Archives par mot-clé : afterwork

Programme Janvier-Avril 2019

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Janvier-Avril 2019 !

Nous débutons l’année avec un coup de projecteur sur Bordeaux à travers les siècles, avec au programme ses trésors archéologiques, ses vestiges baroques et rococo, la présence noire dans la ville au XVIIIe siècle, son très chic quartier de Caudéran, sa base sous-marine héritée de l’Occupation, ses légendes urbaines et ses patrimoines cachés…

Tous les mois, nous nous retrouverons également pour nos afterwork/cafés du patrimoine dans le cadre d’un nouveau partenariat avec la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux.

Le mois d’avril s’achèvera avec une conférence inédite sur le peintre Jean-Michel Basquiat ! À vos agendas !

Les réservations sont recommandées pour tous nos événements, gratuits ou payants.

 

Qui étaient les Afro-descendants de Bordeaux au XVIIIe siècle ? // Lundi 28 janvier 2019 à 19h

A travers l’utilisation de plusieurs documents d’époque sortis des magasins de la bibliothèque, cette rencontre vise à mieux faire connaître la diversité des présences noires à la veille de la Révolution.

La cohabitation de plusieurs populations à Bordeaux est loin d’être un phénomène récent : au XVIIIe siècle, cette ville est déjà un port cosmopolite qui voit l’arrivée de nombreuses personnes venues d’Europe mais aussi des colonies et d’Afrique. La présence des Afro-descendants à Bordeaux est ainsi perceptible dans de nombreux documents conservés entre autres à la bibliothèque Mériadeck (journaux, archives des navires …) et leur étude permet d’en apprendre plus sur leur quotidien. Nous avons fait le choix d’embrasser toute la variété de cette population : si nous accordons une large part aux esclaves, cette intervention reviendra aussi sur le rôle joué par les libres de couleur dont certains accèdent au statut d’élites locales à l’instar de la famille Toussaint Louverture.

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 28 janvier 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenante : Julie Duprat, archiviste-paléographe

Gratuit

Inscrivez-vous en ligne ici

Qu’est-ce que le mythe de la Grèce blanche ? // Lundi 25 février 2019 à 19h

L’image emblématique de la Grèce antique est celle d’une statue ou d’un temple en marbre blanc. Cette pierre était généralement peinte et bien que la majorité de cette pigmentation ait disparue, des traces en ont été décelées dès la découverte des œuvres. Les premiers ouvrages consacrés à l’Histoire de l’art antique décrivaient pourtant l’art classique grec comme une apogée artistique où l’appréciation de la forme pure du marbre blanc dénuée de couleur était la preuve d’une sensibilité évoluée. À l’inverse, la période artistique précédente fut qualifiée d’« archaïque » notamment en raison de l’utilisation de nombreuses couleurs sur la statuaire et l’architecture.

D’où venait ce culte du blanc ? Et, alors qu’aujourd’hui tous les archéologues s’accordent à dire que les œuvres grecques étaient riches en couleurs, comment se fait-il que cette image d’une Grèce blanche persiste ? Cette conférence sera l’occasion de découvrir comment se construisent nos connaissances sur une période ancienne et comment le contexte historique et social peut influencer cette construction. Nous observerons notamment des ouvrages tirés des réserves de la bibliothèque de Bordeaux Mériadeck pour illustrer notre propos.

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 25 février 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Zinc Pierre, 4 rue du Mulet, 33 000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, Docteure en histoire de l’art

Gratuit

Inscrivez-vous en ligne ici

COMPLET – La base sous-marine de Bordeaux : un patrimoine ? // Lundi 25 mars 2019 à 19h

Cette afterwork est désormais complet !

Cet afterwork aura pour objectif de présenter l’histoire de la construction de la base sous-marine de Bordeaux, son rôle durant la Seconde Guerre mondiale, sa place dans l’histoire de l’architecture du XXème siècle mais aussi de se questionner : « La base sous-marine est-elle à considérer comme un élément patrimonial à part entière ? ».

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 25 mars 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Mota Manutention, 13 rue de la Manutention, 1er étage, 33000 Bordeaux

Intervenant : Mathieu Marsan, médiateur culturel

Gratuit

Inscrivez-vous en ligne ici

COMPLET – Le Moyen Âge croyait-il aux monstres ? // Lundi 29 avril 2019 à 19h

Au Moyen Âge, le monstre est omniprésent dans la production artistique, la littérature, la vie quotidienne comme dans l’imaginaire. Il apparaît sous des formes innombrables et inquiétantes. Image de la démesure, il est aussi un miroir inversé de l’homme. Parmi toutes ces constructions surprenantes, on peut se demander si le Moyen Âge y a vraiment cru : réel ou imaginé, le monstre est un aussi signe des mentalités médiévales.

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 avril 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Gratuit

COMPLET ! Inscrivez sur liste d’attente en cas de désistement par mail : contact@toutartfaire.com

Programme TOUT ART FAIRE // Septembre – Décembre 2018

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Septembre-Décembre 2018 !

Nous poursuivons l’année 2018 avec un programme placé sous le signe des couples d’artistes avec un cycle inédit de conférences ! Et bien évidemment de nombreux événements inédites vous attendent encore… On vous gâte et on compte sur votre présence toute l’année !

Découvrez ci-dessous Tout Art Faire et la programmation Septembre-Décembre 2018 avec Charlotte Lasserre, chargée de développement, au micro de radio Campus Bordeaux.

Scandales érotiques de l’art // Lundi 29 octobre 2018 à 19h

Ce que l’on juge aujourd’hui être un « classique » de l’art  a pour beaucoup provoqué des critiques au moment de sa réalisation. Le cas de l’art qualifié d’érotisme est sans doute celui qui en a cumulé le plus.

Mais comment comprendre un scandale reposant sur le désir et la sexualité dans l’art ? Pour se faire, il faut déjà comprendre la société dans laquelle l’œuvre a vu le jour. Religion, tendance moraliste, idéalisation des corps, ou encore censure, il nous est parfois difficile de cerner à quel point l’art érotique peut engendrer de violentes critiques du temps de l’artiste.
Et pourtant les exemples sont nombreux et cela dans toutes les époques de l’histoire de l’art ! Titien, Manet, Courbet, et plus récemment Larry Clark, Orlan, ou encore McCarthy, ils n’ont de cesse de jouer avec ce thème trouble mettant en scène les corps et la sexualité sur fond de transgression et d’interdit.

A travers quelques exemples d’œuvres d’art célèbres et d’autres qui le sont beaucoup moins, cet afterwork dévoilera les origines de ces scandales.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 octobre  2018 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Mota Manutention, 13 rue de la Manutention, 1er étage, 33000 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Gratuit

Réservations en ligne ici

Utopies architecturales // Lundi 10 décembre 2018 à 19h

Il y a une époque où tout semblait possible : les rêves et les projets bruts qui devaient changer le monde. Ce fut l’âge de l’utopie architecturale.

Nous étions alors optimistes sur notre capacité à créer ces utopies qui étaient une vision de la façon dont la vie devrait être ou pourrait être dans le futur. Elles convoyaient l’idée d’une société remodelée, d’un changement des classes et des communautés, mais aussi, et avant toute chose, d’un moyen de vivre plus humainement, en avance sur l’époque à laquelle elles étaient conçues. 

L’utopie architecturale n’est pas un mouvement monolithique. Il n’y a d’ailleurs pas d’école de l’utopie. Chaque utopie est unique, propre à la vision du futur que chaque architecte se fait.

Le XXème siècle compte de nombreux projets. Là où les années 1950 et 1960 nous promettaient une nouvelle vie grâce à une technologie omniprésente, les années 1970 tentèrent une approche plus spirituelle par une association du minéral et du végétal afin de combler le vide laissé dans beaucoup de projets par l’absence de nature.

Un grand nombre d’utopies architecturales ne sont restées que « rêverie » sur papier, quand certaines ont été concrétisées avec l’idée de remodeler la société, les relations entre les modes de vie et les interactions humaines. En les faisant sortir de leur dimension utopique, les architectes en firent le terrain d’expérimentations plastiques dont découle un vocabulaire architectural riche et nouveau.

Parfois, ces projets semblent se transformer en des architectures qui ne sont plus des utopies mais bien des dystopies. Ces lieux serviront alors de décor de films, seront rasés, abandonnés ou remodelés. Repoussant les limites des structures, des matériaux et de l’urbanisme, ils sont autant de leçons à retenir.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Est-ce que l’on invente encore des utopies en croyant à leur faisabilité ou l’architecture a-t-elle perdu sa capacité à nous inspirer et à nous influencer ? 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 10 décembre 2018 de 19h  à 20h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit

Réservations en ligne ici

Programme TOUT ART FAIRE // Janvier – Juin 2018

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Janvier – Juin 2018 !

Première nouveauté : Fini les inscriptions laborieuses par mail, nous vous proposons dorénavant de vous inscrire à tous nos événements, payants ou non, en ligne via la plateforme Helloasso (comment ça marche ? > cliquez ici)

Nous débutons 2018 avec un programme placé sous le signe de l’art déco avec un cycle inédit de conférences et visites guidées !

Au programme en 2018 : Des conférences sur le photographe Pierre Molinier, l’architecte et compositeur Xénakis, le temps au Moyen Âge, l’arrivée de la télévision privée en France, la Basilique Saint-Seurin de Bordeaux ou bien encore l’architecture contemporaine à Bordeaux, des afterwork-patrimoine sur Sophie Calle, les lieux de cultes revisités ou Munch et nos traditionnelles visites guidées et balades à vélo sur les chemins du street-art, les mascarons, Bacalan, ou encore les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle dont nous fêterons les 20 ans de l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO !

Et bien d’autres événements vous attendent encore… On vous gâte et on compte sur votre présence toute l’année !

Consultez et téléchargez notre programme est ici :

COMPLET – Munch, un cri venu du nord // Lundi 29 janvier 2018 à 19h

Edward Munch est connu en France pour son célèbre tableau Le Cri, généralement réduit en œuvre unique. Peu de gens connaissent l’étendue de son travail qui reste immense et annonce l’expressionnisme. Ses tableaux sont parfois empâtés ou au contraire d’une peinture très liquide et éthérée. Souvent, les coulures et sous-couches successives sont présentées au regardeur. Il nous laisse apprécier le travail en train de s’élaborer. Il laisse même les œuvres s’altérer à l’extérieur, livrées aux vents, à la neige et aux éléments…

Ces thèmes, qu’il décline dans un cycle appelé « frise de la vie » traitent de vie, d’amour, de mort, de folie, de jalousie, de nature. Ces tableaux sont autant d’éléments diffractés de nos existences terrestre. Chez Munch c’est le contenu émotionnel de l’œuvre qui prime, c’est ce que ressent l’artiste qui devient la règle. Une peinture de l’intériorité, des forces de la nature, des difficultés d’être au monde qui font de lui l’un des grands peintres du XXe siècle. Il aura été rattaché à quelques mouvements et courants comme le symbolisme ou encore le synthétisme. On voit en lui un représentant d’une certaine religiosité, mouvement piétiste, ou au contraire un être torturé par la question sexuelle et un rejet quasi incessant de la relation amoureuse… Il reste un peintre solitaire qui a construit l’essentiel de son œuvre dans une maison près d’Oslo et surtout un homme proche d’une nature sauvage et originelle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 janvier 2018 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Paul’s Place, 76 rue Notre-Dame, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations en ligne ici