Archives par mot-clé : forteresse militaire

La forteresse de Blanquefort // Jeudi 15 novembre 2018 à 19h

La Forteresse de Blanquefort est un monument méconnu car privé et pourtant elle fut une importante place forte, verrou de Bordeaux sous la domination anglaise puis française. C’est en 1027 qu’est mentionné pour la première fois le blanca fortis, le « fort blanc », probablement un simple donjon de pierre venant remplacer un donjon de bois, idéalement placé au centre de marécages, sur l’unique voie d’accès vers Bordeaux depuis le nord. A l’origine destiné à taxer les commerçants empruntant la voie, il devint forteresse royale dès son acquisition en 1270 par la couronne anglaise. C’est Bertrand de Goth, neveu du pape Clément V, qui en fit le premier un site d’importance. À la fin de la Guerre de Cent Ans, un propriétaire éphémère, Antoine de Chabannes, réaménagea la forteresse pour l’adapter à l’artillerie moderne.

Son abandon progressif est lui aussi lié à la grande histoire de France et de Bordeaux, de la Fronde aux aménagements de l’intendant Tourny jusqu’à la Révolution Française et sa redécouverte par Léo Drouyn.

Cette conférence se propose de retracer l’histoire de la forteresse et donc une petite partie de l’histoire de France, où le site joua un rôle d’importance, avant-dernier rempart de Bordeaux contre les envahisseurs français et propriété d’une des familles les plus importantes de la région, les Durfort-Duras.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 15 novembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET // Le chateau trompette // lundi 27 mars 2017 à 19h

Cet événement est désormais COMPLET !

Monument aujourd’hui disparu, le Château-Trompette raconte une histoire aujourd’hui oubliée ou méconnue. De plus, peu de représentations de qualité nous sont parvenues, puisque ce n’est qu’au XIXe siècle que les ruines d’un « fort du Roi Soleil » intéressent les graveurs romantiques. Pourtant, son histoire remonte au XVe siècle, lors de la reconquête de la Guyenne sur les Anglais par Charles VII en 1453, à la fin de la Guerre de Cent ans. Bordeaux redevient ainsi un territoire français, menant à une révolte contre le roi de France. Une violente répression en réponse à cette trahison aboutit à la construction d’une forteresse dès 1455, le Château-Trompette, du nom du quartier de « Tropeyte », sur l’actuelle place des Quinconces. Ainsi s’impose l’autorité royale, les canons orientés vers la population, symboles du joug français supprimant les libertés communales. La rancœur des bordelais rythme l’histoire de ce fort, avec notamment la révolte de la gabelle en 1548 et l’épisode de la Fronde. C’est bien sous Louis XIV que le Château devient un ouvrage militaire colossal, terminé par Vauban, au sommet de son caractère répressif.

Si riche d’influences, il est considéré comme l’un des monuments les plus somptueux de son époque, suscitant l’admiration des visiteurs arrivant par la Garonne. Cependant, le Château perdra sa vocation au XVIIIe siècle, ce qui entraînera sa destruction durant le siècle suivant, faisant s’évaporer quatre cent ans de domination, de combats d’une population pour sa liberté, que l’on se doit ici de retracer.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 27 mars 2017 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenante : Chloé Solé, Artothem

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52