Archives par mot-clé : archives bordeaux métropole

Conférence | Philip Mohlitz, graveur bordelais | Mardi 11 octobre 2022

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Philippe Mohlitz, élève de Jean Delpech, a été un graveur bordelais issu de la grande tradition : hachurage des lignes, qualités illusionnistes de certaines, minutie de l’exécution sont autant de qualificatifs qui siéent à son œuvre. À mi-chemin de l’artiste et de l’artisanat, il fit preuve de patience dans l’exécution de son ouvrage et aussi de discrétion. La substance de ses gravures est tantôt poétique, tantôt surréaliste. C’est à un panorama initiatique de son travail de graveur que la conférence sera consacrée ainsi qu’a une présentation des différentes techniques de graveur.

Illustration : dessin original de Nicolas Bulf : Philippe Mohlitz en train de graver

picto conférence

Mardi 11 octobre 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, guide-conférencier et artiste plasticien

Gratuit

Réservation en ligne ici

Conférence | Les albums de dessins : une approche particulière de l’œuvre de Léo Drouyn | Mardi 15 novembre 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Les albums de dessins de Leo Drouyn étaient considérés comme perdus. Restaient heureusement ses publications imprimées et ses Notes historiques et archéologiques, offertes à sa mort aux Archives municipales de Bordeaux. La redécouverte progressive, à partir de 1996, d’une bonne partie des albums qu’il avait constitués tout au long de sa vie a apporté une nouvelle vision sur l’art du dessinateur et une compréhension plus fine de sa manière de travailler, avec la constitution d’une véritable banque d’images pour ce qui est de la partie archéologique de son œuvre. Mais se sont révélés également, à travers la publication de ces albums, des aspects jusqu’alors quelque peu méconnus de son œuvre graphique : son amour de la nature, sa passion pour les arbres, l’attrait du paysagiste pour la forêt usagère et la lande, son goût du monde rural et de l’architecture vernaculaire – où l’on peut même déceler un véritable regard ethnographique – et, au final, un véritable imaginaire du paysage… Cette conférence présentera les différents types d’albums qui ont été retrouvés et publiés – albums  de terrain, albums thématiques constitués par l’artiste peu avant sa mort, albums amicorum, albums appartenant à ses amis – et les principales caractéristiques des œuvres qui y sont contenues, avec, pour certains de ces albums, une grande variété des techniques de dessin employées. A ce titre, l’un des plus remarquables est conservé dans les fonds des Archives de Bordeaux Métropole.

Illustration : Leo Drouyn, Dessin purement archéologique (château de Pujols)

picto conférence

Mardi 15 novembre 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Bernard Larrieu, historien, président des Editions de l’Entre-deux-Mers et du CLEM

Gratuit

Réservation en ligne ici

Conférence | Les ponts de Bordeaux | Mardi 03 mai 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Pourquoi vouloir construire un pont au-dessus de la « mer de Garonne », qui a été la limite naturelle de la ville et son ouverture sur le monde depuis l’Antiquité ? La question ne s’est pas vraiment posée avant le XVIIIe siècle et la construction au siècle suivant du premier pont, inauguré en 1822.

Avec l’appui des documents conservés aux Archives de Bordeaux Métropole, cette conférence vous présentera de manière succincte les plus grands projets, réalisés ou non, qu’a envisagé la ville Bordeaux pour franchir la Garonne, depuis la construction du Pont de pierre à nos jours.       

Illustration : Vue du pont relevé, Archives de Bordeaux Métropole, Fi 09 R 211 B

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 03 mai 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paléologue, guide-conférencier

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici

Conférence |Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) et le retour à l’antique dans le port de Bordeaux au XVIIIe siècle | Mardi 12 avril 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

L’architecte Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) est essentiellement connu pour avoir conçu trois œuvres majeures dans le port de Bordeaux : le Théâtre Français, la maison Fenwick et le plan de distribution de la place des Quinconces. Cette production architecturale, dominée par des jeux de volumes et des effets de monumentalité, témoigne de la fascination de Dufart pour la Grèce antique ; une fascination qui illustre également un savant retour à l’antique dans la capitale girondine. Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) quitte sa ville natale, Bayonne, pour Bordeaux vers 1768. Il intègre aussitôt le service des dessinateurs de la ville sous la direction de Richard-François Bonfin. Elève et protégé de ce dernier, il lui doit son entrée, en 1774, au bureau de Victor Louis pour la construction du Grand-Théâtre. Il est agréé de l’Académie de peinture, sculpture et architecture civile et navale de Bordeaux en 1787. Après des débuts remarqués dans la construction privée, Dufart rejoint les équipes municipales en 1806, où il est nommé ingénieur de la voirie. C’est grâce à cette position officielle que la ville lui confie la réalisation du plus important projet urbanistique de Bordeaux au XIXe siècle : le tracé définitif de la distribution et délimitation des terrains du château Trompette. L’architecte décède dans la nuit du 19 au 20 février 1820 dans l’appartement qu’il s’était aménagé au somment du Théâtre Français.

Illustration : Jean-Baptiste Dufart, Façade principale du Théâtre Français, 1793-1800, Photo Laurence Chevallier

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 12 avril 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Laurence Chevallier, Maître de conférences en histoire et cultures architecturales, ENSAP Bordeaux / UMR 5319 Passages

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici

Conférence | Architecture du bonheur : La Cité Frugès Le Corbusier, récit d’une utopie | Mardi 25 janvier 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole et l’association Archimuse

La saison culturelle “Lignes de vie : d’un habitat ouvrier au patrimoine mondial” du mois de septembre 2021 et de février 2022, est pour l’association Archimuse l’occasion de faire découvrir au public la trop méconnue Cité Frugès de Pessac.
Notre projet initial présente les aspects sociaux de ce travail à travers l’interprétation et l’étude des habitants, ouvriers, architectes et commanditaires de cet ouvrage. La cité Frugès Le Corbusier a été un des premiers grands ensembles architecturaux construit et conduit par ce dernier, amenant ainsi plusieurs problématiques ; notamment en termes d’innovation et de confort des ouvriers en période d’après guerre. Cette conférence est pour nous l’occasion d’aborder cette histoire architecturale au travers d’un prisme peu abordé jusqu’alors, en s’intéressant à la réception du public, qu’il soit de nature ou d’échelles différentes. Nous interrogerons également la cité au travers de son usage, celle-ci n’ayant jamais été habitée par des ouvriers malgré la genèse de sa conception.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 25 janvier 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenantes : Clémentine Cougnaud et Audrey Braussaud, étudiantes, Archimuse, association des étudiants du Master Patrimoine et musées de l’Université Bordeaux-Montaigne

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici


Vignobles et vins du Bordelais médiéval : quelles archives pour quelle histoire ?| Mardi 08 février 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Les archives du vin n’existent pas d’un point de vue archivistique : pas de fonds dénommé comme tel, pas de séries qui lui soient consacrées dans le cadre du classement et de l’inventaire mis en œuvre, depuis l’instruction du 24 avril 1841, par les dépôts d’archives. L’étude des vignobles et des vins du passé, pour laquelle l’historien est condamné au butinage en vue de la constitution d’un corpus, souvent protéiforme et dont les sources sont parfois difficilement conciliables et comparables entre elles. Si le Moyen Âge passe pour un premier « âge d’or » des vignobles bordelais, alors dynamisés par l’union anglo-gasconne et le grand commerce vinaire, ses traces documentaires, écrites ou matérielles, sont composites et lacunaires, ne permettant qu’une connaissance fragmentaire. Comme souvent pour le médiéviste, le corpus d’étude à sa disposition est majoritairement dominé par les textes qui, en Bordelais comme ailleurs, deviennent croissants avec la « révolution de l’écrit » du Moyen Âge central. Néanmoins la prise en compte récente des traces matérielles, mises au jour par l’archéologie, ouvre de nouvelles pistes encore à assurer. On peut regretter, en revanche, la rareté des productions icono-cartographiques, dont le corpus est réduit à quelques fresques ou sculptures dans des églises, à de rares enluminures, comme celles des marginalia de scribes anglais. Cette matière archivistique a permis aux historiens depuis la fin du XIXe siècle d’ouvrir des focales sur les vignobles et vins du Bordelais ; d’abord fascinés par le grand commerce, ils se sont ensuite intéressés à la construction des territoires viticoles et à l’élaboration du produit ; néanmoins l’histoire du vin de Bordeaux présente encore des zones d’ombre qui mériteraient d’être éclairées.

Illustration : Sculpture sur bois d’une scène de taverne, représentée sur une miséricorde de la collégiale Saint-Seurin de Bordeaux. © Alain Begueyrie, 2012

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 08 février 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Sandrine Lavaud, historienne

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici

Conférence | L’éloge de Bordeaux à l’époque humaniste | Mardi 08 mars 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole


Les auteurs des cosmographies de la Renaissance ont hérité de deux traditions historiographiques : l’une, du Moyen Âge, qui fait de l’image et de l’écrit deux modalités d’expression distinctes au service d’un même discours ; l’autre, de l’Antiquité, qui repose sur le style de l’éloge. L’innovation qu’ils proposent dans leur ouvrage tient tant à l’assemblage de ces héritages qui constitue in fine un medium de communication original, qu’à la modernité de la diffusion de leur pensée auprès d’un vaste public grâce à l’imprimerie. Le message du « vif pourtraict de Bourdeaux » ne saurait être séparé du texte avec lequel il communique. La contribution analysera successivement l’élaboration de l’un et de l’autre, du texte qui reprend la structure classique du discours épidictique en énonçant de façon hiérarchisée les atouts urbains (caractère performatif), de l’image qui se joue du style chorographique pour délivrer un message plus politique tout en constituant une invitation au voyage (caractère apodémique). Enfin, le dit et le non-dit du texte, le montré et le non montré de l’image forment un système de communication complexe qui met en exergue leur interdépendance, leurs relations à la fois complémentaires, mais laissant aussi une part d’autonomie à chaque support de message et livrant même, sur certains points, des visions contradictoires.  Ces procédés très élaborés combinent des informations d’origine diverse et leur donnent un sens nouveau. Le cosmographe élabore ainsi un discours homogène, par la verbe et par l’image, dans lequel il combine ses centres d’intérêt avec ceux des réseaux d’érudits locaux auprès de qui il s’informe ; le Bordeaux qu’il construit est autant celui qu’il se représente que l’identité urbaine qu’il transmet. 

Illustration : Le vif pourtraict de la cité de Bourdeaux / anonyme / extrait de François de Belleforest, La cosmographie universelle de tout le monde (…), Paris, Nicolas Chesnau, 1575, t.1, p. 381-382/ xylographie rehaussée d’aquarelle / 1575 / ABM Fi 40 B 625 Rec. 260 (cliché Bernard Rakotomanga Archives Bordeaux Métropole)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 08 mars 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Ezéchiel Jean-Courret, historien

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici

Conférence | Portes et remparts | Mardi 12 octobre 2021

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Un grand nombre de portes de la ville de Bordeaux sont bien intégrées dans le paysage et connues de ses habitants. On sait moins cependant leurs origines, récentes ou anciennes, que celles-ci ne sont pas toujours à leur emplacement originel ni qu’elles ont pu subir des transformations.

En revanche, les remparts, qui leurs sont pourtant directement associés, sont beaucoup moins connus du fait de leur disparition quasiment totale.
Ce sont pourtant ceux-ci qui ont délimité Bordeaux lors de ses différentes extensions et marquent donc la ville tout au long de son histoire jusqu’à aujourd’hui dont la mémoire reste à travers des éléments de la ville comme certains cours, rues ou bâtiments.
Grâce aux documents des archives nous allons pouvoir retracer la mémoire de ces remparts et de ces portes si présentes au quotidien.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 12 octobre 2021 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Pass sanitaire obligatoire

Gratuit

Réservation ici

Conférence | Les jardins bordelais au XIXe siècle : Le parc Rivière et le parc Majolan | Mardi 09 novembre à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

La ville de Bordeaux connaît à partir du 18e siècle un développement urbanistique exceptionnel. « L’embellissement » voulu par les intendants a été parachevé par les jardins créés au siècle suivant. Œuvres d’art éphémères, ces jardins ne sont plus ce qu’ils étaient au moment de leur création. La végétation a changé en grande partie, les goûts ont changé, les ajouts contemporains ont modifié leur apparence. Ces jardins ont été pour la plupart « réhabilités ». Les documents de grande valeur conservés dans les Archives Bordeaux Métropole retracent la création de ces jardins et reflètent aussi le goût de l’époque, le rôle des personnalités de la ville dans leur réalisation ainsi que leur l’importance dans la vie des habitants.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 09 novembre 2021 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Maria Paleolog, historienne de l’art

Gratuit

Pass sanitaire obligatoire

Réservation ici

Vignobles et vins du Bordelais médiéval : quelles archives pour quelle histoire ?| Mardi 08 février 2022 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Les archives du vin n’existent pas d’un point de vue archivistique : pas de fonds dénommé comme tel, pas de séries qui lui soient consacrées dans le cadre du classement et de l’inventaire mis en œuvre, depuis l’instruction du 24 avril 1841, par les dépôts d’archives. L’étude des vignobles et des vins du passé, pour laquelle l’historien est condamné au butinage en vue de la constitution d’un corpus, souvent protéiforme et dont les sources sont parfois difficilement conciliables et comparables entre elles. Si le Moyen Âge passe pour un premier « âge d’or » des vignobles bordelais, alors dynamisés par l’union anglo-gasconne et le grand commerce vinaire, ses traces documentaires, écrites ou matérielles, sont composites et lacunaires, ne permettant qu’une connaissance fragmentaire. Comme souvent pour le médiéviste, le corpus d’étude à sa disposition est majoritairement dominé par les textes qui, en Bordelais comme ailleurs, deviennent croissants avec la « révolution de l’écrit » du Moyen Âge central. Néanmoins la prise en compte récente des traces matérielles, mises au jour par l’archéologie, ouvre de nouvelles pistes encore à assurer. On peut regretter, en revanche, la rareté des productions icono-cartographiques, dont le corpus est réduit à quelques fresques ou sculptures dans des églises, à de rares enluminures, comme celles des marginalia de scribes anglais. Cette matière archivistique a permis aux historiens depuis la fin du XIXe siècle d’ouvrir des focales sur les vignobles et vins du Bordelais ; d’abord fascinés par le grand commerce, ils se sont ensuite intéressés à la construction des territoires viticoles et à l’élaboration du produit ; néanmoins l’histoire du vin de Bordeaux présente encore des zones d’ombre qui mériteraient d’être éclairées.

Illustration : Sculpture sur bois d’une scène de taverne, représentée sur une miséricorde de la collégiale Saint-Seurin de Bordeaux. © Alain Begueyrie, 2012

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 08 février 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Sandrine Lavaud, historienne

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici