Archives par mot-clé : degas

L’image des buveurs dans l’art // Jeudi 8 novembre 2018 à 19h

Les scènes de beuverie existent dans l’art depuis l’antiquité. La Grèce et la Rome antique privilégient le vin et leurs banquets profanes ou religieux en sont bien arrosés.

À caractère rituel d’abord, elles deviennent pur plaisir des sens. Elles ne sont pas très bien vues surtout au XVIIe siècle quand le caractère moralisateur et caricatural de la scène de genre l’emporte sur le caractère narratif. Les excès de la boisson et leurs effets négatifs sur la vie quotidienne des gens constituent par exemple, le sujet des peintures de Jordaens aux Pays Bas. En Angleterre, les gravures de W. Hogarth au XVIIIe siècle illustrent les débordements nocturnes de ses contemporains.

Au XIXe siècle, une nouvelle boisson fait son apparition dans l’œuvre d’art : l’absinthe. Degas nous donne une image poignante des effets de cette boisson, en contraste avec les scènes joyeuses de bals, de cafés, des guinguettes que l’on retrouve dans la peinture impressionniste.

Avec l’expressionnisme le caractère dramatique devient encore plus fort et le caractère joyeux des « beuveries » tend à disparaître. Le triste personnage soul de la peinture de Chagall remplace les joyeux buveurs De Pieter de Hooch.

Cette conférence vous invite à découvrir la richesse d’un thème aussi vieux que le monde.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 8 novembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Images de la prostitution pendant la Tolérance et petite étude de cas historique à Bordeaux // Mardi 26 juin 2018 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les archives de Bordeaux Métropole !

C’est au début du XIXe siècle que la prostitution atteint en France une ampleur jusqu’alors inégalée et c’est à cette même période que vit le jour des lois pour tenter de l’encadrer. Inscription obligatoire, « mise en carte », visite sanitaire, organisation des maisons closes, ce système dit de « Tolérance » durera pendant presque 150 ans !

Bien que le phénomène de la prostitution soit loin d’être obsolète et perdurera sans doute bien après nous, réunir des informations est compliqué, rassembler des images l’est encore plus. Du fait de la négligence ou de la gêne de certains, beaucoup de documents d’archives ont disparu. C’est le cas à Bordeaux où dans un but moral, on chercha à effacer cette période sombre de notre histoire. Mais des sources perdurent et peuvent encore aujourd’hui nous fournir détails et anecdotes.

Quant aux images elles sont rares, et pour comprendre la dure réalité d’une vie de prostituée il faut se rapprocher des peintres modernes. Impressionniste, naturaliste, fauve ou encore expressionniste, ils sont nombreux à représenter le sujet de la femme charnelle, de la femme plaisir, de la prostituée offerte.
Tel un catalogue anthropologique, des peintres comme Edouard Manet ou Henri de Toulouse-Lautrec observent leurs physiques, leurs conditions de vie, leurs caractères, évoquant ainsi les dessous de la vie moderne.

Cette conférence présentera un état général de la prostitution en France durant la Tolérance au travers de la représentation du thème en peinture, sur affiches et illustrations de presse. Un éclairage sur le phénomène à Bordeaux sera également proposé, grâce aux documents d’archives de Bordeaux Métropole ainsi que ceux de la Mémoire de Bordeaux Métropole.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 26 juin 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Gratuit

Réservations en ligne ici

Crédit photographique : Musée d’Orsay