Archives par mot-clé : histoire del’art

Programme TOUT ART FAIRE // Septembre-Décembre 2015

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Septembre-Décembre 2015 ! Au programme pour la rentrée, un cycle de cours-découverte en histoire de l’art médiéval, des conférences allant des bestiaires médiévaux à l’histoire du tramway à Bordeaux, des visites inédites à pied ou en vélo dans les rues bordelaises, ainsi que nos désormais habituels afterwork !

1

Feuilletez et téléchargez le programme
Septembre – Décembre 2015 ci-dessous :

Lien direct de téléchargement ici (version PDF 4,4 Mo)
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Crédit photographique couverture : Omar Victor Diop (à l’occasion de l’exposition Folk Art Africain au FRAC Aquitaine)

Journées européennes du patrimoine 2015 // 19 & 20 SEPTEMBRE 2015

A l’occasion de la 32ème édition des Journées européennes du Patrimoine sur le thème du patrimoine du XXIème siècle, l’association Tout Art Faire vous propose 2 visites guidées gratuites :

> Samedi 19 septembre à 15h00 – Visite L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE DES CHARTRONS par Jonathan Renier, architecte d’intérieur [COMPLET]

> Dimanche 20 septembre à 15h00 – Balade à vélo DES BASSINS À FLOT À LA BASE-SOUS MARINE par Mathieu Marsan, médiateur culturel [COMPLET]

! Attention ! Réservation obligatoire par mail pour ces 2 visites : contact@toutartfaire.com /// Vélos non fournis

En 2015, Tout Art Faire renouvelle également son partenariat avec l’association Artothem, regroupant les étudiants en histoire de l’art de l’université Bordeaux Montaigne, afin de vous proposer des visites instantanées tout au long du week-end !

> Samedi 19 septembre à 10h30 et 14h30 – LE PONT CHABAN-DELMAS [COMPLET]

> Dimanche 20 septembre à 10h30 et 14h30 – LA CITÉ MUNICIPALE

Affiche_120x176_BATEnfin, comme chaque année, retrouvez notre stand à la Cour Mably pour échanger avec les bénévoles de l’association, découvrir notre programmation Septembre-Décembre 2015 ou pour devenir adhérent de Tout Art Faire et bénéficier de nos tarifs préférentiels !

Cliquez pour rejoindre l’événement Facebook

Balade à vélo : Bordeaux by night #3 // Vendredi 2 octobre 2015 à 21h

VISITE COMPLÈTE

Pour cette troisième balade nocturne l’association Tout Art Faire vous propose de partir à la découverte des anciens remparts de Bordeaux. Nous débuterons la visite par une dégustation de chocolats de « Mademoiselle de Margaux » dans le quartier Saint-Pierre. Nous longerons ensuite les quais en direction de l’abbaye Sainte-Croix. S’il n’est plus question aujourd’hui de défenses, la problématique de l’entrée dans la ville est toujours omniprésente dans les études contemporaines. Nous découvrirons ces réflexions de tous âges autour de l’urbanisme et de la perception de la ville.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Vendredi 2 octobre 2015 de 21h à 22h30

Lieu de rendez-vous : Rue Saint-James, Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paléologue, doctorant en histoire de l’art

Tarifs : 5 € pour les non adhérents // 3 € pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 06 82 18 73 46

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Niki de Saint Phalle // Mardi 13 janvier 2015 à 19h

Cours-découverte – Les femmes artistes : Niki de Saint Phalle, œuvres monumentales et féminisme

 

Mardi 13 janvier 2015 de 19h à 20h30 par Nicolas Bulf, artiste plasticien

A l’heure ou le Grand Palais offre une rétrospective du travail de Niki de Saint Phalle, il est intéressant d’étudier l’ensemble d’une œuvre qui offre de multiples perspectives sur la place de la femme dans une société patriarcale. Son art progresse ainsi de 1953 à 2002 sans cesser de revendiquer un féminisme rageur qui se pare souvent de couleurs vives et de formes séduisantes.

© Copyright 2012 CorbisCorporation

L’ensemble de son œuvre est immense, que ce soit les « tirs » illustrant une mise à mort symbolique de la peinture encouragée par Jasper Johns et Robert Rauschenberg, ou ses fameuses « nanas », silhouettes rondes de femmes anonymes, qui rappellent les rondeurs des vénus préhistoriques, et qui sont comme autant de femmes libérées de toute entraves et servilité. L’ensemble des travaux de Niki de Saint Phalle constitue une exploration du corps féminin et de sa représentation dans l’imaginaire collectif, à l’image de la gigantesque sculpture « Hon/elle » qui lui a permit d’accéder à une reconnaissance internationale. Son travail s’inspire des différents folklores dans lesquels elle puise son inspiration : la déesse mère de la fertilité nordique pour l’œuvre « hon/elle » commandée par le Musée d’Art Moderne de Stockholm, « le golem » pour le jardin d’enfant de Jérusalem ou encore « le jardin des tarots » en Italie où les œuvres sont directement inspirées des cartes de tarots divinatoires. L’ensemble de son travail est constitué d’œuvres monumentales qui sont comme autant de facettes d’un féminisme qui parfois se veut féroce.

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Frida Kahlo // Mardi 3 mars 2015 à 19h

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Frida Kahlo

 

Mardi 3 mars 2015 de 19h à 20h30 par Maria Paleolog, historienne de l’art

Peintre autodidacte, épouse de Diego Rivera, grand peintre muraliste mexicain, avec qui elle forme un couple « mythique », Frida Kahlo refuse toute étiquette et surtout celle de « surréaliste ». Car, selon ses dires, « ce que je représente c’est ma réalité ». Mais quelle réalité ? Une vie passionnante et orageuse mais courte, entre Mexico, Paris, New York, San Francisco, durant laquelle elle rencontre Léon Trotski, André Breton, Picasso, Kandinski et d’autres personnalités de son temps. Une vie mêlée à la politique. Un combat incessant avec ses propres démons intérieurs et avec sa souffrance qu’elle exorcise à travers sa peinture mais aussi sur le plan social pour la liberté des femmes. Malgré ses souffrances physiques qui constituent un des thèmes majeurs de sa création elle n’arrête pas de peindre même allongée sur son lit de malade. Frida Kahlo nous a laissé environ 250 tableaux de petit format dont une bonne quantité d’autoportraits (plus de70) qui nous révèlent des événements de sa biographie de femme et d’artiste. Nous vous invitons de découvrir non seulement l’artiste et son milieu intellectuel mais aussi une femme courageuse, engagée, vrai porte-parole de la culture de son pays à un moment où la quête de la « méxicanité » qu’il fallait réveiller animait tous les intellectuels. L’œuvre singulière de Frida Kahlo est le reflet de ce mélange entre une petite tranche de vie personnelle et moment historique.

Frida_Kahlo_Self_Portrait_300dpi1Frida Kahlo – Autoportrait

 

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Elisabeth Vigée-Le Brun // Mardi 24 mars 2015 à 19h

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Elisabeth Vigée Le-Brun (le 16 avril 1755 Paris – 30 mars 1842)

 

Mardi 24 mars 2015 de 19h à 20h30 par Maria Paleolog, historienne de l’art

Au XVIIIe siècle les femmes commencent à être plus présentes dans le domaine des arts. Jusque-là, les femmes artistes étaient plutôt rares. L’histoire de l’art n’avait retenu durant des siècles que quelques noms. Chose encore plus exceptionnelle était de devenir peintre officiel. Ce fut le cas de cette belle femme qui devient portraitiste officiel de la reine Marie Antoinette. Elle fera 10 portraits de la reine qui devient aussi son amie ainsi qu’une vingtaine de répliques et de variantes. Suivant exemple de la reine qui donne le ton de la mode, la haute société demande aussi de se faire portraiturer par elle. Membre de l’Académie Royale de Peinture depuis 1783 Elisabeth Vigée Le-Brun commence à exposer régulièrement aux Salons et connaît une carrière fulgurante. La révolution de 1789 l’oblige à s’exiler pendant 12 ans d’abord en Italie, puis à Vienne et enfin à Sankt Petersburg où elle sera très appréciée par la famille impériale. Ce périple va donner à sa carrière une dimension internationale. Elle est reçue avec tous les honneurs dans les plus grandes cours d’Europe : Naples, Vienne, Londres, Saint-Pétersbourg. De retour de son exil en 1802 dans Paris toujours la capitale artistique du monde, elle ne retrouvera jamais sa place d’avant la révolution de 1789. Ce qui la pousse à écrire ses souvenirs. A travers une riche galerie de portraits de rois et reines, princes et comtes, et surtout princesses, comtesses et enfants, mais aussi d’autoportraits que l’artiste nous a légués et en nous appuyant sur ses « Souvenirs » publiés en 1835, nous allons retracer ensemble une époque, sa mode, ses mœurs, ses joies et ses plaisirs.

Lebrun,_Self-portraitElisabeth Vigée Le-Brun – Autoportrait, 1790

 

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Visite à vélo : Des Bassins à flot à la Base sous-marine // Dimanche 26 avril 2015 à 15h

Visite à vélo : Des Bassins à flot à la Base sous-marine

 

Dimanche 26 avril 2015 de 15h à 17h par Mathieu Marsan, historien de l’art

Alors que le projet d’aménagement de la zone des bassins à flot de Bacalan s’impose de plus en plus dans le paysage bordelais, l’association Tout Art Faire vous propose de découvrir au travers d’une visite à vélo le passé et le patrimoine méconnu de ce quartier entre histoire résidentielle, militaire, industrielle et culturelle. Petits et grands édifices illustreront à leur manière la riche histoire de ce quartier fortement liée au développement économique de la ville de Bordeaux et de son port.

Aujourd’hui au cœur d’un grand projet urbain, de nouvelles constructions comme le pont Jacques Chaban-Delmas ou la future Cité des Civilisations du Vin côtoient un patrimoine dont la réhabilitation et la valorisation sont prévues à l’horizon 2030. Parmi ces éléments, les bassins à flot, d’anciennes usines et surtout la base sous-marine, dont la présentation clôturera la visite.

Des BAF à la BSM (c) Mathieu Marsan - copieVue actuelle de la base sous-marine de Bordeaux (c) Mathieu Marsan

 

Mise en chantier en septembre 1941 et inaugurée en mai 1943, la base sous-marine constitue aujourd’hui l’un des rares vestiges de l’Occupation de Bordeaux durant la Seconde Guerre mondiale. Souvent présenté afin d’illustrer les heures sombres du Port de la Lune, l’impact de cet édifice sur la scène culturelle bordelaise dès les années 1960 reste pourtant méconnu, tout comme son intérêt au regard de l’histoire de l’architecture et des techniques.

Lieu de rendez-vous : Arrêt « Bassins à flot » – Tramway B // Vélos non fournis

Tarif
5 € pour les non adhérents
3 € pour les adhérents
Gratuit pour scolaires, étudiants et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation
e-mail : toutartfaire@gmail.com
tel :    06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Berthe Morisot // Mardi 5 mai 2015 à 19h

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Berthe Morisot (14 janvier 1841 à Bourges – 2 mars 1895 à Paris)

 

Mardi 5 mai 2015 de 19h à 20h30 par Maria Paleolog, historienne de l’art

Berthe Morisot est une artiste peintre, un des membres fondateurs de l’impressionnisme, mouvement d’avant-garde né en France dans les années ‘70   du 19 e siècle. Elle quitte très vite l’atelier de son maître le peintre lyonnais Chocarne et l’enseignement académique pour se lancer dans la grande aventure de l’impressionnisme avec Claude Monet, Auguste Renoir, Alfred Sisley, Camille Pissarro, Edgar Degas. Elle participe à presque toutes les expositions organisées par ces « rebelles » qui avaient fondé d’abord le groupe d’avant-garde « Artistes Anonymes Associés transformé ultérieurement en une « Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs ».

Berthe Morisot avait découvert le plein air grâce à Camille Corot dont elle est l’élève de 1860 à 1862.

Malgré des influences de Corot, de Manet ou certains rapprochements de la peinture de Renoir elle trouve sa propre voie et un style qui exprime sa sensibilité. Son univers familier lui sert de source d’inspiration et des moments du bonheur conjugal abondent dans ses peintures. Ni les thèmes ni la facture ne sont pas conventionnels. Longtemps méconnue et non reconnue, Berthe Morisot jouit aujourd’hui d’une reconnaissance bien méritée.

Berthe_Morisot_002Berthe Morisot – Eugène Manet à l’Ile de Wight, 1875 (collection privée)
 

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Rosa Bonheur // Mardi 16 juin 2015 à 19h

Cours-découverte – Les femmes artistes : Rosa Bonheur (16 mars 1822 à Bordeaux – 25 mai 1899 à Thomery en Seine-et-Marne)

 

Mardi 16 juin 2015 de 19h à 20h30 par Maria Paleolog, historienne de l’art

Proche des artistes de l’école de Barbizon, Rosa Bonheur est considérée en France comme une des « principaux peintres animaliers », tandis qu’aux Etats Uni, où elle était fortement appréciée ainsi qu’en Angleterre, on la considère « la plus grand peintre animalière du monde ».

Rosa Bonheur est née à Bordeaux mais elle a vécu toute presque toute sa vie en région parisienne.

La célèbre peintre et sculptrice a vécu au château de By pendant quarante ans jusqu’à sa mort en 1899. Aujourd’hui c’est le musée Rosa Bonheur et il a pour but de montrer « des lieux dans lesquels elle a travaillé pendant quarante ans, l’ambiance qu’elle avait créée autour d’elle, et l’atmosphère qui s’en dégage encore au travers des objets quotidiens qui l’entouraient ». Pour voir ses tableaux il faut aller dans les musées français et étrangers qui conservent la majorité de ses œuvres. Dans le château de Fontainebleau deux salles lui sont dédiées.

rosa_bonheur_labourage_NivernaisRosa Bonheur – Le Labourage Nivernais (Musée d’Orsay)
 

Sa carrière artistique est jalonnée de prix et d’honneurs (La Grande Croix de la Légion d’honneur) malgré une formation en dehors des Académies où les femmes n’étaient pas encore acceptées. Elle a mené une vie à contre-courant des conventions de son temps sans toutefois chercher à provoquer scandale. Rosa Bonheur portait les cheveux courts, fumait et avait obtenu la permission de s’habiller en homme (« Permission de travestissement » délivré par la police) pour les nécessités de sa profession qui l’obligeait à fréquenter les foires en quête de ses sujets de prédilection.

Sa vie et sa carrière artistique sont significatives pour ce siècle de libération des conventions de l’art et de l’artiste.

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Conférence : Découverte de l’Art Brut – La collection de Jean Dubuffet // Jeudi 13 novembre 2014 à 19h

Conférence : Découverte de l’art Brut – La collection de Jean Dubuffet

 

Jeudi 13 novembre 2014 de 19h à 20h30 par Nicolas Bulf, artiste plasticien

Dès la fin du XIXe siècle, la volonté des artistes de rompre avec la tradition académique a conduit les créateurs a s’intéresser à d’autres cultures. Mais pour Dubuffet certaines expressions paraissaient ouvrir de nouvelles perspectives: l’art populaire des campagnes, les dessins d’enfants, l’art des fous internés en hôpitaux, l’écriture automatique de certains médiums ou encore les graffitis sur les murs de Paris. Ainsi Dubuffet a quelque peu découvert ce qui était déjà présent et il a réuni et collecté pendant de nombreuses années ce qui deviendra sa fameuse collection d’Art Brut.

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale il s’intéressera aux créations de marginaux autodidactes pour la plupart et dont l’inventivité s’exprime au delà d’une trop « asphyxiante culture ». Apres de nombreux voyages, dont la suisse, il découvre Wolfli, Aloise et Muller ou encore Gaston Chaissac. En 1948 il fonde la compagnie de l’Art Brut destinée a compléter les collections nouvellement constituées. Il se fait en quelque sorte le porte parole en art des sans-voix du milieu culturel. Sa fameuse collection de l’Art Brut trouvera sa place à Lausanne en 1976. Dès lors de nombreuses institutions suivront le mouvement dont celle du musée de la halle Saint pierre à Paris ou encore celui du musée de la Création Franche de Bègles.

422817962Dessin d’Aloise Corbaz

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif
5 € pour les non adhérents
3 € pour les adhérents
Gratuit pour scolaires, étudiants et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook