Archives par mot-clé : église Saint-Michel

Bordeaux Renaissance // Samedi 18 novembre 2017 à 15h

1495, André d’Espinay, cardinal-archevêque de Bordeaux, rentre d’Italie où il accompagnait le roi Charles VIII dans ses campagnes militaires. Pourtant, il faudra attendre encore deux décennies avant que le goût « à l’antique » ne commence à supplanter l’esthétique gothique encore à la mode à Bordeaux comme dans le reste du royaume.

Les restaurations et embellissements selon le nouvel art de la « Renaissance » touchent en premier la cathédrale Saint-André et les églises paroissiales comme Saint-Michel, avant d’investir les maisons et les équipements publics. Les réalisations qui adoptent le goût pour les formes de l’Antiquité sont financées par les chanoines de la cathédrale et de Saint-Seurin et par les grands notables de la ville, qui se sont mués alors en mécènes fortunés et empreints de l’Humanisme naissant.

Le nouveau style venu d’Italie touche l’architecture, la sculpture, la peinture, les vitraux, l’art funéraire et l’orfèvrerie. Les artistes maîtrisant les italianismes se nomment Boachon, Gallopin, Rochereau ou Bourgoing. Si certains s’installent durablement dans la capitale de la Guyenne, aucun n’est vraiment originaire de la région. Ceci témoigne de l’attractivité retrouvée de la ville de Bordeaux après l’épisode de la guerre de Cent ans. À la Renaissance, elle retrouve peu à peu une place importante sur l’échiquier européen. Cette grande période artistique de l’histoire de l’art n’a laissé que peu de traces dans la ville. C’est sans doute la conséquence des destructions opérées au cours des siècles suivants, avec les grands travaux d’urbanisme des XVIIIe et XIXe siècles. Cependant, avec un œil attentif, il est possible d’observer encore aujourd’hui quelques témoignages majestueux de la Renaissance à Bordeaux.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 Samedi 18 novembre à 15h – balade à pied

Lieu de rendez-vous : Devant le parvis nord de la cathédrale Saint-André, Place Pey-Berland, 33000 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, Docteur en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52.

La basilique Saint-Michel de Bordeaux // Jeudi 23 juin 2016 à 19h

L’église Saint-Michel de Bordeaux domine le paysage bordelais depuis plus de 500 ans. Elle est l’un des plus célèbres monuments de la ville mais aussi l’un des plus méconnus. Mise en œuvre à partir du milieu du XIVe siècle sur les vestiges d’une église romane, elle est le plus grand chantier gothique de la fin du Moyen Âge à Bordeaux. L’église et son clocher incarnent alors la puissance économique et la ferveur de ses paroissiens, au centre du quartier le plus dynamique de la ville. Les puissants marchands de la Rousselle et les artisans du port de la Grave s’unissent dans la piété pour financer la plus grande église paroissiale du sud-ouest de la France. Au milieu du XIXe siècle, à la suite de graves désordres structurels, près d’un tiers du monument est reconstruit dans un très bon pastiche médiéval. La « Flèche », l’immense clocher isolé alors en ruine, est également relevée et continue encore aujourd’hui de faire la fierté de ses habitants. C’est à la lumière des recherches les plus récentes que vous seront présentées au cours de cet Afterwork Patrimoine, l’histoire de la construction de cet édifice remarquable, et celle des hommes et des femmes qui vivaient autour.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork  Jeudi 23 juin 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Les Trois-Coups, 32 Rue des Allamandiers, 33800 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, doctorant en histoire de l’art médiéval

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52