Archives de catégorie : Activités passées

Dimanche 20 octobre 2013 : Bordeaux au XVIIIe siècle, le commerce atlantique et l’esclavage

Bordeaux au XVIIIe siècle, le commerce atlantique et l’esclavage : visite commentée des salles du Musée d’Aquitaine, par Floriane Retours

Tout Art Faire vous propose de partir à la découverte des salles que le Musée d’Aquitaine consacre à l’histoire de Bordeaux et de ses échanges au 18ème siècle.

Ce voyage débutera au port de Bordeaux avec une découverte de la ville et de ses métamorphoses. Vous embarquerez par la suite dans les trois mâts qui feront escale en Afrique et dans les colonies. Vous suivrez la dure traversée des esclaves avant de découvrir leurs conditions de vies au sein du système esclavagiste des îles à sucres. La visite se poursuivra par un questionnement sur les enjeux de la traite négrière, de l’abolition de l’esclavage et de leurs conséquences. Vous découvrirez comment les héritages de ces événements résonnent encore dans nos vies actuelles

Rendez-vous à 15h00 sur le parvis du Musée d’Aquitaine, Cours Pasteur, 33000 Bordeaux

Accès handicapé : oui

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toutartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation conseillée

Dimanche 1er décembre 2013 : visite guidée de l’exposition « Mémoires vives » au musée d’Aquitaine

Visite guidée de l’exposition « Mémoires vives. Une Histoire de l’Art aborigène », au musée d’Aquitaine, par Laetitia Bélanger

L’exposition Mémoires vives propose une synthèse de l’histoire de l’art aborigène à travers des objets issus de l’artisanat traditionnel et des œuvres d’art contemporaines. Cette articulation, transcendant 40 000 ans de production artistique, permet d’embrasser les multiples influences de l’art aborigène sur la production contemporaine en Australie.

Rendez-vous à 14h00, Parvis du Musée d’Aquitaine, 20 cours Pasteur, 33000 Bordeaux

Accès handicapé : oui

Tarifs : 7.5 € non-adhérent (dont 2.5€ de droit d’entrée), 5.5 € adhérent (dont 2.5€ de droit d’entrée), gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toutartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation conseillée

Dimanche 8 décembre 2013 : visite guidée de l’exposition « La sentinelle » au CAPC

Visite guidée de l’exposition « La Sentinelle » au CAPC, par Quentin Massias

La Sentinelle est une exposition-anniversaire conçue par Didier Arnaudet, critique comptant parmi les plus familiers du CAPC. Directeur de revues comme A haute voix et Zone, il devient correspondant bordelais pour ArtPress en 1980. Intimement lié au musée, Didier Arnaudet propose de suivre un cheminement original, entre des œuvres maîtresses des collections du CAPC et la production littéraire et philosophique d’illustres penseurs. Il joue ainsi sans cesse avec l’histoire du musée et la perception de chacun.

Rendez-vous à 14h00 : Galerie Foy, 2eme étage, Entrepôt. 7, Rue Ferrère, 33000 Bordeaux

Accès handicapé : oui

Tarifs : 7.5 € non-adhérent (dont 2.5€ de droit d’entrée), 5.5 € adhérent (dont 2.5€ de droit d’entrée), gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toutartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation conseillée

Samedi 22 juin 2013 : l’Îlot judiciaire de Bordeaux

L’ilot judiciaire est un ensemble de plusieurs bâtiments établis entre le XVe et le XXe siècle. Autour des vestiges de l’ancien fort du Hâ se sont greffés plusieurs édifices : le palais de justice du XIXe siècle d’Adolphe Thiac (place de la République) ; l’École Nationale de la Magistrature (ENM) en 1959, bâtie par Guillaume Gillet (constructeur de l’église de Royan) et enfin le nouveau palais de justice de Richard Rogers dans les années 1990.

Date et horaires : samedi 22 juin à 15h00

Durée : environ 2h

Lieu de rendez-vous : devant l’ENM

Accès handicapé : oui

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 30 personnes)

Dimanche 7 juillet 2013 : la commande publique, 2e partie : l’art contemporain dans la ville

Découverte lors d’une promenade en vélo du patrimoine contemporain bordelais.


De la commande artistique à la commande publique, la ville est parsemée d’œuvres qui sont devenues de véritables repères urbains. Au programme, les œuvres réalisées dans le cadre de la commande publique du tramway par des artistes reconnus sur la scène artistique nationale et internationale invités à décliner le thème de l’écriture et du récit, et autres œuvres commandées par la ville de Bordeaux.

Date et horaires : dimanche 7 juillet à 15h00

Durée : environ 2h

Lieu de rendez-vous : place Stalingrad, aux pieds du lion bleu

Accès handicapé : non

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Vélos non fournis !

Samedi 20 juillet 2013 : visite de la Cité des Castors à Pessac

En 1948, au lendemain de la guerre et alors que sévit une grave crise du logement, 150 jeunes gens, entraînés par Etienne Damoran, jeune prêtre-ouvrier bordelais, se lancent dans une folle aventure : construire de leurs propres mains une « Cité-modèle », voire une société idéale. La Cité des Castors voit le jour à Pessac, dans la banlieue de Bordeaux, au bout de quatre longues années de travaux, et après bien des difficultés.

Elle représente non seulement 150 habitations, toutes pourvues d’un confort très en avance sur son époque, mais également une communauté de vie, avec notamment :

– Mise en place d’une coopérative d’approvisionnement alimentaire et de services collectifs (machine à laver « itinérante », bibliothèque, ciné-club),
– Création d’activités de loisirs (orchestre de jazz, troupe de spectacle « les Variétés Castors »…),
– Autogestion dans l’approvisionnement de l’eau et dans le tout-à-l’égout.

Venez découvrir ce lieu insolite en compagnie de Laetitia Bélanger, le samedi 20 juillet à 15h00.

Lieu : Pessac, place Charles Dullin

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Dimanche 26 mai: découverte de Bacalan à vélo

À l’heure du projet d’aménagement des bassins à flot de Bacalan, découvrez le patrimoine méconnu de ce quartier, entre histoire résidentielle, militaire, industrielle et culturelle.

Petits et grands édifices illustreront une riche histoire fortement liée au développement économique de la ville de Bordeaux.

La visite comporte une présentation de la base sous-marine de Bordeaux. Actif durant à peine plus d’un an sous l’Occupation allemande, ce bunker cristallise encore les souvenirs douloureux des heures sombres du Port de la Lune. Après avoir attiré divers artistes fascinés par l’esprit du lieu dès les années 1960, le bunker est institutionnalisé au début des années 1990. La base sous-marine devient un espace dédié au nautisme avant d’être consacrée à l’art contemporain au début du XXIe siècle.

Tout Art Faire veut ainsi contribuer à la valorisation d’un travail de recherche universitaire produit par Mathieu Marsan, dans le cadre de son Master I Recherche en Histoire de l’art et Patrimoine à l’université Michel de Montaigne, Bordeaux 3, intitulé  La base sous-marine de Bordeaux : une expérimentation culturelle (2010/2011).

Durée : 2h

Intervenant : Mathieu Marsan

Accès handicapé : non

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Vélos non fournis !

Dimanche 7 avril 2013 : le patrimoine insolite

Une promenade à vélo permettra de dénicher des détails architecturaux singuliers, des bizarreries monumentales. Légendes, devantures d’usines, graffitis hébraïques, arbres centenaires, cromlech, cadrans solaires, bestiaire exotique, façade énigmatiques, café rococo, dog’s bar, noms de rues, borne kilométrique, mystérieux bas reliefs : Bordeaux recèle de trésors et secrets incongrus qui ne se laissent dévoiler qu’aux plus curieux des promeneurs.

Lieu de rendez-vous: devant le Grand Théâtre

Accès handicapé : non

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Vélos non fournis !

Découverte de l’art roumain, IV : l’art baroque

19 février et 23 février 2013 : l’art baroque en Roumanie, par Maria Paleolog

Monastère de Horezu

Si en Transylvanie le baroque est un art d’emprunt, implanté par l’Eglise catholique après l’annexion de la région à l’Empire austro-hongrois, les éléments de ce style se sont greffés aussi sur l’art des deux autres provinces roumaines, la Valachie et la Moldavie, en donnant naissance à des formes artistiques originales. Ainsi est né par exemple le baroque « brancovan », synthèse des éléments traditionnels, du baroque occidental et de l’Orient. L’art décoratif a été particulièrement influencé par le baroque occidental.

Date et horaires : le mardi 19 février à 19h00 à l’Athénée Père Joseph Wresinski et le samedi 23 février à 11h00,  salle des Serrages, 72 rue Emile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire : (limité à 20 pers)

Découverte de l’art roumain, V : l’art moderne et contemporain

19 et 23 mars 2013 :  L’art moderne et contemporain en Roumanie, par Maria Paleolog

La colonne de l'infini, Brancusi

La Roumanie en tant que nation moderne est née au XIXe siècle et l’influence de l’Occident a commencé à cette époque à être de plus en plus importante dans l’art roumain. Les artistes roumains s’installent à Paris ou se forment à Paris, à Berlin, à Munich et Vienne. Grigorescu a été à Barbizon, Brancusi est venu à Paris à pieds …et il y est resté… Leur influence fut immense, celle de Grigorescu en Roumanie, celle de Brancusi dans le monde entier.

Date et horaires : mardi 19 mars à 19h00, à l »Athénée Père Joseph Wresinski et samedi 23 mars à 11h00, salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand.

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire : (limité à 20 pers)