Archives par mot-clé : France

COMPLET / L’image des buveurs dans l’art // Jeudi 8 novembre 2018 à 19h

Les scènes de beuverie existent dans l’art depuis l’antiquité. La Grèce et la Rome antique privilégient le vin et leurs banquets profanes ou religieux en sont bien arrosés.

À caractère rituel d’abord, elles deviennent pur plaisir des sens. Elles ne sont pas très bien vues surtout au XVIIe siècle quand le caractère moralisateur et caricatural de la scène de genre l’emporte sur le caractère narratif. Les excès de la boisson et leurs effets négatifs sur la vie quotidienne des gens constituent par exemple, le sujet des peintures de Jordaens aux Pays Bas. En Angleterre, les gravures de W. Hogarth au XVIIIe siècle illustrent les débordements nocturnes de ses contemporains.

Au XIXe siècle, une nouvelle boisson fait son apparition dans l’œuvre d’art : l’absinthe. Degas nous donne une image poignante des effets de cette boisson, en contraste avec les scènes joyeuses de bals, de cafés, des guinguettes que l’on retrouve dans la peinture impressionniste.

Avec l’expressionnisme le caractère dramatique devient encore plus fort et le caractère joyeux des « beuveries » tend à disparaître. Le triste personnage soul de la peinture de Chagall remplace les joyeux buveurs De Pieter de Hooch.

Cette conférence vous invite à découvrir la richesse d’un thème aussi vieux que le monde.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 8 novembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

L’art roman sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle // Jeudi 31 mai 2018 à 19h

À partir de la fin du XIe siècle, le pèlerinage vers Compostelle devient la destination la plus importante pour de nombreux chrétiens d’Europe. Cet engouement va favoriser les échanges économiques, culturels et artistiques dont témoignent les nombreux monuments construits à l’époque romane tout le long des voies françaises et espagnoles.

Si on peut parler d’un véritable art roman européen en raison des formes et motifs artistiques qu’on retrouve aussi bien en France qu’en Espagne, chaque région a ses spécificités. Eglises, chapelles et hôpitaux de pèlerins édifiés par des ateliers itinérants continuent d’enchanter voyageurs, pèlerins et amateurs d’art. La plupart de ces monuments sont aujourd’hui inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco dont on célèbre les 20 ans cette année.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 31 mai 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Images de la prostitution pendant la Tolérance et petite étude de cas historique à Bordeaux // Mardi 26 juin 2018 à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les archives de Bordeaux Métropole !

C’est au début du XIXe siècle que la prostitution atteint en France une ampleur jusqu’alors inégalée et c’est à cette même période que vit le jour des lois pour tenter de l’encadrer. Inscription obligatoire, « mise en carte », visite sanitaire, organisation des maisons closes, ce système dit de « Tolérance » durera pendant presque 150 ans !

Bien que le phénomène de la prostitution soit loin d’être obsolète et perdurera sans doute bien après nous, réunir des informations est compliqué, rassembler des images l’est encore plus. Du fait de la négligence ou de la gêne de certains, beaucoup de documents d’archives ont disparu. C’est le cas à Bordeaux où dans un but moral, on chercha à effacer cette période sombre de notre histoire. Mais des sources perdurent et peuvent encore aujourd’hui nous fournir détails et anecdotes.

Quant aux images elles sont rares, et pour comprendre la dure réalité d’une vie de prostituée il faut se rapprocher des peintres modernes. Impressionniste, naturaliste, fauve ou encore expressionniste, ils sont nombreux à représenter le sujet de la femme charnelle, de la femme plaisir, de la prostituée offerte.
Tel un catalogue anthropologique, des peintres comme Edouard Manet ou Henri de Toulouse-Lautrec observent leurs physiques, leurs conditions de vie, leurs caractères, évoquant ainsi les dessous de la vie moderne.

Cette conférence présentera un état général de la prostitution en France durant la Tolérance au travers de la représentation du thème en peinture, sur affiches et illustrations de presse. Un éclairage sur le phénomène à Bordeaux sera également proposé, grâce aux documents d’archives de Bordeaux Métropole ainsi que ceux de la Mémoire de Bordeaux Métropole.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 26 juin 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Gratuit

Réservations en ligne ici

Crédit photographique : Musée d’Orsay

COMPLET / Caravage et le caravagisme // jeudi 19 octobre 2017 à 19h

Michelangelo di Merisi dit Le Caravage s’inscrit comme LE peintre moderne qui va révolutionner à lui seul la peinture du XVIIe siècle. Par sa manière de représenter les épisodes religieux de façon plus populaire, par son souci de naturalisme et de réalisme, mais aussi grâce à sa technique du clair-obscur, il renouvelle avec brio la peinture religieuse.

Il est aussi l’initiateur d’un mouvement qui a profondément marqué l’histoire de l’art. Ses suiveurs sont nombreux. Toute l’Europe est concernée et chaque peintre qui s’essaye au caravagisme en fournit une interprétation personnelle. Tout en  approfondissant les techniques du maître lui-même, les « caravagesques » comme on les nomme, chercheront à insuffler dans leurs œuvres une nouvelle originalité.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 19 octobre 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

COMPLET / L’art charnel d’ORLAN // lundi 6 novembre 2017 à 19h

Dès les années 60, ORLAN est une artiste qui choque. Défenseuse de la cause féministe notamment, elle élargit son travail en s’opposant à toutes les pressions qu’engendre une société telle que la nôtre : politiques religieuses, sociales, etc.

Se servant de son propre corps comme terrain d’expérimentation pour ses œuvres, elle bouscule avec humour les conventions.  De la photographie à la sculpture, en passant par la performance et même par les nouvelles technologies comme la 3D et les techniques médicales, elle joue avec sa propre personne, se construisant ainsi une nouvelle identité loin des codes alors préétablis. En découle L’art charnel, manifeste artistique qu’elle écrit et publie pour officialiser son approche.

Grâce à cette conférence, nous verrons les diverses approches qu’a menées ORLAN durant sa carrière pour dépasser les tabous de notre monde.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 6 novembre  2017 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Mota coworking, 89 rue de la Croix Blanche, 33000 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Les artistes roumains en France // jeudi 30 novembre 2017 à 19h

Après des siècles d’art byzantin et post-byzantin, les pays roumains s’engagent au 19e siècle dans la voie de la modernité en regardant vers l’Ouest qui lui offrira les modèles pour ses nouvelles institutions, à l’exemple des Ecoles des Beaux-arts, fondées dans les deux capitales Iasi et Bucarest. Ces établissements émergents offrent alors la possibilité pour les jeunes artistes d’accéder aux études à Paris, Berlin, Munich ou Rome.

La France, et surtout Paris, devient une destination privilégiée pour ces étudiants et artistes, de par le rôle de pionnière dans le domaine des arts. Au 19e siècle et dans la première moitié du 20e siècle en effet, tous les nouveaux courants ou mouvements artistiques naissent à Paris.

Nombre d’artistes roumains, tels que Nicolae Grigorescu, Ioan Andreescu ou encore Theodor Pallady, viennent étudier ou parfaire leurs études dans les ateliers des artistes français renommés et entrent en contact avec ce qu’il y a de plus moderne à Paris. Comment vont –ils assimiler ces influences ?

Nous vous invitons à découvrir certains de ces artistes qui appartiennent à la Roumanie mais aussi à la France.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 30 novembre 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Les coulisses du marché de l’art // jeudi 23 mars 2017 à 19h

Le marché de l’art se résume-t-il à l’envolée spectaculaire des prix d’oeuvres en vente aux enchères ? Est-il réservé à une certaine clientèle ? Quel est le rôle d’un commissaire-priseur ? Comment fonctionne une galerie d’art ? Peut-on encore parler d’un « marché de l’art » à l’échelle française ?

L’idée de cette conférence sera de passer en revue tous les grands mythes du marché de l’art international pour pointer du doigt ses réalités souvent méconnues, et à travers des exemples concrets. Ce sera aussi l’occasion de prendre le temps d’identifier les acteurs du marché de l’art à l’échelle locale et d’expliquer leur fonctionnement.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 23 mars 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Maylis Doucet, Guide digitale des lieux d’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Découverte de l’art roumain, V : l’art moderne et contemporain

19 et 23 mars 2013 :  L’art moderne et contemporain en Roumanie, par Maria Paleolog

La colonne de l'infini, Brancusi

La Roumanie en tant que nation moderne est née au XIXe siècle et l’influence de l’Occident a commencé à cette époque à être de plus en plus importante dans l’art roumain. Les artistes roumains s’installent à Paris ou se forment à Paris, à Berlin, à Munich et Vienne. Grigorescu a été à Barbizon, Brancusi est venu à Paris à pieds …et il y est resté… Leur influence fut immense, celle de Grigorescu en Roumanie, celle de Brancusi dans le monde entier.

Date et horaires : mardi 19 mars à 19h00, à l »Athénée Père Joseph Wresinski et samedi 23 mars à 11h00, salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand.

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire : (limité à 20 pers)

L’art des jardins, II : la France

16 et 20 avril 2013 : les jardins en France, par Maria Paleolog


L’âge d’or du jardin français est le XVIIe siècle, lorsque est né le jardin « à la française » qui deviendra un des modèles les plus répandu en Europe, à côté du jardin anglais. Mais avant il y a eu le jardin médiéval, espace à la fois symbolique et utile. Nous ne le connaissons que par les miniatures et les descriptions qui permettent aujourd’hui des reconstitutions assez fidèles.

Date et horaires : mardi 16 avril à 19h00, Athénée municipal, et samedi 20 avril, 11h00, salle des Serrages, 72 rue Émile Fourcand

Accès handicapé : oui

Tarifs : 10 € non-adhérent, 7 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Balade des Fontaines

Tout Art Faire propose une balade  d’environ 2h, à la découverte des fontaines de Bordeaux. Elle vous permettra de découvrir notamment les fontaines de Fondaudège, le célèbre monument aux Girondins, les Trois Grâces de la Place de la Bourse, et le miroir d’eau qui leur fait face, la fontaine de la place du Parlement, cette de Saint-Projet, mais aussi d’en apprendre plus sur les fontaines Wallace

La majorité des fontaines de Bordeaux est construite au XIXe siècle. La fonction utilitaire de ces fontaines n’a été abandonnée qu’autour de 1857, pour orner les allées de Tourny et la place de la Bourse. Mais ensuite, toutes les fontaines, aussi élégantes soient-elles, sont conçues pour permettre également aux habitants de venir s’y approvisionner. La commodité et le souci esthétique ne s’excluent pas, mais s’allient.

A la fin du XIXe siècle, on voit tout de même le triomphe des eaux décoratives, leur puissance évocatrice exploitée sans réserve par les artistes.

Cette visite peut être organisée à pied ou à vélo.

Durée : environ 2h

Intervenant : Alexandre Paleologue

Accessible aux personnes à mobilité réduite