Archives par mot-clé : maitre

La peinture de Léonard de Vinci // Jeudi 1er février 2018

Admiré par tant de génération après lui, Léonard de Vinci nous apparait encore comme l’un des hommes les plus énigmatiques de l’histoire.

Architecte, sculpteur, ingénieur ou encore philosophe, il fascine par son génie universel et symbolise à lui seul l’homme de la Renaissance. Mais c’est dans le domaine de la peinture qu’il est sans doute le plus reconnu et pourtant seules une quinzaine de ses œuvres nous sont parvenues. Alors que justifie cet attrait démesuré pour sa production picturale ? Sa technique, ses sujets, la rareté de ses peintures ?

Cette conférence aura pour but de présenter les plus grands chefs d’œuvre du maître et tentera, grâce aux dernières découvertes, d’en percer les secrets.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 1er février 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Charlotte Lasserre, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Le Tintoret – couleur et lumière // Jeudi 15 février 2018 à 19h

La Renaissance qui s’était manifestée tardivement, vers la fin du XVe siècle dans l’art de Venise encore marquée par le gothique et par Byzance, est pleinement présente dans la peinture. Le devant de la scène est occupé presque tout le siècle par Titien (1488 – 1576) qui suit la voie ouverte par son maître Giorgione, créateur du tonalisme et initiateur du style pictural vénitien. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, deux autres grands maîtres s’imposent : Tintoret et Véronèse.

Jacopo Robusti, dit le Tintoret en raison du métier de teinturier de son père, affronta non seulement l’hostilité de Titien (due selon certains historiens de l’art à la jalousie du maître envers son élève) mais aussi la compétition avec d’autres peintres non moins appréciés qui travaillaient à Venise.

Influencé à ses débuts par Titien dont il avait assimilé certains aspects de la lumière et de la couleur, par Michel-Ange et son dessin vigoureux de la forme, touché aussi par le maniérisme qui traversa Venise entre 1540 – 1550, le Tintoret s’engage dans une autre direction et renouvelle la peinture vénitienne. Il sacrifie le tonalisme en faveur de la prépondérance de la lumière et du contraste ombres/lumières. La composition devient une scène violente de théâtre dramatique à laquelle participe la foule, prise dans un mouvement associé au clair-obscur qui disloque et brise les formes. Les peintures de la Scuola grande di San Rocco sont le témoignage de son génie et le chef-d’œuvre de toute une création.

Tintoret n’a jamais quitté Venise. Il y a travaillé pour les Grande Scuole, le doge, l’Eglise et d’autres commanditaires. Il a laissé une œuvre immense, constituée de scènes religieuses, mythologiques et portraits que nous vous invitons à découvrir ensemble avant d’admirer au Palais du Luxembourg les œuvres présentées dans l’exposition intitulée « Naissance d’un génie » (7 mars – 1er juillet 2018) qui couvre les 15 premières années de sa carrière.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 15 février 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Maria Paleolog, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici