Archives par mot-clé : gothique

Des pierres et des hommes, Saint-Michel de Bordeaux // Mardi 16 octobre 2018 à 19h

Cette conférence est organisée dans le cadre de notre partenariat avec les Archives de Bordeaux Métropole

L’histoire de l’église Saint-Michel de Bordeaux est étroitement liée à la vie et à l’activité des habitants de ce quartier. Figure de proue locale de l’architecture et de la sculpture gothique tardive, elle est également le reflet des pratiques pieuses et sociales.

La mémoire de cet édifice, conservée dans la pierre comme dans les textes, nous fait remonter au glorieux passé des Bordelais, à l’époque des puissants marchands de la Renaissance, des premiers restaurateurs de monuments ou des grands travaux d’urbanisme moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 16 octobre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, docteur en histoire de l’art

Gratuit

Réservations en ligne ici

La basilique Saint-Seurin de Bordeaux // Jeudi 5 avril 2018 à 19h

La basilique Saint-Seurin de Bordeaux témoigne de la continuité de l’occupation funéraire entre l’Antiquité gallo-romaine et le Haut Moyen Âge chrétien.

Fondée sur une nécropole à l’extérieur des remparts de Bordeaux, elle devient dès l’époque mérovingienne un lieu de culte important dédié aux saints Amant et Seurin. L’actuelle crypte date en partie de cette époque, et abrite même des sarcophages paléochrétiens qui lui sont antérieurs.

À l’époque romane, l’église fait l’objet d’une campagne de reconstruction ambitieuse, dont témoignent encore aujourd’hui le clocher-porche et ses riches chapiteaux. Tout au long du Bas Moyen Âge, les puissants chanoines de Saint-Seurin complètent leur édifice et son décor, jusqu’à ce que l’église devienne la grande collégiale gothique que nous connaissons. Dès lors, l’église constitue une des étapes majeures des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, grâce aux insignes reliques qu’elle possède.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 5 avril 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Christian Gensbeitel, Maître de conférences en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Les vitraux de la cathédrale Saint-André // Mardi 13 septembre à 15h

Cette visite guidée a pour but de faire découvrir les vitraux méconnus de la cathédrale de Bordeaux. Par le biais de l’étude iconographique et ornementale de ces verrières, il s’agit de présenter le contexte du renouveau du vitrail que connaît le diocèse à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle. La spécialité du guide pour l’héraldique appliquée au patrimoine permettra de partager de nombreuses anecdotes sur l’histoire des donateurs dont les armoiries ornent de nombreux vitraux de la cathédrale.

Pour optimiser l’expérience de visite, il est conseillé de venir avec des jumelles. Dans tous les cas, le guide disposera d’une tablette avec des photographies en haute résolution des vitraux commentés.

Visite réservée aux adhérents et limitée à 15 personnes (réservation obligatoire). Plus d’informations sur l’adhésion.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Mardi 13 septembre 2016 de 15h00 à 17h00

Lieu de rendez-vous : Devant le portail royal de la Cathédrale Saint-André, Place Pey Berland 33000 BORDEAUX

Intervenant : François-Rémy Roqueton

Tarif unique : 5€

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Partagez cet événement sur Facebook

Bordeaux gothique et renaissant // mardi 15 novembre 2016 à 19h

Le passé médiéval est encore très présent dans le patrimoine bordelais. Les chantiers de la collégiale Saint-Seurin et de la cathédrale Saint-André lancent, au XIIIe siècle, l’épopée gothique. Aux XIVe et XVe siècles, les nombreuses églises de la ville sont reconstruites et embellies. Témoignent de la richesse de cette période la Grosse Cloche, la porte Cailhau, la chapelle Notre-Dame-de-la-Rose à Saint-Seurin, les portails sculptés de la cathédrale, la Flèche Saint-Michel et de nombreux autres trésors.

Malgré les crises de la fin du Moyen Âge (guerre de Cent ans, épidémies), l’activité constructrice reste importante à l’intérieur des remparts. Lorsque les formes de l’Antiquité pénètrent en France vers 1500, la ville a retrouvé sa prospérité. Les artefacts du XVIe siècle sont malheureusement rares mais de belles pièces sculptées (le jubé de la cathédrale, Sainte-Anne ou le portail nord de l’église Saint-Michel) nous permettent tout de même d’apprécier l’arrivée à Bordeaux de la première Renaissance française.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 15 novembre 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, Doctorant en histoire de l’art

Tarifs : 10€ pour les non adhérents // 8€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

La basilique Saint-Michel de Bordeaux // Jeudi 23 juin 2016 à 19h

L’église Saint-Michel de Bordeaux domine le paysage bordelais depuis plus de 500 ans. Elle est l’un des plus célèbres monuments de la ville mais aussi l’un des plus méconnus. Mise en œuvre à partir du milieu du XIVe siècle sur les vestiges d’une église romane, elle est le plus grand chantier gothique de la fin du Moyen Âge à Bordeaux. L’église et son clocher incarnent alors la puissance économique et la ferveur de ses paroissiens, au centre du quartier le plus dynamique de la ville. Les puissants marchands de la Rousselle et les artisans du port de la Grave s’unissent dans la piété pour financer la plus grande église paroissiale du sud-ouest de la France. Au milieu du XIXe siècle, à la suite de graves désordres structurels, près d’un tiers du monument est reconstruit dans un très bon pastiche médiéval. La « Flèche », l’immense clocher isolé alors en ruine, est également relevée et continue encore aujourd’hui de faire la fierté de ses habitants. C’est à la lumière des recherches les plus récentes que vous seront présentées au cours de cet Afterwork Patrimoine, l’histoire de la construction de cet édifice remarquable, et celle des hommes et des femmes qui vivaient autour.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork  Jeudi 23 juin 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Les Trois-Coups, 32 Rue des Allamandiers, 33800 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, doctorant en histoire de l’art médiéval

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Cours-découverte : La réinvention de l’art roman au XIXe siècle // Mardi 17 novembre 2015 à 19h

La notion même d’art roman constitue une invention du XIXe siècle, ou au moins une réinvention, si l’on considère que cette appellation est pertinente pour désigner un temps de la création médiévale. Les hommes du XIe ou du XIIe siècle n’avaient pas conscience de participer à l’expression plus ou moins homogène d’un style. C’est la naissance même de l’histoire de l’art et de l’archéologie médiévales en tant que science qu’éclaire l’évocation de l’invention, dans les milieux savants des années 1810-1830, de la notion de style et la première définition de l’art roman, qui n’est pas anodine, et qui révèle autant l’état d’esprit et le cadre de pensée des érudits romantiques que la compréhension d’une réalité artistique médiévale.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte  Mardi 17 novembre 2015 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Intervenant : Christian Gensbeitel, mâitre de conférences en histoire de l’art médiéval à l’université Bordeaux Montaigne

Tarifs : 10 € pour les non adhérents // 8 € pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com

Retrouvez l’événement sur Facebook

Cours-découverte : Le gothique flamboyant // Mardi 1 décembre 2015 à 19h

En France, on fait naître l’art gothique flamboyant avec la construction de la chapelle de Vincennes dans le dernier quart du XIVe siècle. Les princes de la fleur de lis, grands mécènes, financent de somptueux chantiers autour des années 1400. Le gigantisme architectural des dernières grandes cathédrales rayonnantes (Amiens, Beauvais…) laisse sa place à des édifices plus modestes, animés par une profusion décorative.

Longtemps considéré comme un art dégénéré, voire « baroque » – au sens péjoratif du terme -, le gothique tardif perdure jusqu’au milieu du XVIe siècle où il fusionne lentement avec les formes italianisantes de la Renaissance. Mieux étudié depuis quelques décennies, l’art de la fin du Moyen Âge est un art total, où la sculpture monumentale atteint un niveau de détail jusqu’alors inégalé. L’architecture n’est pas en reste, puisqu’avec la reprise économique qui accompagne la fin de la guerre de Cent ans, on achève les chantiers des grandes cathédrales (Rouen, Beauvais, Sens…) et d’ambitieux projets voient le jour (Nantes, Toul, Saint-Etienne-du-Mont à Paris,…).

En Europe, d’autres exemples fameux sont aussi à signaler : de nombreux édifices anglais, la cathédrale de Séville, celle de Milan, le monastère de Batalha au Portugal, etc.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte  Mardi 1 décembre 2015 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, doctorant en histoire de l’art

Tarifs : 10 € pour les non adhérents // 8 € pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com

Retrouvez l’événement sur Facebook

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Crédit photographique couverture : Bishop Alcock’s Chapel, Cathédrale d’Ely, Royaume-Uni, ca. 1488, Samuel Drapeau.

Conférence : Les grandes cathédrales gothiques // Jeudi 20 novembre 2014 à 19h

Conférence : Les grandes cathédrales gothiques

 

Jeudi 20 novembre 2014 de 19h à 20h30 par Samuel Drapeau, ATER, université Bordeaux Montaigne

La paternité de l’art gothique est souvent attribuée à l’abbé Suger de Saint-Denis en France. Expérimenté dès la seconde moitié du XIIe siècle, alors que l’art roman arrive tout juste à sa maturité, le gothique gagnera rapidement les chantiers les plus prestigieux d’Europe occidentale et dominera l’art de certaines nations jusqu’au milieu du XVIe siècle. Il est traditionnellement divisé par les historiens de l’art en trois grandes périodes : classique, rayonnante et flamboyante, avec une phase de mise au point appelée gothique primitif. Le courant gothique touche alors toutes les formes d’expressions plastiques : architecture, peinture, sculpture, arts précieux… et s’exprime dans les grands édifices comme dans les plus petites chapelles, les châteaux et l’habitat.

La redécouverte au XIXe siècle des techniques de construction gothique a fortement contribué à l’image pittoresque de l’art gothique. Aujourd’hui, il s’exprime principalement, dans l’imaginaire collectif, au sein des grandes cathédrales. Il est vrai que durant près de 400 ans, évêques et chanoines expriment leur ferveur et leur puissance à travers l’aspect ostentatoire de leur église-mère. Il vous sera proposé durant cette conférence un tour d’horizon chronologique des chantiers gothiques les plus retentissants à travers l’Europe médiévale.

Notre_Dame_de_ChartresCathédrale Notre-Dame de Chartres

 

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif
5 € pour les non adhérents
3 € pour les adhérents
Gratuit pour scolaires, étudiants et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Bordeaux : La Cité à l’époque gothique

Bordeaux connaît un véritable âge d’or tout au long du XIIIe siècle, grâce (déjà !) au commerce florissant du vin.

Repliée jusqu’alors dans l’enceinte de l’époque romaine, la ville s’étend ensuite avec la construction d’un nouveau rempart, le long des actuels cours Victor Hugo et cours Pasteur. Le quartier des Chartrons naît au XIVe siècle de la prospérité du commerce des vins de Bordeaux avec l’Angleterre, ce qui conduit à la construction des quais. Au XIVe siècle, une troisième enceinte multiplie par quatre la superficie de la cité. Elle entoure les quais, passe par la place de la Victoire, derrière la cathédrale Saint-André et rejoint l’enceinte romaine avec la porte Dijeaux.

Aujourd’hui, même si beaucoup de vestiges ont disparu, la topographie, le nom des rues et les monuments subsistants témoignent de cette période décisive qui a marqué de façon indélébile l’image de la ville.

La conférence «Bordeaux : La Cité à l’époque gothique» est proposée par Charlotte de Charette