Archives par mot-clé : enluminure

Tout Art Faire s’invite chez vous ! | Le temps au Moyen Âge | Jeudi 22 avril 2021

Au Moyen Âge, le calcul des heures n’est pas fixe. Le temps médiéval se base à la fois sur le cycle solaire et sur le calendrier liturgique, réunissant des sources très anciennes.

Avant la mise en place du calendrier grégorien et du début de l’année en janvier, cette conférence vous propose un tour d’horizon de cette vaste notion qu’est le temps à travers l’exemple des calendriers enluminés.

Illustration : Mois de juin, 13e s., New York, Metropolitan Museum, ms. 22.24.5

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Tout Art Faire s’invite chez vous !

Ces conférences en ligne sont proposées gratuitement à nos adhérents 2021 et réservées à eux. Si vous n’avez pas adhéré en 2021 et souhaitez suivre cette conférence, vous pouvez adhérer pour le cycle ici. 


Afin de permettre le suivi du nombre de participants, nous vous demandons de vous limiter à une inscription par personne, même dans le cas où, pour des personnes vivant ensemble, un seul appareil serait utilisé pour assister à la conférence.

Elles dureront 30-40 min et seront suivies d’un temps dédié aux questions.

Inscription habituelle via HelloAsso. Vous recevrez ensuite par mail, 30 min avant la conférence, un lien qui vous permettra de rejoindre la visio-conférence.

Les conférences auront lieu sur l’application Microsoft Teams. La procédure à suivre pour rejoindre la conférence vous est expliquée dans ce PDF.

picto conférence

Jeudi 22 avril 2021 de 19h à 19h45

Lieu de rendez-vous : Tout Art Faire s’invite chez vous !

Intervenante : Lucie Blanchard, Historienne de l’art

Gratuit pour les adhérents

Lien de réservation

La fabrication du manuscrit au Moyen Âge | Lundi 28 septembre 2020 à 19h

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

Au tournant du Moyen Âge, le livre manuscrit (codex) vient remplacer le rouleau antique (volumen), engendrant la naissance d’un nouveau mode de lecture et d’une nouvelle conception de l’écrit.

Le livre est issu d’un long processus de fabrication, employant divers matériaux et techniques artisanales qui justifient son coût onéreux. Entre le nettoyage des peaux destinées à devenir parchemin et la reliure finale, une série de manipulations précises et ordonnées encadrent la confection du manuscrit. L’étape la plus longue, la copie, peut devenir un travail pénible !

D’abord réalisé dans les scriptoria monastiques, le livre, apanage des puissants et parfois objet sacré, devient une production laïque à la fin du Moyen Âge, voyant l’avènement de grands artistes. Au sein de ces productions et évolutions se traduisent celles de la société et des mentalités médiévales.

Cette conférence vous propose de découvrir les étapes de fabrication du manuscrit au travers de témoignages et recettes monastiques, illustrés d’exemples tirés de manuscrits médiévaux.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Lundi 28 septembre 2020 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Bibliothèque Municipale Mériadeck,  85 cours du Maréchal Juin, 33000 Bordeaux
Accueil de 18h à 19h dans le hall puis conférence à 19h dans l’auditorium

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Gratuit

Réservation en ligne

Le monstre au Moyen Âge | Mardi 10 mars à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Au Moyen Âge, le monstre est omniprésent dans la production artistique, la littérature, la vie quotidienne comme dans l’imaginaire. Il apparaît sous des formes innombrables et inquiétantes. Image de la démesure, il est aussi un miroir inversé de l’homme, révélant ses péchés par sa laideur ou son caractère étrange. Réel ou imaginé, le monstre est un signe permettant de tracer une frontière entre bien et mal.

Cette conférence se propose d’aborder sa place et sa signification à l’époque médiévale avec une ouverture vers les livres d’histoire naturelle de l’époque moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 10 mars 2020 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Gratuit

Réservation en ligne ici 

COMPLET ! Enfer et péchés capitaux au Moyen âge // jeudi 5 décembre 2019 à 19h

À l’époque médiévale, les représentations des péchés et de l’Enfer sont légion et investissent de nombreux supports : peinture, sculpture, tapisserie, enluminure,… De la chute des anges rebelles aux tortures infernales se dessine le vaste thème du mal.

Démons et vices participent d’un même discours : celui de la tentation et de ses conséquences. Si toutes les cultures ont conçu un au-delà, le thème du jugement des actes se développe véritablement avec le christianisme. C’est la déchéance humaine et son instrument, le corps de l’homme, qui concentre tous les aspects de la faute. Soumis à une moralisation intensive, le chrétien médiéval se doit d’agir avec mesure et vertu afin d’éviter les châtiments prévus après le Jugement dernier.

Le péché est d’abord un excès qui peut engendrer un péché capital, comme l’orgueil ou la luxure. En outre, l’homme se doit d’être très vigilant : gare aux démons qui peuvent revêtir de nombreuses formes pour séduire et inciter au vice ! « Mon nom est légion car nous sommes nombreux » dit un esprit impur à Marc (5, 9).

La production artistique donne corps au combat du bien et du mal, frappant le regard et la mémoire de ceux qui croisent ces images. Le péché constitue une source inépuisable pour les imagiers médiévaux qui font grand usage de la laideur pour représenter la transgression et les créatures démoniaques. Les monstres pullulent sur les Enfers romans et les représentations du récit de l’Apocalypse, tout comme la difformité habite les hommes pécheurs.

Au travers des exemples de Lucifer, des péchés capitaux, de l’Apocalypse et de l’Enfer, cette conférence se propose d’aborder la représentation du péché dans l’art médiéval.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 5 décembre 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

C’est complet ! Inscrivez-vous sur liste d’attente par mail à contact@toutartfaire.com

Gueules de l’Enfer, Apocalypse, 14e s. © Londres, British Library, Add. 17333, f° 43

Entre art celte et chrétien, les manuscrits insulaires // Jeudi 13 décembre 2018 à 19h

CHANGEMENT DE SALLE – conférence déplacée à la salle Son Tay, 47 rue Son Tay, Bordeaux

Aux VIIIe et IXe siècles, une production manuscrite originale se développe dans les îles britanniques. On parle d’ « enluminure insulaire » pour désigner ce groupe d’ouvrages réalisés en Irlande et en Northumbrie (Nord de l’Angleterre) et sans équivalent sur le continent. Leur facture très précieuse, proche de l’orfèvrerie, leur confère un statut particulier.

Leur luxe provient de leur contenu : il s’agit essentiellement d’évangéliaires, réunissant les textes destinés à la diffusion des Ecritures par les prédicateurs. De fait, ces ouvrages possèdent une riche symbolique. Ils sont parfois considérés comme de véritables trésors, à l’image du livre de Kells, longtemps décrit comme l’objet le plus précieux d’Occident. En outre, certains de ces manuscrits ont une histoire mouvementée, protégés des raids vikings qui traversaient alors les îles.

Poussant parfois très loin la complexité de la ligne, l’art insulaire aurait été inspiré par un ange… Ces motifs ont souvent été interprétés comme mystiques. L’esthétique insulaire serait plutôt une recherche du Beau, de la perfection divine. Toutefois, certaines hypothèses démontrent la forte influence des mentalités insulaires celtiques, notamment au niveau de la spatialité. La conception des enluminures serait à lier aux premières structures de pouvoir, récupérées par le christianisme.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 13 décembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux
CHANGEMENT DE SALLE – conférence déplacée à la salle Son Tay, 47 rue Son Tay, Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

La fabrication du livre au Moyen Âge // jeudi 17 novembre 2016 à 19h

Au tournant du Moyen Âge, le livre manuscrit (codex) vient remplacer le rouleau antique (volumen), engendrant la naissance d’un nouveau mode de lecture et d’une nouvelle conception de l’écrit.

Le livre est issu d’un long processus de fabrication, employant divers matériaux et techniques artisanales qui justifient son coût onéreux. Entre le nettoyage des peaux destinées à devenir parchemin et la reliure finale, une série de manipulations précises et ordonnées encadrent la confection du manuscrit. L’étape la plus longue, la copie, peut devenir un travail pénible !

D’abord réalisé dans les scriptoria monastiques, le livre, apanage des puissants et parfois objet sacré, devient une production laïque à la fin du Moyen Âge, voyant l’avènement de grands artistes tel Jean Fouquet. Au sein de ces productions et évolutions se traduisent celles de la société et des mentalités médiévales.

L’enluminure, art du livre par excellence, s’y déploie durant dix siècles jusqu’à la naissance de l’imprimerie. Des méandres insulaires du VIIIe siècle aux marges naturalistes du XVe siècle en passant par l’or et la pourpre des manuscrits carolingiens, l’enluminure a connu de nombreuses expressions fastueuses. En fonction des commandes, le livre peut être un objet de luxe.

Cette conférence vous propose de découvrir les étapes de fabrication du manuscrit au travers de témoignages et recettes monastiques ainsi qu’une introduction aux grandes dates de l’enluminure.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 17 novembre 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 5€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

COURS D’INITIATION A L’HISTOIRE DE L’ART

OCTOBRE 2011 – AVRIL 2012

LES SAMEDIS DE 11H00 à 12H30

L’association Tout Art Faire vous propose pour cette rentrée des cours d’initiation à l’histoire de l’art.

Vous avez toujours souhaité améliorer vos connaissances dans ce domaine ?

Rejoignez nous pour des cours accessibles à tous, abordant des thèmes variés, qui vous permettront de mieux saisir la richesse de l’histoire de l’art européen.

Vous pouvez choisir les séances à la carte, ou vous inscrire pour l’ensemble du cycle.

Programme :

• Le dessin (22/10/11)

• La sculpture (05/11/11)

• Art de l’icône (19/11)

• Introduction à l’iconographie  (03/12/11)

• L’iconographie de la Nativité (17/12/11)

• Les enluminures médiévales (21/01/12)

• L’architecture du Moyen-Âge (04/02/12)

• La peinture (18/02/12)

• La Renaissance italienne (10/03/12)

• L’art des jardins (24/03/12)

• L’art contemporain (07/04/12)

• Brancusi et la sculpture moderne (21/04/12)

Lieu : Salle des Serrages (annexe du Marché de Lerme) 72, rue Emile Fourcand 33000 Bordeaux

Tarifs :
– une séance : 12€ / 10€ pour les adhérents
– 12 séances : 100€ (pour les adhérents)

Contact : 06.82.18.73.46
www.toutartfaire.com

Les chefs d’œuvres de l’enluminure

La conférence « Les chefs d’oeuvre de l’enluminure» est proposée par Charlotte de Charette

chef-d'oeuvre-enluminure : Beatus_Facundus

Cette conférence vise à faire découvrir les plus beaux exemples de manuscrits enluminés occidentaux sur une période allant de VIe au XVIe siècle, période choisie pour marquer le déclin progressif de l’enluminure, alors que le livre imprimé se substituait peu à peu au manuscrit. Nous avons choisi une quarantaine d’exemples de codex enluminés, venant de différents pays, et montrant des sujets religieux aussi bien que profanes.

chef-d'oeuvre-enluminure : livre-kells

Vous êtes intéressé(e) par cette conférence ? Envoyez nous un message : contact@toutartfaire.com