Archives de catégorie : Conférence

L’art des jardins, II : la France

16 et 20 avril 2013 : les jardins en France, par Maria Paleolog


L’âge d’or du jardin français est le XVIIe siècle, lorsque est né le jardin « à la française » qui deviendra un des modèles les plus répandu en Europe, à côté du jardin anglais. Mais avant il y a eu le jardin médiéval, espace à la fois symbolique et utile. Nous ne le connaissons que par les miniatures et les descriptions qui permettent aujourd’hui des reconstitutions assez fidèles.

Date et horaires : mardi 16 avril à 19h00, Athénée municipal, et samedi 20 avril, 11h00, salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

L’art des jardins, III : l’Angleterre

le 14 et le 18 mai 2013 : les jardins d’Angleterre par Maria Paleolog

Avec ses allées sinueuses et une végétation apparemment  libre, le jardin anglais s’oppose sur le plan stylistique au jardin « à la française ». De plus, il réunit temples antiques, pagodes et autres « fabriques » exotiques en invitant à la découverte romantique du « temps qui passe ». A la même époque, la peinture, elle aussi, se penche sur le paysage, qui devient un « état d’âme » et un des genres de prédilection de l’art anglais. Y a-t-il des liens entre les deux ? Et dans quel sens les influences ont-elles eu lieu ?

Date et horaires : mardi 14 mai à 19h00, à l’Athénée municipal, et samedi 18 mai à 11h00, salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

L’art des jardins, IV : l’Allemagne

28 mai et le 1er juin 2013 : les jardins d’Allemagne, par Maria Paleolog


Existe-t-il un jardin allemand, ou bien celui-ci est-il le résultat hybride des deux grands modèles, français et anglais ? Cette question se pose à propos de tous les jardins de l’Europe en dehors de la France et de l’Angleterre. Qu’y a-t-il d’original dans les jardins de Potsdam, ou dans le parc du château de Charlottenburg à Berlin ou dans les fameux parcs de Munich ou de Cologne ?

Date et horaires : mardi 28 mai à 19h00, à l’Athénée Père Joseph Wresinski et samedi 1er juin à la salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

L’art des jardins, V : l’Espagne

11 et le 15 juin : les jardins d’Espagne, par Maria Paleolog


L’eau sous toutes ses formes (jets, cascades, fontaines, canaux)  est l’élément central des jardins espagnols depuis temps les plus anciens, de l’époque des jardins arabes du Moyen-Age : les jardins de l’Alhambra, de Séville, de Generalife, sont parmi les plus célèbres. Mais  il y en a d’autres à découvrir…

Date et horaires : mardi 11 juin à 19h00, à l’Athénée municipal et samedi 15 juinà 11h00, à la salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Découverte de l’art roumain, II : L’art du Moyen-âge en Transylvanie

22 et 26 janvier 2013 : L’art  du Moyen-âge en Transylvanie : entre occident et orient


Découverte de l’art roumain, par Maria Paleolog

La Transylvanie, province roumaine qui attire beaucoup de visiteurs, grâce à la beauté et la variété de ses  paysages, a pu développer des formes artistiques qui tiennent à la fois de l’Occident, qui a laissé une forte marque  mais aussi de l’Orient. La rencontre des deux cultures a engendré des créations originales que vous découvrirez dans ce cours, parmi lesquelles les célèbres églises fortifiées, classées au patrimoine mondial de l’Humanité.

Date et horaires : mardi 22 janvier à 19h00 à l’Athénée Père Joseph Wresinski et samedi 26 janvier à 11h00 à la salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Découverte de l’art roumain, III : la peinture extérieure en Bucovine

5 février et 9 février :  la peinture extérieure en Bucovine, patrimoine mondial de l’humanité, par Maria Paleolog

Monastère de Voronet

« Les églises peintes à l’extérieur de Bucovine mériteraient être mis à l’abri sous une cloche en cristal  » écrivait un historien d’art français ébloui par la beauté des fresques qui décoraient les murs des églises. Un programme iconographique unique, riche et cohérent,  des couleurs chatoyantes, malgré le temps passé et les intempéries. Les fresques du XVIe siècle sont toujours là à nous raconter une histoire à la fois religieuse et humaine, un moment de l’histoire médiévale des Roumains.

Date et horaires : mardi 5 février à 19h00 à l’Athénée Père Joseph Wresinski et le samedi 9 février à 11h00, salles des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 pers)

Découverte de l’art roumain, I : l’Antiquité

8 et 12 janvier 2013 : Citadelles daces et cités grecques et romaines (Sarmizegetusa, Histria, Adamclissi, Tomis, Callatis)

Initiation à l’art roumain, par maria Paleolog

Ovide, poète latin, auteur entre autres du fameux « Art d’aimer » a été exilé au bord du Pont Euxin (la Mer Noire) et il est mort sur l’île qui porte son nom, près  de la ville de Tomis  (actuelle Constanta). Ici se trouvent les ruines de la villa qu’il aurait habitée. Des vestiges antiques nombreux, dans cette région mais aussi sur tout le territoire de la Roumanie, témoignent de l’existence d’un état Dace, de la présence des Romains en tant que conquérants de la Dacie, ainsi que d’une colonisation grecque plus ancienne au bord de la Mer Noire.

Date et horaires : mardi 8 janvier à 18h30 à l’Athénée Municipal et samedi 12 janvier à 11h00, salle des Serrages, 72 rue Emile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Les peintres bordelais du XIXème siècle

La peinture bordelaise du XIXème siècle est abordée en termes de géographie artistique, plus précisément du point de vue du rapport entre la capitale et la province.

L’écho des courants, des mouvements et des styles nés à Paris au XIXème siècle sera illustré par  les œuvres des plus importants artistes de Bordeaux.

La conférence « Les peintres bordelais du XIXème siècle » vous est proposée par Maria Paleolog

Bordeaux : L’art roman dans la ville

La conférence « Bordeaux : l’art roman dans la ville» est proposée par Alexandre Paléologue.

Après les temps troublés du Xème siècle, la ville de Bordeaux connaît à l’époque romane une période de calme relatif et de prospérité économique : les conditions de vie s’améliorent et l’Eglise se réorganise. Grâce notamment à la présence de certains personnages célèbres et très importants de l’histoire médiévale, comme Aliénor d’Aquitaine ou Richard Cœur de Lion, de nombreux édifices religieux sont construits ou réhabilités à cette époque aussi bien dans la cité qu’aux alentours.

Malheureusement, peu d’entre eux sont encore debout. A Bordeaux, ils ont été reconstruits ou tout simplement démolis. Malgré leur disparition, quelques témoignages d’architecture et de sculpture parsemés dans toute la ville, en particulier l’église Sainte-Croix, le porche de l’église Saint-Seurin, ou encore les chapiteaux du cloître de la cathédrale (Musée d’Aquitaine), rendent compte de l’ampleur de ces constructions à l’époque romane et de leur appartenance à un mouvement artistique beaucoup plus vaste, d’échelle européenne.

Vous êtes intéressé(e) par cette conférence ? Envoyez nous un message : contact@toutartfaire.com

Le symbolisme du jardin

La conférence « Le symbolisme du jardin » vous est proposée par Maria Paleolog

Le jardin est le symbole du paradis terrestre, mais aussi celui du paradis céleste. Le paradis terrestre de la genèse est un jardin. La nostalgie du jardin du paradis aurait-il poussé les hommes à créer un art des jardins ?

Le jardin est aussi le symbole de la puissance de l’homme, de son pouvoir sur une nature qu’il veut maîtriser. Symbole de la culture opposée à la nature sauvage, le jardin s’oppose à la forêt pleine de dangers.
Dans l’Extrême Orient le jardin est le résumé de l’ordre cosmique, c’est le monde en petit.
Dans les civilisations amérindiennes le jardin était aussi conçu comme un résumé de l’univers.

Jardins sacrés ou jardin de plaisance, les jardins cachent aussi des symboles. C’est à nous de les découvrir !

Vous êtes intéressé(e) par cette conférence ? Envoyez nous un message : contact@toutartfaire.com