Archives par mot-clé : patrimoine

Oppression et combats, la quête de liberté pour les LGBT // Mardi 9 avril 2019 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les archives de Bordeaux Métropole !

L’homophobie est la cause du développement de la « communauté gay ». Bordeaux n’y a pas échappé, grande ville active la nuit – et pas seulement dans son port – elle a connu de 1878 à 1978 de nombreuses affaires mêlant des homosexuels civils ou militaires victimes de l’homophobie législative et policière. Les sentences étaient terribles, allant de la prison au meurtre.

Une oppression sociale permanente qui a suscité de 1975 à nos jours, des associations de militant(e)s homosexuel(le)s telles que le Groupe de Libération Homosexuel, For’Hommes, Sapholle ou encore le Girofard à réclamer d’abord le droit à la différence, puis le droit à l’égalité, notamment à cause des injustices sociales, administratives, médicales et professionnelles vécues par les Lesbiennes, Gays, Bis, Trans* face au Sida.

Nos archives possèdent un fond précieux de documents attestant en détail de ces conditions de vie et de mort, de ces combats pour des libertés qu’ont les hétérosexuels, mais que pour certaines les LGBT* doivent encore acquérir.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 9 avril 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Alexandre Sentucq, guide-conférencier

Gratuit

Inscrivez-vous en ligne ici

Jean-Michel Basquiat // Jeudi 25 avril 2019 à 19h

Jean-Michel Basquiat eut une vie brève et tumultueuse. Comme d’autres monstres sacrés américains, son ascension fut fulgurante, son succès puissant et sa chute encore plus rapide. Comme d’autres avant lui, il fut le représentant d’un certain rêve américain mais aussi son cauchemar intime. Sa peinture reste un objet météoritique détonnant qui mélangea les influences. On sent chez lui des réminiscences de Pop Art. Il fréquenta longtemps Andy Warhol qui fut pour lui une sorte de pygmalion. On sent aussi chez lui cette fascination pour le monde de l’enfance et pour la magie des comics books, véritable iconographie irréelle à la croisée du monde enfantin et du monde adulte. Chez Jean-Michel Basquiat, c’est une facette de l’underground new-yorkais des années 80 qui se dévoile : punk rock, naissance du hip hop, drogues et vies nocturnes font partie de la légende d’un New-York qui à cette époque semble crouler sous le « fric » des spéculations immobilières et des traders de Wall Street.

Une partie de sa peinture, peut-être la plus séduisante, est aussi à chercher dans les ténèbres des pratiques Vaudou héritées d’Haïti et du pourtour caribéen. Son travail est également à placer sous le signe de l’affirmation de son identité afro-américaine; il est aussi un labeur d’émancipation et d’accessions aux plus hautes positions sur le marché de l’Art. Jean-Michel Basquiat aura eu une vie brève mais son œuvre reste un moment de bravoure plastique, une déflagration esthétique aux multiples facettes que je vous propose de découvrir lors de ce rendez-vous.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 25 avril 2019, de19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Inscrivez-vous en ligne ici

Le Moyen Âge croyait-il aux monstres ? // Lundi 29 avril 2019 à 19h

Au Moyen Âge, le monstre est omniprésent dans la production artistique, la littérature, la vie quotidienne comme dans l’imaginaire. Il apparaît sous des formes innombrables et inquiétantes. Image de la démesure, il est aussi un miroir inversé de l’homme. Parmi toutes ces constructions surprenantes, on peut se demander si le Moyen Âge y a vraiment cru : réel ou imaginé, le monstre est un aussi signe des mentalités médiévales.

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 avril 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Gratuit

Inscrivez-vous en ligne ici

Cenon, entre nature et patrimoine // Dimanche 30 septembre 2018 à 15h

L’histoire de la ville de Cenon est intimement liée à celle de sa voisine bordelaise. À travers notre parcours, nous nous arrêterons dans plusieurs lieux clés pour apprendre quelques histoires et anecdotes qui concernent tant le patrimoine bâti que le patrimoine naturel du haut Cenon.

Notre balade débutera au Parc Palmer, dont la renommée est souvent éclipsée par la salle de spectacle attenante, puis se poursuivra à travers le parc  du Loret et celui du Cypressat avec quelques haltes supplémentaires devant des lieux emblématiques du haut Cenon ou des points de vue admirables sur les deux rives de la Garonne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 30 septembre 2018 , de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Devant l’entrée du château du parc Palmer, rue Aristide Briand, 33150 Cenon

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET / Le quartier Saint-Pierre de Bordeaux // Dimanche 7 octobre 2018 à 15h

Du Port antique aux ruelles de bars et restaurants, des églises aux belles maisons, des Places aux habitants célèbres, Saint-Pierre est l’histoire miniature de Bordeaux et son quartier le plus agréable !

Laissez-vous surprendre par ce petit coin de Paradis !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 7 octobre 2018 , de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : 1 rue des Argentiers, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Sentucq,  guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET / Les vitraux de la cathédrale Saint-André // Samedi 13 octobre 2018 à 15h

Cette visite est déjà complète ! En nous envoyant un mail (contact@toutartfaire.com) vous pouvez figurer sur la liste d’attente.

Partir à la découverte des vitraux de la cathédrale bordelaise offre un témoignage vibrant de la renaissance du vitrail dans le diocèse de Bordeaux pendant la deuxième moitié du XIXe siècle.

La visite sera l’occasion de connaître l’histoire du vitrail dans le bordelais, d’observer les vitraux anciens de la cathédrale et de découvrir le contexte de la renaissance du vitrail après le Concordat.

Pour chaque ensemble vitré sera donné un commentaire iconographique avec de nombreuses références et une problématisation de la mise en scène des emblèmes des donateurs dans le décor.

En fonction de la disponibilité il sera aussi possible de visiter les vitraux des sacristies privées.

Attention, la visite est limitée à 15 personnes maximum !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 Samedi 13 octobre 2018 , de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Portail nord de la cathédrale Saint-André, 33000 Bordeaux

Intervenant : François-Rémy Roqueton, doctorant en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

L’art Roman en Espagne // Jeudi 18 octobre 2018 à 19h

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 18 octobre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Camille Claudel et Auguste Rodin // Mardi 23 octobre 2018 à 19h

Rodin meurt en 1917. On le considère souvent comme un des pères de la sculpture moderne mais on peut penser, au vu des sujets et des envolées romantiques de ses sculptures, qu’il est aussi un représentant du Décadentisme ce mouvement artistique et littéraire qui couvre la fin du 19eme siècle. Rodin fut aussi cet artiste démiurge et puissant qui exécutait de nombreux travaux monumentaux.  En réalité il était entouré d’un grand nombre de petites mains, d’artistes ouvriers qui œuvraient pour lui et l’aidaient dans ses réalisations.

Camille Claudel, elle qui n’avait pas eu la chance d’accéder aux Beaux-arts, se retrouva ainsi une de ses praticiennes, élève, modèle et finalement maitresse du maitre qui lui écrivit moult lettres enflammées. À son égal et en comparaison de son pygmalion l’œuvre de Claudel développe un langage inédit, tortueux et charnel.

C’est la comparaison des deux artistes que nous développerons lors de cette conférence. Un vaste panorama de formes et d’esthétiques fin-de-siècle comme amer de cet amour contrarié.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 23 octobre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste-plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET / Bordeaux révolutionnaire // Dimanche 28 octobre 2018 à 15h

La Révolution française, grande date dans l’esprit des citoyens français, est porteuse d’idées et de valeurs nouvelles.

Cette dernière ne s’est pas déclenchée de manière aussi brusque qu’on pourrait le croire et nous nous intéresserons aux changements qu’elle a induit à Bordeaux à partir des années 1780 jusqu’à la fin de la Révolution, estimée à l’arrivée au pouvoir de Napoléon Bonaparte.

Comment ces nouvelles idées ont-elles été accueillies à Bordeaux ? Quels symboles de cette Révolution nous reste-t-il ?

En effet, ces événements cachent aussi des décisions visant une recherche de changements parfois radicaux et marquent la fin de la prospérité et de l’expansion urbaine de Bordeaux. La nationalisation des biens du clergé a par exemple entraîné la destruction de nombreux édifices, mais aussi la construction de nouveaux bâtiments afin de les remplacer.

Quelles sont alors les monuments ou quartiers de Bordeaux que l’on doit à la Révolution française ?

À Bordeaux, les acteurs politiques les plus célèbres de la Révolution sont bien sûr les Girondins, mais sont-ils les seuls Bordelais à avoir joué un rôle dans cette période de l’Histoire ?

Notre parcours en ville nous permettra d’aller à la rencontre de personnages et de lieux clés de la Révolution afin de répondre à ces questions.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 28 octobre 2018 , de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Devant le monument aux Girondins (côté Garonne), Place des Quinconces, 33000 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET / L’image des buveurs dans l’art // Jeudi 8 novembre 2018 à 19h

Les scènes de beuverie existent dans l’art depuis l’antiquité. La Grèce et la Rome antique privilégient le vin et leurs banquets profanes ou religieux en sont bien arrosés.

À caractère rituel d’abord, elles deviennent pur plaisir des sens. Elles ne sont pas très bien vues surtout au XVIIe siècle quand le caractère moralisateur et caricatural de la scène de genre l’emporte sur le caractère narratif. Les excès de la boisson et leurs effets négatifs sur la vie quotidienne des gens constituent par exemple, le sujet des peintures de Jordaens aux Pays Bas. En Angleterre, les gravures de W. Hogarth au XVIIIe siècle illustrent les débordements nocturnes de ses contemporains.

Au XIXe siècle, une nouvelle boisson fait son apparition dans l’œuvre d’art : l’absinthe. Degas nous donne une image poignante des effets de cette boisson, en contraste avec les scènes joyeuses de bals, de cafés, des guinguettes que l’on retrouve dans la peinture impressionniste.

Avec l’expressionnisme le caractère dramatique devient encore plus fort et le caractère joyeux des « beuveries » tend à disparaître. Le triste personnage soul de la peinture de Chagall remplace les joyeux buveurs De Pieter de Hooch.

Cette conférence vous invite à découvrir la richesse d’un thème aussi vieux que le monde.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 8 novembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici