennes, se trouve dans les notions de “Perceptions et usages”. Originellement conçus pour un usage déterminé, ils ont suivi un processus avant de se retrouver sous vitrine : la muséification. L’exposition et sa visite vous proposent de revenir sur les différentes étapes de ce cheminement, de la collecte à l’inspiration, en passant par l’étude, la conservation et la valorisation.

Les collections du Musée d’Ethnographie de Bordeaux ne sont pas faites d’œuvres de beaux-arts mais d’objets du quotidien qui revêtent un statut particulier, parfois difficile à définir. S’agit-il alors de les conserver absolument, au détriment de leur sens premier et de leur fonction d’origine ? Ou de mettre l’accent sur leur signification et leur affectation première, même si celle-ci implique une dégradation accélérée de l’objet ?

Comme une actualisation de ce processus, ces objets d’ailleurs sont mis en regard avec des objets issus du quotidien d’habitants de la Métropole et collectés par l’association Archimuse-Bordeaux. Les témoignages de leurs propriétaires, l’histoire qu’ils portent sont riches d’informations sur notre société. Venez découvrir des liens parfois surprenants entre passé et présent, entre ici et ailleurs !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite expo   Dimanche 18 février 2018, de 16h à 17h

Lieu de rendez-vous : Salle capitulaire de la cour Mably, 3 rue Mably, Bordeaux

Intervenant : Association Archimuse-Bordeaux

GRATUIT

Réservations en ligne ici