Archives par mot-clé : art

L’art ancestral de Nouvelle-Calédonie // jeudi 12 janvier 2017 à 19h

L’art ancestral de Nouvelle-Calédonie illustre l’évolution des sociétés depuis les premiers peuplements, jusqu’à l’arrivée des colons européens et des missionnaires, en passant par l’émergence des tribus kanaks et les échanges avec les sociétés environnantes d’Asie, de Mélanésie, de Micronésie et de Polynésie.

La production artistique ancestrale se traduit principalement par la production d’objets nécessaires à la vie quotidienne ou aux rites religieux. Ces objets sont  produits uniquement à partir de matériaux organiques (végétal, animal) ou lithiques. Certains matériaux bruts ou objets finis échangés avec d’autres sociétés ont été retrouvé loin de leur site d’origine, parfois jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres de distance.

L’inventaire de ce patrimoine, autant matériel qu’immatériel permet aujourd’hui de comprendre l’histoire de la Nouvelle-Calédonie de manière plus objective et scientifique que celle proposée au XIXe siècle par les premiers historiens.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 12 janvier 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Laure-Amélie Baranger, Guide-conférencière

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Alesia // Jeudi 26 janvier 2017 à 19h

Cette conférence abordera le thème de la guerre des Gaules et de la romanisation du territoire à travers un site emblématique de la fin de la Protohistoire : Alesia. En effet, le site présumé d’Alésia, situé à Alise-Sainte-Reine a livré de nombreux vestiges archéologiques qui apportent différentes et précieuses informations sur le système défensif de certains oppidum protohistoriques, autant que sur la vie quotidienne avant et après la « Guerre des Gaules ».

Enfin, nous aborderons une question qui fait encore débat entre certains historiens et archéologues : la localisation d’Alesia. En effet, depuis le XIXe siècle, la localisation du site archéologique d’Alésia a suscité de nombreux débats entre les historiens et les archéologues. Encore aujourd’hui, certaines personnalités, comme Franck Fernand, écrivain et journaliste spécialisé en histoire, certifie que le site d’Alise-Sainte-Reine, attesté désormais par la plupart des historiens ne correspondrait pas à l’authentique et historique Alesia…

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 26 janvier 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Aurore Saint-André, Historienne

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Les villas gallo-romaines en Gironde // mardi 31 janvier 2017 à 19h

Les villas gallo-romaines du Sud-Ouest de la Gaule sont essentiellement connues par leurs différentes phases de constructions pendant l’Antiquité. La plupart des études montrent que ces villas étaient considérées comme un « pur produit » de la culture romaine.

Mais de nouvelles publications mettent en évidence un intérêt pour la période qui précède, et celle qui succède à l’ère gallo-romaine. Cet intérêt pour les périodes de transition que la prégnance de l’Antiquité et le conflit médiéviste ont relégué au second plan vont être mis à l’honneur ici.

Cette conférence propose de faire découvrir les villas gallo-romaines du Sud-Ouest de la Gaule à travers un nouvel aspect, en faisant la lumière en particulier sur les différentes périodes de transitions architecturales. Il s’agit de mettre en avant les nombreuses transformations liées aux passages des différentes ères historiques et culturelles, afin de dissiper cette césure des périodes historiques enseignées et délimitées de manière trop stricte, et de de façon à appréhender de manière plus globale le phénomène des villas gallo-romaines du Sud-Ouest de la Gaule.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 31 janvier 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Elody Poisson, Historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Brève Histoire de la stéréoscopie // Jeudi 2 février 2017 à 19h

Les images stéréoscopiques sont constituées de deux vues de la même scène, présentées côte à côte. L’une correspond à l’œil droit, l’autre à l’œil gauche. Différents procédés permettent au cerveau de l’observateur de fusionner les deux images reçues séparément par les yeux et de percevoir ainsi le relief. Ces images, nées au XIXe siècle, ont connu un succès considérable et constituent aujourd’hui une ressource documentaire inépuisable pour l’étude de notre patrimoine.

Tout démarre en 1838 avec l’invention du premier appareil permettant de reconstituer artificiellement l’illusion du relief : le stéréoscope. Cette invention serait sans doute tombée dans l’oubli sans l’invention en 1839 du premier appareil photographique, le daguerréotype.

C’est avec l’Exposition universelle de Londres en 1851 que l’engouement pour la stéréoscopie débute. Très vite, l’Europe et les Etats-Unis sont conquis et les premiers appareils photographiques stéréoscopiques sont inventés. Une véritable industrie se met en place et des millions d’images en relief sont diffusées dans le monde entier.

En une dizaine d’années, les sujets se multiplient : monuments, paysages, vie quotidienne, grands événements ou personnages célèbres.

Les salons bourgeois puis la population toute entière trouvent dans ces vues un moyen de se divertir et d’apprendre.

A la fin du XIXe siècle et jusque dans les années 30, les amateurs découvrent la pratique grâce à l’utilisation d’appareils simplifiés. De très nombreux clichés sont alors pris dans la sphère privée et familiale. Cet engouement durera jusqu’après la Seconde Guerre mondiale ; l’usage cessera brutalement au début des années 1950.

Cette conférence vous propose un « voyage stéréoscopique » à travers la collection du CLEM (Comité de Liaison de l’Entre-deux-Mers). À cette occasion, des lunettes de vision 3D pour anaglyphes (lunettes à films rouge et bleu) vous seront prêtées afin de voir le relief créé par ces vues.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 2 février 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Catherine Carponsin-Martin, Directrice du CLEM

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

COMPLET // Exposition « les momies ne mentent jamais » // Samedi 11 février 2017 à 15h

VISITE COMPLETE

La momification des corps prend plusieurs formes : elle peut résulter d’un « accident », à l’exemple d’ « Otzi », momie des glaces dans les montagnes italiennes, ou bien d’une inhumation naturelle, à l’image des momies préincaïques des Nazcas, ou enfin d’un traitement artificiel, à l’instar des momies égyptiennes qui répondaient à un véritable rite funéraire complexe.

Le phénomène de dessiccation et de momification continue d’intriguer les hommes : la momie nous fascine, nous subjugue et nous effraie dans un même mouvement, car elle nous repositionne devant ce vieux fantasme qui est de savoir si l’homme peut survivre à sa propre mort. Nous verrons comment les momies occupent l’imaginaire de la fiction, autant dans la littérature comme « le Roman de la momie » de Théophile Gautier en 1858, dans la bande dessinée comme la formidable aventure de Tintin dans « les Sept boules de cristal », ou enfin dans le cinéma avec la terrifiante version hollywoodienne de la momie par Rascar Capac, de Karl Freund en 1932, ou enfin sa version plus récente de Stephen Sommers en 1999.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Samedi 11 février à 15h00

Lieu de rendez-vous : Devant l’entrée de Cap Sciences, Hangar 20, Quai de Bacalan, 33000 Bordeaux
Présence 10 min en avance obligatoire

Intervenant : Nicolas Bulf, Artiste plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Les coulisses du marché de l’art // jeudi 23 mars 2017 à 19h

Le marché de l’art se résume-t-il à l’envolée spectaculaire des prix d’oeuvres en vente aux enchères ? Est-il réservé à une certaine clientèle ? Quel est le rôle d’un commissaire-priseur ? Comment fonctionne une galerie d’art ? Peut-on encore parler d’un « marché de l’art » à l’échelle française ?

L’idée de cette conférence sera de passer en revue tous les grands mythes du marché de l’art international pour pointer du doigt ses réalités souvent méconnues, et à travers des exemples concrets. Ce sera aussi l’occasion de prendre le temps d’identifier les acteurs du marché de l’art à l’échelle locale et d’expliquer leur fonctionnement.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 23 mars 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Maylis Doucet, Guide digitale des lieux d’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Les patrimoines Lesbiens, gays, bis et trans de Bordeaux // jeudi 30 mars 2017 à 19h

Cette conférence traitera des Patrimoines culturels lesbiens, gays, bis, trans de Bordeaux pour comprendre l’Histoire locale de cette communauté internationale, son développement et son jargon ! Une scène vous est offerte pour mettre en lumière les modes vestimentaires et musicales, les lieux de séduction et de prostitution, les actes d’homophobie, les célébrités, le militantisme, les amours et les scandales qui ont ébranlé la communauté LGBT bordelaise du XIIème au XXIème siècle. Promis, vous serez surpris !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 30 mars 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Sentucq, guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

l’art nouveau en Poitou-Charentes // mardi 16 mai 2017 à 19h

Autour de 1900, les faïences de Parthenay, les affiches publicitaires d’Angoulême et de Royan, les étiquettes des bouteilles de cognac prouvent que la nouvelle esthétique à la mode a atteint le Poitou-Charentes assez vite et qu’elle a cherché à s’exprimer par tous les moyens possibles. Grâce à l’influence de certains commanditaires éclairés et d’artistes locaux, l’Art Nouveau pénètre dans toute la région, non seulement dans les grandes villes industrielles, mais également dans les stations balnéaires et les campagnes.  Les commanditaires n’ont jamais fait appel aux grands noms de l’architecture Art Nouveau de Nancy, Paris ou Bruxelles, mais ont préféré recourir à ceux qui exerçaient sur le plan local.

Même si l’Art Nouveau n’a pas révolutionné l’architecture régionale de l’époque, il a apporté un répertoire supplémentaire de formes architecturales et décoratives qui a rencontré un succès certain et qui a été utilisé pendant une période beaucoup plus longue que dans les grands foyers français de l’Art Nouveau. En effet, une grande partie de ces édifices de Poitou-Charentes a été construite après 1910 et certains même après la première guerre mondiale.

Le phénomène de l’Art Nouveau semble prendre en Poitou-Charentes, comme dans d’autres régions, une dimension nouvelle qui permet de repousser les limites chronologiques admises par les historiens de l’art, mais également de réviser à la hausse l’impact qu’il a pu avoir dans l’évolution de l’architecture et des arts décoratifs.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 16 mai 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, Doctorant en Histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

La prostitution dans l’oeil des peintres au XIXe siècle // jeudi 18 mai 2017 à 19h

C’est au XIXe siècle que la prostitution atteint en France une ampleur jusqu’alors inégalée. C’est aussi à la même période que les peintres modernes font leur apparition, oscillant entre impressionnisme, naturalisme, fauvisme ou expressionnisme. Autant de courant artistique et pourtant un sujet commun : celui de la femme charnelle, de la femme plaisir, de la prostituée offerte.

Ce n’est pas un hasard si l’on trouve tant de représentations de ces filles dites publiques. Elles sont omniprésentes dans l’art de ce siècle. Comme un catalogue anthropologique, des peintres tels qu’Edouard Manet ou Henri de Toulouse-Lautrec observent leurs physiques, leurs conditions de vie, leurs caractères, évoquant ainsi les dessous de la vie moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 18 mai 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Complet – Boutiques et vieilles enseignes de bordeaux // Dimanche 28 mai 2017 à 15h

Depuis que Bordeaux s’est développée autour de son port à l’Antiquité, commerce et urbanisme ont toujours été intimement liés. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, comme dans le reste de la France, industrialisation et grands travaux d’urbanisme ont changé le quotidien des habitants des villes. Celles-ci s’agrandissent, accueillent de plus en plus d’habitants et s’enrichissent de boutiques vendant de nouveaux produits, ou des anciens d’une nouvelle manière.

Notre balade à travers le centre-ville propose de découvrir les traces des anciennes boutiques disparues ou de dénicher celles qui ont traversé le temps. Nous observerons également le tracé des rues en relation avec les activités commerciales qui s’y déroulaient afin de mieux comprendre le paysage urbain dans lequel nous évoluons aujourd’hui.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Dimanche 28 mai 2017 de 15h à 16h30 – Balade à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : Sous la Grosse Cloche, rue Saint-James, 33000 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, doctorante en histoire de l’art antique

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52