Archives par mot-clé : architecture

Programme Septembre-Décembre 2019 – 10 ans !

Ce semestre Tout Art Faire fête ses 10 ans avec une programmation « best-of » regroupant nos meilleures visites guidées et conférences proposées depuis la création de l’association.
Un riche programme marqué par le temps fort du samedi 12 octobre avec une journée anniversaire riche en surprises !
Consultez, partagez et téléchargez le programme Septembre-Décembre 2019 ci-dessous :

Bordeaux doit-elle tout à Tourny ? // Lundi 23 septembre 2019 à 19h

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

Le précieux héritage architectural et urbain que le XVIIIe siècle a laissé à Bordeaux est unanimement reconnu. Experts, amateurs, touristes et habitants, tous s’accordent sur les valeurs architecturales et patrimoniales que le Siècle des Lumières a léguées à la ville (la place de la Bourse, la façade des quais, le Grand Théâtre, le Jardin Public, de nombreuses places et de somptueux hôtels particuliers, etc.). Déjà à l’aube de la Révolution française, les louanges faites à l’intendant Louis-Urbain Aubert de Tourny, présenté comme l’inspirateur du renouveau bordelais, ont tendance à escamoter les autres acteurs de son temps.

Encore aujourd’hui, l’image et l’identité architecturale de Bordeaux et de sa métropole sont régulièrement réduites aux réalisations du XVIIIe siècle et à la figure tutélaire de Tourny. L’inscription de la ville en 2007 sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco n’a fait que renforcer ce sentiment. L’importance même de l’héritage du XVIIIe siècle ne peut être mis en doute. En revanche, par une question volontairement provocatrice – Bordeaux doit-elle tout à Tourny ? –, on peut s’interroger sur ce qu’était réellement la ville à cette époque et pourquoi ses réalisations semblent toujours aussi fédératrices près de trois siècles après le début des grands chantiers.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 23 septembre 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenant : Samuel Drapeau, docteur en histoire de l’art

Gratuit

Réservez en ligne ici

L’architecture d’urgence // Lundi 7 octobre 2019 à 19h

Architecture et urgence : ces termes peuvent paraître opposés, voire contradictoires. D’un côté, il y a l’architecture : qui construit, anticipe, prévoit dans un temps long d’améliorer les conditions de vie et de confort de son habitant. De l’autre, il y a l’urgence : également préparée et réfléchie, mais qui doit, dans une situation de tension extrême, réagir et gérer l’imprévisible ou l’inouï.

Pourtant, comme Shigeru Ban ou Jean de Gastines, certains architectes ont consacré une partie importante de leur carrière à développer cette notion d’architecture d’urgence, en conséquence des nombreuses catastrophes climatiques dont ils ont été les contemporains, et même, parfois, les témoins.

Car l’urgence de la catastrophe amène à redéfinir l’habitat et à revenir aux sources mêmes des fonctions de l’architecture, à savoir : le refuge que l’on construit, le « toit au-dessus de la tête ». Ce n’est qu’ensuite que l’envie de construire des espaces de confort optimisés s’est mise en œuvre.

Par l’habitat dit « précaire », tels que les campements de réfugiés de guerres, les refuges antisismiques, l’architecte défie cette notion en tension, parce qu’il doit répondre de façon immédiate à la construction d’habitats de survie à la fois fonctionnels, économiques et ergonomiques. En repoussant les limites de son exploration, l’architecte développe alors des constructions temporaires dans des conditions extrêmes, en repoussant sans cesse les capacités des matériaux et de l’architecture. Avec en tête, l’évolution de l’habitat provisoire vers le logement d’avenir.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 7 octobre 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Paul’s Place, 76 rue Notre Dame, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit

Réservation en ligne ici

Bordeaux by night : le tour des tours // Vendredi 18 octobre 2018 à 21h

Visite programmée dans le cadre des Journées Nationales de l’Architecture !

Redécouvrez Bordeaux en partant à l’assaut de ses tours. Modernes ou disparues, elles illustrent toute l’histoire de la ville. Vous verrez aussi comment l’évolution des techniques de construction et l’utilisation de nouveaux matériaux permettent de leur faire gagner en hauteur et de changer leurs formes et leurs fonctions.

Allons à la rencontre des tours Pey Berland, Rogers, Mama Shelter et d’autres encore…

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Vendredi 18 octobre 2019 de 21h à 22h30

Lieu de rendez-vous : Au pied de la tour Pey-Berland, 33000 Bordeaux

Intervenante : Floriane Retours, guide-conférencière

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Bordeaux néoclassique // Samedi 19 octobre 2018 à 15h

Visite programmée dans le cadre des Journées Nationales de l’Architecture !

L’art néoclassique se situe dans un mouvement de retour à l’Antiquité, initié dans les années 1750 par les écrits des archéologues et amateurs d’art dont le théoricien Johann Joachim Winckelmann, fervent représentant de ce mouvement. Les artistes prônaient un retour aux sources de l’art, qu’ils plaçaient dans les époques antiques grecques et romaines.

Le mouvement succède au classicisme (fin du XVIe – début du XVIIe siècle), dont il est l’héritier, et à l’architecture baroque (aussi nommée classique française – XVIIe siècle) et le rococo (XVIIIe siècle), qui trouvent également un écho à Bordeaux, ville dont l’architecture et la sculpture ont toujours suivi les tendances. La volonté de ses adeptes est d’avoir recours à des formes plus grecques qu’italiennes et de se démarquer de l’architecture des rois de France, en particulier Louis XIV et Louis XV.

Parfois implanté directement à la place d’œuvres classico-baroques, comme la Fontaine des Trois-Grâces sur la place de la Bourse, l’art néo-classique s’illustre aussi sur les façades des hôtels particuliers, notamment Cours du Chapeau-Rouge et sur les allées de Tourny, et trouve à Bordeaux sa plus belle expression dans l’œuvre de Victor Louis, le Grand Théâtre, et dans la place des Quinconces.

La visite sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir ses sculptures et bâtiments, leur histoire et avec elle, celle de Bordeaux.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Samedi 19 octobre 2019, de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Devant la Fontaine des Trois Grâces, place de la Bourse, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET – Art Nouveau et Art déco à Bordeaux // Dimanche 20 octobre 2019 à 15h

Visite programmée dans le cadre des Journées Nationales de l’Architecture !

De la tendance Art Nouveau, à travers les rares exemples bordelais, jusqu’à l’Art Déco reconnu officiellement par la ville, ces deux styles n’auront plus aucun secret pour vous.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Dimanche 20 octobre 2019 de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Devant le Musée d’Aquitaine, 20 cours Pasteur, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Visite complète…
Inscrivez-vous sur liste d’attente par mail à contact@toutartfaire.com

La base sous-marine de Bordeaux : sous le béton, la culture // Jeudi 14 novembre 2019 à 19h

Mise en chantier en septembre 1941 dans le quartier de Bacalan, la base sous-marine de Bordeaux accueille les premiers submersibles allemands affectés à la cité girondine en janvier 1943. Actif durant 20 mois, cet imposant vestige architectural de l’Occupation est confié en juin 1945 au Port Autonome de Bordeaux par la Marine nationale.

Alors située dans une zone portuaire en périphérie de la ville, puis sur une friche industrielle et portuaire à partir de 1982, la base sous-marine de Bordeaux est devenue un lieu capable de stimuler tous les fantasmes. Des cinéastes aux peintres, sans oublier les sculpteurs, les photographes ou les architectes, tous ont à un moment donné investi les murs du bunker bordelais. Plus de cinquante années d’initiatives artistiques ont bâti la réputation de la base, en s’affirmant tout d’abord comme un lieu inédit et avant-gardiste entre les années 1960 et 1980, puis en étant dédiée à la plaisance le jour et au rock la nuit dans les années 1990, avant de s’institutionnaliser avec une programmation dédiée à l’art contemporain au début des années 2000. Aujourd’hui, la base sous-marine est ancrée dans le paysage culturel de la ville de Bordeaux par la diversité et la qualité des expositions qui y sont présentées au public.

Cette conférence présentera l’histoire de la construction de la base, son rôle durant la Seconde Guerre mondiale, les différentes expérimentations culturelles qu’elle a pu abriter tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, ainsi que sa nouvelle vocation au travers des futurs Bassins de Lumières.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 14 novembre 2019 à 19h

Lieu de rendez-vous : Salle du Grand Parc – Place de l’Europe – 33300 Bordeaux (Annexe de la mairie, à coté de la Poste)

Accès salle : http://www.bordeaux.fr/l49376/salle-du-grand-parc

Intervenant : Mathieu Marsan, médiateur culturel

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Inscriptions obligatoires ici

Crédit photographique : Thomas Sanson – Mairie de Bordeaux

Cyprien-Alfred Duprat : Bordeaux en projet durant les années folles // Mardi 19 novembre 2019 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Cyprien Alfred-Duprat (1876-1933) est un architecte urbaniste profondément attaché à sa ville. Lui-même fils d’architecte bordelais, il réalisa de nombreux bâtiments sur la métropole tant publiques que privés dont plusieurs sont encore visibles.

Éclectiques dans les formes, s’adaptant à la fois à l’air du temps et à ses commanditaires, C. Alfred-Duprat trouvait surtout sa particularité dans sa fascination pour les nouveaux modes de transports. Passionné d’automobile et d’aviation, il va penser sa ville en fonction de la révolution à venir dans la façon de circuler. Il sera alors avant-gardiste et bon nombre de ses projets ne seront jamais réalisés.

Aujourd’hui pourtant, beaucoup d’aménagements de la métropole bordelaise ne sont pas sans rappeler certaines de ses idées. À partir des documents iconographiques conservées dans les archives de Bordeaux Métropole nous présenterons le travail de cet architecte bordelais visionnaire dont les œuvres brillent encore par leur actualité.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 19 novembre 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Gratuit

Réservez en ligne ici

Le Bauhaus // Lundi 9 décembre 2019 à 19h

Alors que l’Europe et le monde vivent une période d’accalmie, c’est dans ce contexte qu’est créée de 1919 à 1933 l’Ecole du Bauhaus. Sa vocation est de rapprocher l’artisanat de l’art dans un but plus utilitaire. La philosophie presque utopique de Walter Gropius est de réunir artisans et artistes dans la nouvelle construction de l’avenir. Le Bauhaus travaillera à la professionnalisation des arts. 

Le programme du Bauhaus a suscité l’adhésion d’un grand nombre d’artistes d’avant-garde de toute l’Europe, parmi lesquels on peut citer Johannes Itten, Wassily, Kandinsky, Paul Klee, László Moholy-Nagy ou encore Marcel Breuer. Ce qui fait la particularité exceptionnelle du Bauhaus est cette volonté de théorisation de l’art, enseignée non pas par des professeurs mais par des maîtres.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 9 décembre 2019 de 19h  à 20h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit

Inscriptions en ligne ici

Ville de pierre, un patrimoine à vivre // Samedi 14 décembre 2019 à 14h

Engagé par Alain Juppé en 2004, le recensement du patrimoine architectural et urbain du périmètre de la ville de pierre est à présent achevé. Ce travail de fourmi avait pour objectif de définir des règles d’évolution adaptées aux qualités patrimoniales des architectures et des ensembles urbains.

L’inscription de Bordeaux, port de la Lune, sur la Liste du patrimoine mondial depuis 2007 en tant qu’ensemble urbain, tient beaucoup à l’inventaire engagé pour la connaissance et la reconnaissance de ce patrimoine et à la mise en place de dispositions réglementaires adaptées à son adaptation au mode de vie actuel. Ainsi, une partie de la connaissance accumulée a été transcrite dans les règlements d’urbanisme de la métropole bordelaise.

L’exposition « Bordeaux, ville de pierre, un patrimoine à vivre ! » a pour objectif de rendre compte du travail réalisé et de ses application dans les règlements d’urbanisme pour favoriser pour les bordelais la compréhension de leur patrimoine et des règles d’urbanisme.

Elle présente des cartes faisant la synthèse des données récoltés, explique les méthodes de classement et de recensement, propose de nombreux exemples photo des éléments architecturaux étudiés et illustre par des cas concrets les applications des règles d’urbanismes. Elle donc un très bon outil pour comprendre l’évolution de la ville actuelle et répondre aux questions que l’on peut se poser sur le classement des bâtiments, les périmètres protégés et les restrictions ou au contraire les libertés de construction qui en découlent.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Samedi 14 décembre de 14h à 15h

Lieu de rendez-vous : Maison du projet des Bassins à flot, Hangar G2 (coté bassin), quai Armand Lalande, 33000 Bordeaux

Intervenant : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Tarifs : Gratuit

Réservations à cette adresse : villedepierre@mairie-bordeaux.fr