Archives par mot-clé : Antiquité

Programme Mai-Août 2019

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Mai-Août 2019 !

Les réservations sont recommandées pour tous nos événements, gratuits ou payants.

Le spectacle dans l’antiquité // Jeudi 6 juin 2019 à 19h

Dans l’Antiquité gréco-romaine, le spectacle est l’un des aspects culturel et surtout religieux parmi les plus importants pour la société. D’abord à vocation religieuse – faire honneur aux divinités – et funéraire – rendre hommage au défunt – le spectacle s’entoure rapidement d’une aura politique, principalement dans le monde romain, et acquiert la vocation de divertissement que nous lui agréons à présent en premier lieu.

Cette conférence s’attachera à évoquer les différentes fonctions du spectacle et les notions inhérentes à celles-ci, mais aussi à montrer les édifices dans lesquels les spectacles – pièces de théâtres, courses de chars, luttes, concours de musique etc. – prenaient place : théâtre, odéon, amphithéâtre, stade et cirque, tous avec leurs rôles spécifiques et dont la forme s’est monumentalisée au fur et à mesure de l’importance sociale qu’ils prenaient. Lieux de rassemblement, consécrations divines, emphase glorieuse d’un souverain ou pure catharsis, ils sont le témoignage d’une autre forme d’expression et la marque de la civilisation gréco-romaine.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 6 juin 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Temples et cultes dans la Grèce antique // Jeudi 7 février 2019 à 19h

Le temple grec était considéré comme la demeure du dieu. Il en abritait la statue et les offrandes. Pourtant, de nombreux sanctuaires en étaient dépourvus et les cérémonies se passaient pour l’essentiel à l’extérieur. S’ils n’étaient pas indispensables, pourquoi les anciens Grecs bâtirent donc ces édifices qui étaient très souvent les plus grands et les plus riches du sanctuaire? À quoi servaient-ils? Qui pouvait y entrer? Comment étaient-ils aménagés? Nous voyagerons à travers la Grèce à la découverte de plusieurs sites afin d’observer les indices qui permettent d’imaginer les cérémonies telles qu’elles se déroulaient dans l’Antiquité et de restituer l’apparence des temples et les usages qui en étaient faits.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 7 février 2019, de19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Aubrey Dubernet, Docteure en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Inscrivez-vous en ligne ici

Qu’est-ce que le mythe de la Grèce blanche ? // Lundi 25 février 2019 à 19h

L’image emblématique de la Grèce antique est celle d’une statue ou d’un temple en marbre blanc. Cette pierre était généralement peinte et bien que la majorité de cette pigmentation ait disparue, des traces en ont été décelées dès la découverte des œuvres. Les premiers ouvrages consacrés à l’Histoire de l’art antique décrivaient pourtant l’art classique grec comme une apogée artistique où l’appréciation de la forme pure du marbre blanc dénuée de couleur était la preuve d’une sensibilité évoluée. À l’inverse, la période artistique précédente fut qualifiée d’« archaïque » notamment en raison de l’utilisation de nombreuses couleurs sur la statuaire et l’architecture.

D’où venait ce culte du blanc ? Et, alors qu’aujourd’hui tous les archéologues s’accordent à dire que les œuvres grecques étaient riches en couleurs, comment se fait-il que cette image d’une Grèce blanche persiste ? Cette conférence sera l’occasion de découvrir comment se construisent nos connaissances sur une période ancienne et comment le contexte historique et social peut influencer cette construction. Nous observerons notamment des ouvrages tirés des réserves de la bibliothèque de Bordeaux Mériadeck pour illustrer notre propos.

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 25 février 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Zinc Pierre, 4 rue du Mulet, 33 000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, Docteure en histoire de l’art

Gratuit

Inscrivez-vous en ligne ici

L’Énéide en images // Jeudi 22 mars 2018 à 19h

Avec L’Iliade et l’Odyssée et bien que moins connu qu’eux, l’Énéide, œuvre du poète romain Virgile (70-19 a.C.), est un ouvrage de référence dans l’Antiquité. Sous couvert d’un caractère historique, il relate des faits légendaires et raconte l’histoire d’Enée, prince troyen, après la chute de Troie, et son périple jusqu’en Grande Grèce (Italie) où il fonda le Latium, région de la future Rome.

Il s’agit donc d’une grande épopée et d’un mythe fondateur pour le peuple romain, qui fut largement illustré dans l’Histoire de l’Art. Cette conférence sera l’occasion de revenir sur le mythe d’Énée et sa réception auprès du public à différentes époques, de l’Antiquité à nos jours, à travers l’illustration des différents épisodes, dont sa fuite de Troie, son arrivée à Carthage, son passage aux Enfers ainsi que différents combats.

Virgile, auteur bien connu contrairement à Homère, devint lui-même en partie un personnage légendaire et fut à maintes fois représenté, lisant ses œuvres devant différents publics. C’est dire si, dans l’Antiquité, l’ouvrage acquit une grande renommée. Parvenues jusqu’à nous, ces images de l’auteur et du mythe trouvent encore de nos jours des échos dont il sera question lors de cette conférence.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 22 mars 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Les métamorphoses d’Ovide en images // jeudi 19 avril 2018 à 19h

Au Ier siècle av. J.‑C., sous le règne de l’empereur romain Auguste, Ovide composa une œuvre en douze mille vers, racontant au total deux cent quarante-six histoires. Ces histoires sont celles des métamorphoses ayant eu lieu parmi les dieux et les hommes, de la création du monde à la fondation de Rome.  Ovide raconte des romances, des deuils et des combats. Ses Métamorphoses inspireront des artistes de l’Antiquité à nos jours.

Pour cette conférence, nous reviendrons sur les récits ayant été le plus largement repris par les artistes afin d’observer les épisodes en vogue selon les époques ou les variations d’interprétations lorsqu’un même récit était illustré à plusieurs reprises.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 19 avril 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET / Burdigala // Dimanche 13 mai 2018 à 15h

Nous partirons à la découverte des origines de la ville de Bordeaux, appelée Burdigala dans l’Antiquité.

Les Bituriges Vivisques nous ont laissé des trésors aujourd’hui cachés et souvent méconnus que nous explorerons à travers différents lieux chargés d’histoire de la ville. Burdigala fut une ville importante dans l’Antiquité, et son histoire a pu laisser des traces comme le quartier de Saint-Pierre, des tracés d’urbanisation, ou encore des vestiges et des œuvres d’art.

Nous pourrons ainsi voir la vie des habitants de Burdigala grâce à leurs monuments, et comprendre certains aspects du Bordeaux d’aujourd’hui.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 13 mai 2018 de 15h00 à 16h30 – Parcours à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : Sur la place devant l’église Saint-Pierre, Bordeaux

Intervenant : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Du stade de Domitien à la place Navone // Jeudi 14 juin 2018 à 19h

A la fin du Ier siècle, l’empereur Domitien fit construire au cœur du Champ de Mars un stade monumental, édifice dont le modèle était alors inconnu à Rome. Il fut conçu pour accueillir les compétitions sportives de l’Agon capitolin, jeux quadriennaux inspirés des concours grecs. Si l’immense silhouette du Colisée demeure aujourd’hui encore l’un des marqueurs du paysage de Rome, le stade, quant à lui, semble avoir disparu.

Sa mémoire est cependant demeurée bien présente. La place baroque a conservé le tracé ainsi que les dimensions de sa piste, et sur les plaques de marbre posées aux coins des rues, on peut lire « Piazza Navona – Stadio di Domiziano ». La juxtaposition des deux toponymes, antique et moderne, nous plonge au cœur de l’histoire de Rome, nous interroge sur les mécanismes des transformations urbaine et sociale sur la longue durée, comme sur la manière dont un espace historique se renouvelle sans cesse pour répondre aux exigences propres à chaque époque.

Un projet international regroupant plus de quarante chercheurs a repris ce dossier. Historiens, architectes, anthropologues et archéologues ont réuni leurs compétences et confronté leurs approches en interrogeant les sources les plus diverses, et notamment les résultats de nouvelles explorations archéologiques,

L’histoire de la place Navone est celle d’une transformation architecturale, mais aussi celle de la vie d’un quartier et de ses habitants, jusqu’à nos jours. Comment la ville se réinvente-t-elle ? comment la mémoire d’un lieu se préserve ? quel regard portons-nous aujourd’hui sur un tel espace ? ce sont quelques-unes des questions auxquelles le projet que nos avons dirigé s’est efforcé de trouver des réponses.

Cette conférence vous est proposée dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie 2018.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 14 juin 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jean-François Bernard, architecte-archéologue (CNRS-IRAA)

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Crédits photographiques : Ecole française de Rome – Joy de Filippis

Le chat dans l’egypte antique // lundi 4 décembre 2017 à 19h

Les égyptiens ont entretenu une forme particulière de coexistence avec les animaux, et la plupart ont été sacralisés et idolâtrés. Ainsi, de nombreux rois se sont assimilés à des animaux : ils en ont adopté l’image, les noms, mais également les propriétés.

Les animaux pouvaient tous être porteurs d’un élément divin, et la mythologie égyptienne use beaucoup des animaux et de leurs représentations. Nous connaissons peut-être les plus célèbres : Horus, le faucon, Seth, le chacal, Thot, l’Ibis… Mais si on a eu l’occasion de se rendre dans des sections égyptiennes de musées, on peut rapidement se rendre compte que le chat a sa part de gloire, et on peut notamment être frappés du nombre de momies de celui-ci que l’on peut trouver.

Quelles peuvent être les raisons de  l’importance du chat dans l’Egypte antique ? Ici nous verrons l’intérêt qu’a pu susciter cet animal qui nous accompagne encore aujourd’hui. On a pu retrouver sa place au quotidien au sein de la vie égyptienne. Mais il joue également un grand rôle dans la mythologie égyptienne et dans le domaine religieux.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 4 décembre 2017 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Delphes // Lundi 18 décembre 2017 à 19h

Le site de Delphes, situé en Phocide en Grèce continentale, fut principalement fouillé par des archéologues français. Les Grandes Fouilles des années 1890 mirent au jour la plupart des monuments du sanctuaire qui sont depuis toujours étudiés.

Le site est aujourd’hui l’un des plus visités de Grèce et certainement l’un des plus spectaculaires. Niché dans un cirque montagneux exceptionnel, Delphes ne cesse de fasciner ceux qui s’y rendent. C’est d’ailleurs probablement cette situation qui poussa les anciens Grecs à établir le sanctuaire à cet endroit. Dans la mythologie, Delphes était la demeure du serpent Python qu’Apollon tua pour devenir maître des lieux. Durant l’Antiquité, la renommée internationale du sanctuaire était bien sûr due à l’oracle qui se tenait dans le Grand Temple et qui était délivré par la Pythie. Mais ce n’était pas le seul élément qui faisait la célébrité du lieu. En tant que sanctuaire panhellénique (qui appartenait à tous les Grecs), le festival principal de Delphes comprenait des concours sportifs et artistiques, tout particulièrement de musique et de théâtre, auxquels participaient des envoyés des cités de tout le monde grec. Delphes fut également le théâtre d’affrontements bien particuliers : un très grand nombre de cités et de souverains hellènes firent étalage de leur richesse et de leur savoir-faire en ajoutant des offrandes et des monuments plus beaux les uns que les autres.

Lors de cet afterwork, nous parcourrons les vestiges les plus importants du site en évoquant l’histoire et les mythes qui y sont attachés.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 18 décembre  2017 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café des Sciences, 1er étage de Cap Sciences, Hangar 20, Quai de Bacalan, 33000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, docteur en histoire de l’art antique

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52