Archives par mot-clé : architecture moderne

Samedi 22 juin 2013 : l’Îlot judiciaire de Bordeaux

L’ilot judiciaire est un ensemble de plusieurs bâtiments établis entre le XVe et le XXe siècle. Autour des vestiges de l’ancien fort du Hâ se sont greffés plusieurs édifices : le palais de justice du XIXe siècle d’Adolphe Thiac (place de la République) ; l’École Nationale de la Magistrature (ENM) en 1959, bâtie par Guillaume Gillet (constructeur de l’église de Royan) et enfin le nouveau palais de justice de Richard Rogers dans les années 1990.

Date et horaires : samedi 22 juin à 15h00

Durée : environ 2h

Lieu de rendez-vous : devant l’ENM

Accès handicapé : oui

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 30 personnes)

Promenade-découverte dans le quartier de Mériadeck

Tout Art Faire vous propose de partir à la découverte  de Mériadeck. Au fil d’une promenade d’1h30 environ, les différents projets et les édifices marquant seront présentés au public afin de le familiariser avec l’architecture moderne issue majoritairement des travaux des Trente-Glorieuses.  Un petit carnet de visite sera donné au public, permettant de confronter le bâti actuel avec les vues anciennes du quartier et les différents projets inachevés.

Le quartier Mériadeck porte le nom de l’archevêque Ferdinand Maximilien Mériadec de Rohan. Ce grand prélat du XVIIIe siècle a fait construire l’archevêché (actuel Hôtel de Ville) et fait assainir les marécages situés à l’Ouest afin de les lotir. Ce quartier récent, qui n’apparaît réellement qu’au XIXe siècle, est en constante mutation depuis les années 1950. L’ancien quartier populaire fait place durant cette décennie à l’architecture de béton. Reflet des ambitions de Jacques Chaban-Delmas pour la nouvelle métropole d’équilibre, le quartier change plusieurs fois de destination. D’abord résidentiel, sous la plume de l’architecte et urbaniste Jean Royer, les projets font basculer l’ensemble dans le domaine tertiaire. On tente de renommer les lieux « Quartier de l’Hôtel de Ville », mais, même si la structure est axée d’Ouest en Est sur les jardins de la mairie, le nom de Mériadeck reste dans les esprits. Achevé dans les années 1970,  l’ensemble urbain propose des solutions élaborées par l’architecture moderne durant les Trente-Glorieuses. Reflet d’une modernité déjà dépassé, Mériadeck est depuis le terrain d’expériences architecturales menées par de nombreux cabinets d’architecture. Seules les normes fixées par Jean Royer (aplomb, plan cruciforme, R+4) permettent aux différents éléments constitutifs de garder une unité. Entre échec urbanistique et modernité résolument assumée, cette promenade dans Mériadeck vous permettra de découvrir un patrimoine peu connu.

Durée : 2h environ

Intervenant : Samuel Drapeau

Eglise Saint-Bruno

Visite de l’église Saint-Bruno

Église Saint-Bruno, rue François de Sourdis – Bordeaux

L’église Saint-Bruno est commandée par le cardinal François de Sourdis. La figure du célèbre cardinal-archevêque domine alors le paysage politique et le mécénat du début du XVIIe siècle à Bordeaux. Il sera très présent dans la construction de cette église qu’il destine aux Chartreux. Il va la doter d’un décor baroque inédit à Bordeaux, dont l’inspiration est la production artistique contemporaine de la cour papale à Rome.

Si le buste du sculpteur Bernini est certainement la plus belle pièce conservée actuellement dans l’église, il côtoie d’autres œuvres dont l’intérêt n’est pas moindre. Même dans l’architecture, François de Sourdis a exigé l’emploi de formes totalement étrangères à l’architecture du Sud de la France. Vous l’aurez compris, installée au XVIIe siècle au cœur des marécages, l’église Saint-Bruno était un petit îlot d’Italie issu des liens étroits entre son commanditaire et la papauté.