Archives par mot-clé : architecture

Conférence | Restaurer l’architecture depuis le XIXe siècle | Mardi 24 janvier 2023

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole et Archimuse

Après avoir défini ce qu’est un architecte, la conférence vise à différencier les différents types (du patrimoine, ACMH, ABF). Le propos se dirige ensuite vers la justification que l’architecture est un art et qu’au-delà de ça, l’architecte est lui-même un artiste. Ainsi, l’histoire de cette profession est balayée, allant de l’institutionnalisation à la légitimation pour se diriger vers la création des théories de la restauration et de la place de la pratique artistique dans cette dernière. Finissant par aborder les différents outils au service de la pratique de l’architecture sur l’objet patrimonial et leur évolution, de la maquette à la reproduction 3D, passant par la numérisation comme l’a fait Archeovision sur la Flèche Saint-Michel.

Le dernier point traite de la patrimonialisation : où se termine l’archive et où commence l’œuvre d’art ?

Illustration : Archimuse

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 24 janvier 2023 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenants : étudiants d’Archimuse, association des étudiants du Master Patrimoine et musées de l’Université Bordeaux-Montaigne

Gratuit

Réservation en ligne ici

Conférence | Restaurer la Flèche Saint-Michel : connaître et transmettre | Mardi 21 février 2023

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Cette conférence à deux voix se propose d’explorer la place de la documentation historique et archéologique au sein d’un chantier de restauration de grande ampleur, celui de la Flèche Saint-Michel à Bordeaux. Les regards de deux professionnels intimes de l’édifice, une médiatrice culturelle et un historien de l’architecture, se croiseront pour questionner les modalités de constitution de la connaissance, de sa transmission d’hier à aujourd’hui, et pour présenter les apports et les limites de ce savoir dans l’accompagnement du chantier de restauration. Toujours vivante et sans cesse nourrie, la documentation sur la Flèche est encore aujourd’hui un enjeu de conservation et de valorisation pour l’avenir.

Illustration : © Samuel Drapeau, 2016.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 21 février 2023 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenants : Samuel Drapeau, Maître de conférences HCA, ENSAP Bordeaux ; Julie Guiroy, médiatrice culturelle, Service de l’Animation Architecture et Patrimoine de la ville de Bordeaux

Gratuit

Réservation en ligne ici

Visioconférence | La tour Triangle de Paris et le feuilleton français du gratte-ciel | Jeudi 02 mars 2023

Depuis son annonce en 2008, la Tour Triangle cristallise l’attention d’observateurs multiples tandis que, de leur côté, maitre d’œuvre et maitre d’ouvrage composent une jonglerie verbale qui alterne assurance et défense, superlatifs et précautions oratoires. Dessinée par l’agence suisse Herzog et de Meuron, la tour Triangle est un objet cristallin pensé à la limite méridionale de Paris, dont les visuels 3D vont jusqu’à suggérer l’immatérialité. Cette prétendue neutralité – ou inoffensivité – dans le paysage parisien illustre et accuse l’ambivalence d’un projet qui peine, par ailleurs, à convaincre de son utilité programmatique. Toutefois, l’histoire spécifiquement parisienne de la tour, qui démarre dans la seconde moitié du xixe siècle avec les aérodômes de Henri-Jules Borie, dévoile le spectre des querelles, intrépidités, reculades, déceptions et frustrations qui n’ont eu de cesse de perturber la démarche de plan, alimentant, du côté de l’opinion, la déconsidération voire le mépris vis-à-vis de ce stigmate babélien. De ce point de vue, la tour Triangle ne serait-elle pas qu’un nouveau chapitre prévisible ?

Illustration :

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Tout Art Faire s’invite chez vous !

Ces conférences en ligne sont proposées gratuitement à nos adhérents 2022 et réservées à eux. Si vous n’avez pas adhéré en 2022 et souhaitez suivre cette conférence, vous pouvez adhérer pour le cycle ici.

Afin de permettre le suivi du nombre de participants, nous vous demandons de vous limiter à une inscription par personne, même dans le cas où, pour des personnes vivant ensemble, un seul appareil serait utilisé pour assister à la conférence.

Elles dureront 30-40 min et seront suivies d’un temps dédié aux questions.

Inscription habituelle via HelloAsso. Vous recevrez ensuite par mail, 30 min avant la conférence, un lien qui vous permettra de rejoindre la visio-conférence.

Les conférences auront lieu sur l’application Microsoft Teams. La procédure à suivre pour rejoindre la conférence vous est expliquée dans ce PDF.

picto conférence

Jeudi 02 mars 2023 de 19h à 19h45

Lieu de rendez-vous : Tout Art Faire s’invite chez vous !

Intervenante : Julie Gimbal, Docteure en Histoire de l’Art, Maître de conférences associée en Histoire et Cultures architecturales, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux / UMR 5319 Passages

Gratuit pour les adhérents

Réservation en ligne bientôt disponible

Visite | Le quartier Amédée Saint-Germain, au confluent de deux mondes | Dimanche 14 mai 2023

Ces dernières années, lors de consultations ou concertations, les habitants du quartier bordelais du Sacré-Cœur ont émis de fortes réserves au sujet des grands projets immobiliers planifiés à deux pas de chez eux. De part et d’autre de la rue Amédée Saint-Germain, deux mondes se font face. D’un côté un quartier d’échoppes dominé par les clochers monumentaux de l’église du Sacré-Cœur, avec ses maisons basses serrées les unes contre les autres, ses jardinets, sa voirie parfois héritée de temps plus anciens et son passé cheminot. De l’autre, sur des parcelles riches en mémoire ferroviaire, commencent à s’ériger les nouveaux immeubles du quartier Amédée Saint-Germain de l’Opération d’intérêt national (OIN) Bordeaux Euratlantique lancée en 2010, un immense projet d’aménagement urbain qui recouvre plus de 730 ha dans trois communes (Bègles, Bordeaux et Floirac) sur les deux rives de la Garonne. L’OIN, qui s’est inscrite dans le projet « Grand Bordeaux 2030 » du maire Alain Juppé, comporte plusieurs secteurs dont celui de Saint-Jean Belcier, le quartier de la gare, pour lequel la construction de la ligne LGV a enclenché une nouvelle dynamique.

Cette promenade permettra de découvrir l’un après l’autre ces deux mondes, qui sont tous les deux issus d’une urbanisation nouvelle à de très nombreuses années d’intervalle, de repérer les ressemblances, les oppositions, les transitions et les cassures. Elle sera l’occasion d’évoquer les Ateliers des chemins de fer du Midi dont l’impressionnant château d’eau, « Les Citernes », est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 2018 et constitue le cœur de la future place du quartier. Mais aussi de découvrir de charmantes petites rues au printemps, de mieux connaitre l’église du Sacré-Cœur et la place du Cardinal Donnet récemment réaménagée, de suivre les nouveaux cheminements piétonniers aux bas des premiers édifices et de traverser le Pont de la Palombe de l’architecte Marc Mimram, connu pour ses ouvrages d’art aussi esthétiques que structurellement complexes, pour s’offrir de nouvelles perspectives sur la ville d’hier et de demain.

Illustration : Vue sur le chantier place des Citernes, Bordeaux-Euratlantique

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Dimanche 14 mai 2023 de 10h à 11h45

Lieu de rendez-vous : sur le trottoir arboré au coin de larue Charles Domercq et du Pont du Guit (rond-point du Pont du Guit) (Trams  C et D  ou bus 1 et 9, arrêt Gare Saint Jean)

Intervenante : Pascale Duclos, guide-conférencière

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents (réservation via Tout Art Faire, entrée du musée gratuite pour le groupe)

Réservation en ligne bientôt disponible

Visite | La Bastide : des rêves d’architectes sur les rails ! | Dimanche 16 octobre

Cette visite est organisée dans le cadre des Journées nationales de l’architecture

Il est déjà arrivé que La Bastide, quartier d’ouvriers et de cheminots, inspire à des architectes des créations audacieuses : l’étonnante maison cantonale de Cyprien Alfred-Duprat, la Cité de la Benauge, rêve d’urbaniste concrétisé par Paul Volette et Jacques Carlu, et la caserne des pompiers de la Benauge de Ferret, Courtois et Solier, qui a choqué par sa modernité sans concession et ses couleurs vives.

Mais il a fallu attendre longtemps pour que ce quartier au riche passé industriel sorte du marasme dans lequel il se trouvait dans les années 80. La politique des « 3 B »  (Bacalan, Bastide et Belcier, trois quartiers accablés de friches industrielles et ferroviaires) et le projet « Grand Bordeaux 2030 » du maire Alain Juppé élu en 1995 ont lancé une forte dynamique de renouvellement urbain. C’est dans ce cadre qu’est né le premier projet, la ZAC Cœur de Bastide, sous la houlette de Dominique Perrault et d’Alain Charrier

Jamais toutefois la Bastide n’a connu de métamorphose aussi radicale qu’en ce début de 21ème siècle : trois grands projets sont en cours, la ZAC Bastide Niel, le programme Garonne Eiffel dans le cadre de l’OIN Bordeaux-Euratlantique, et le quartier Brazza.

La promenade proposée se concentrera principalement sur le périmètre de la ZAC Bastide Niel en faisant le lien entre le passé ouvrier de la Bastide, les choix architecturaux opérés dans les années 2000 sur les parcelles voisines, les formes originales dessinées par Winy Maas, le chef d’orchestre de cet immense  projet, et les nouveaux concepts préconisés par Youssef Tohmé pour Brazza. Elle consistera à regarder, à ressentir, et à s’interroger sur ce qui fait l’identité d’un quartier, d’un grand geste architectural à l’autre.

Illustration : Groupe scolaire Billie Holiday (BPM Architectes), structure métallique.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Dimanche 16 octobre 2022 de 10h à 11h30 environ

Lieu de rendez-vous : Au coin de l’avenue Abadie et de la rue Andrée Putman, devant le logo coloré Bastide Niel (Tram A – arrêt Jardin botanique)

Intervenante : Pascale Duclos, guide-conférencière

Réservation en ligne ici

VISITE FESTIN | Bacalan – Bassin à flots : La création contemporaine | Samedi 3 décembre 2022

Visites organisées dans le cadre de la Grande Braderie du Festin

Les changements du quartier Bacalan-Bassin à flot interrogent, plaisent ou déplaisent, mais ne laissent dans tous les cas pas indifférents. Cependant, ce ne sont pas les mutations urbanistiques qui seront l’objet principal de cette visite.

Dans cet ancien quartier à vocation industrielle sont disséminées plusieurs créations contemporaines qui viennent à la fois s’intégrer parmi les nouveaux bâtiments et rappeler le passé du quartier. Avec elles, nous nous intéresserons aux trois disciplines des beaux-arts : sculpture, architecture et peinture. De fait, deux sculptures de la commande publique « Programme Garonne » se trouvent dans le quartier : la Soucoupe Volante de Suzanne Treister sur le bassin à Flot n°1 et Les fontaines de Bacalan de Clémence van Lunen sur la place Buscaillet. Entre les deux se trouvent deux bâtiments à vocation muséale dont l’architecture mérite que l’on s’y attarde : la Cité du Vin et le Musée de la Mer et de la Marine. Enfin, tout au long de notre parcours, nous croiserons diverses œuvres de street art, véritables fresques contemporaines dont les couleurs et la vivacité viennent rompre la grisaille des murs de béton. Nous nous arrêterons devant chacun de ces éléments afin de raconter leur histoire et d’éclairer leur signification.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 3 décembre 2022 à 14h

Lieu de rendez-vous : Devant la maison du projet des Bassins à flot, Hangar G2, Quai Armand Lalande, Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Tarif unique : 5€ ; pré-paiement en ligne obligatoire
Aucun remboursement ne sera possible en cas d’annulation de votre part

Réservation en ligne ici

Annulée – Conférence | Les églises romanes du réolais : l’histoire religieuse, sociale et artistique d’un territoire (IX-XIIe siècle) | Mardi 06 décembre 2022

Cette conférence sera reportée en 2023.

Si certaines études monographiques présentent les églises romanes de Gironde, le secteur du réolais n’a fait l’objet d’aucune étude d’ensemble depuis les travaux de l’historien et archéologue Léo Drouyn (1816-1896). Cette zone géographique (délimitée par le ruisseau du Dropt au nord, du Beuve à l’ouest, la source de la Bassanne au sud et le Lissos à l’est ) comporte plusieurs églises remarquables, connectées aux chantiers plus importants de Saint-Macaire, Bazas, La Sauve, eux-mêmes inscrits dans le rayonnement de Bordeaux, Agen, Toulouse…

Ces édifices d’origines romanes et même carolingiennes témoignent de l’occupation du sol à une époque de restructuration du territoire. Elles illustrent l’histoire des populations rurales dans la région, la constitution du réseau paroissiale ainsi que l’histoire des techniques constructives et des préoccupations plastiques des sculpteurs des XIe et XIIe siècles.

Au travers d’une étude de corpus, nous nous attacherons ici à (re)découvrir ces monuments qui, aujourd’hui encore, ne sont pas tous concernés par une protection au titre des Monuments historiques.

Illustration : peintures murales, église Notre-Dame, Aillas-le-Vieux (crédit photo : Alice Elbaz)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 06 décembre 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Alice Elbaz, guide-conférencière

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne ici

Visioconférence | L’architecture des cabanes | Jeudi 15 décembre

De tout temps, l’homme a su se construire un habitat. En observant diverses cabanes et leurs évolutions, on peut y découvrir l’assimilation progressive des notions de construction au fil des générations. Si la cabane peut être creusée, construite avec les matériaux de son environnement, mais aussi perchée ou flottante, son utilisation, elle, a évolué avec le temps et notre société. La cabane qui servait de refuge de chasse a ainsi progressivement disparu. Tandis qu’elle représente un idéal d’isolement et de retour aux sources, elle est devenue pour de nombreux architectes un moyen d’expérimenter des « Folies » des bois qui sont parfois bien éloignées de notre chère cabane d’enfance…

Illustration : Kekkilä Garden Shed Avanto Architects

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Tout Art Faire s’invite chez vous !

Ces conférences en ligne sont proposées gratuitement à nos adhérents 2022 et réservées à eux. Si vous n’avez pas adhéré en 2022 et souhaitez suivre cette conférence, vous pouvez adhérer pour le cycle ici.

Afin de permettre le suivi du nombre de participants, nous vous demandons de vous limiter à une inscription par personne, même dans le cas où, pour des personnes vivant ensemble, un seul appareil serait utilisé pour assister à la conférence.

Elles dureront 30-40 min et seront suivies d’un temps dédié aux questions.

Inscription habituelle via HelloAsso. Vous recevrez ensuite par mail, 30 min avant la conférence, un lien qui vous permettra de rejoindre la visio-conférence.

Les conférences auront lieu sur l’application Microsoft Teams. La procédure à suivre pour rejoindre la conférence vous est expliquée dans ce PDF.

picto conférence

Jeudi 15 décembre 2022 de 19h à 19h45

Lieu de rendez-vous : Tout Art Faire s’invite chez vous !

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit pour les adhérents

Réservation en ligne ici

Conférence | Les ponts de Bordeaux | Mardi 03 mai 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Pourquoi vouloir construire un pont au-dessus de la « mer de Garonne », qui a été la limite naturelle de la ville et son ouverture sur le monde depuis l’Antiquité ? La question ne s’est pas vraiment posée avant le XVIIIe siècle et la construction au siècle suivant du premier pont, inauguré en 1822.

Avec l’appui des documents conservés aux Archives de Bordeaux Métropole, cette conférence vous présentera de manière succincte les plus grands projets, réalisés ou non, qu’a envisagé la ville Bordeaux pour franchir la Garonne, depuis la construction du Pont de pierre à nos jours.       

Illustration : Vue du pont relevé, Archives de Bordeaux Métropole, Fi 09 R 211 B

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 03 mai 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paléologue, guide-conférencier

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici

Conférence |Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) et le retour à l’antique dans le port de Bordeaux au XVIIIe siècle | Mardi 12 avril 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

L’architecte Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) est essentiellement connu pour avoir conçu trois œuvres majeures dans le port de Bordeaux : le Théâtre Français, la maison Fenwick et le plan de distribution de la place des Quinconces. Cette production architecturale, dominée par des jeux de volumes et des effets de monumentalité, témoigne de la fascination de Dufart pour la Grèce antique ; une fascination qui illustre également un savant retour à l’antique dans la capitale girondine. Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) quitte sa ville natale, Bayonne, pour Bordeaux vers 1768. Il intègre aussitôt le service des dessinateurs de la ville sous la direction de Richard-François Bonfin. Elève et protégé de ce dernier, il lui doit son entrée, en 1774, au bureau de Victor Louis pour la construction du Grand-Théâtre. Il est agréé de l’Académie de peinture, sculpture et architecture civile et navale de Bordeaux en 1787. Après des débuts remarqués dans la construction privée, Dufart rejoint les équipes municipales en 1806, où il est nommé ingénieur de la voirie. C’est grâce à cette position officielle que la ville lui confie la réalisation du plus important projet urbanistique de Bordeaux au XIXe siècle : le tracé définitif de la distribution et délimitation des terrains du château Trompette. L’architecte décède dans la nuit du 19 au 20 février 1820 dans l’appartement qu’il s’était aménagé au somment du Théâtre Français.

Illustration : Jean-Baptiste Dufart, Façade principale du Théâtre Français, 1793-1800, Photo Laurence Chevallier

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 12 avril 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Laurence Chevallier, Maître de conférences en histoire et cultures architecturales, ENSAP Bordeaux / UMR 5319 Passages

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici