Archives par mot-clé : médiéval

COMPLET / Bordeaux médiéval // dimanche 15 octobre 2017 à 14h

Dans le cadre de la 1ère édition des Journées Nationales de l’Architecture, Tout Art Faire vous propose ses visites cultes !

Entre le XIIe et le XVe siècles, Bordeaux devient une puissante place commerciale et politique, grâce au négoce du vin et à sa position stratégique sur la Garonne. De grands prélats et d’importantes communautés religieuses embellissent les monuments de la cité et de ses environs, pour témoigner de leur prospérité et de leur piété.

Le rôle joué par les autorités civiles n’est pas à négliger. Tandis que les jurats et les bourgeois de la ville aspirent à plus d’autonomie, Anglais et Français se disputent sa gouvernance. Remparts et forteresses viennent progressivement protéger le centre économique de la ville, son port et son marché, où sont négociés et expédiés vins, céréales et tissus. Les témoins de cette richesse médiévale sont encore nombreux, dans l’architecture religieuse et civile, dans la sculpture et dans l’urbanisme. Ces témoignages nous livrent une histoire multiséculaire des Bordelais d’un autre temps.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 Dimanche 15 octobre 2017 à 14h – Balade à pied

Lieu de rendez-vous : devant le portail de la basilique Saint-Michel, 33800 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, docteur en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

COMPLET / Le péché au Moyen âge // jeudi 23 novembre 2017 à 19h

Cette conférence est désormais complète !!

À l’époque médiévale, les représentations des péchés et de l’Enfer sont légion et investissent de nombreux supports : peinture, sculpture, tapisserie, enluminure,… De la chute des anges rebelles aux tortures infernales se dessine le vaste thème du mal.

Démons et vices participent d’un même discours : celui de la tentation et de ses conséquences. Si toutes les cultures ont conçu un au-delà, le thème du jugement des actes se développe véritablement avec le christianisme. C’est la déchéance humaine et son instrument, le corps de l’homme, qui concentre tous les aspects de la faute. Soumis à une moralisation intensive, le chrétien médiéval se doit d’agir avec mesure et vertu afin d’éviter les châtiments prévus après le Jugement dernier.

Le péché est d’abord un excès qui peut engendrer un péché capital, comme l’orgueil ou la luxure. En outre, l’homme se doit d’être très vigilant : gare aux démons qui peuvent revêtir de nombreuses formes pour séduire et inciter au vice ! « Mon nom est légion car nous sommes nombreux » dit un esprit impur à Marc (5, 9).

La production artistique donne corps au combat du bien et du mal, frappant le regard et la mémoire de ceux qui croisent ces images. Le péché constitue une source inépuisable pour les imagiers médiévaux qui font grand usage de la laideur pour représenter la transgression et les créatures démoniaques. Les monstres pullulent sur les Enfers romans et les représentations du récit de l’Apocalypse, tout comme la difformité habite les hommes pécheurs.

Au travers des exemples de Lucifer, des péchés capitaux, de l’Apocalypse et de l’Enfer, cette conférence se propose d’aborder la représentation du péché dans l’art médiéval.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 23 novembre 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Gueules de l’Enfer, Apocalypse, 14e s. © Londres, British Library, Add. 17333, f° 43

Saint-Emilion revisité // Mardi 12 décembre 2017 à 19h

Résultat de plusieurs années de recherches universitaires, cette conférence présente un regard renouvelé sur Saint-Émilion : son histoire, son architecture, ses monuments emblématiques et ses nombreuses maisons médiévales. Le propos sera illustré par de nombreuses images d’archives (dessins, photos), relevés et vues aquarellées de restitutions.

Historien, archéologue du bâti et guide-conférencier, David Souny travaille depuis cinq ans à Saint-Emilion dans le cadre d’un programme de recherches (Université Bordeaux Montaigne) d’étude de la ville médiévale. Il est co-auteur de l’ouvrage « Saint-Émilion. Une ville et son habitat médiéval » sorti en 2016 aux Editions Lieux-Dits dans la collection nationale des Cahiers du Patrimoine.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 12 décembre 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : David Souny, historien, archéologue du bâti et guide-conférencier – bureau d’études Histoires de pierres

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

COMPLET // Sur les pas des pélerins, Bordeaux médiéval et commerçant // Dimanche 19 février 2017 à 15h

La visite est complète !!

«De nombreux lieux à Bordeaux, aujourd’hui disparus ou encore présents, sont intimement liés au pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Depuis leur arrivée dans la ville, après la traversée de la Garonne, marchez dans les pas des pèlerins et parcourez la ville sous un nouvel angle. Bordeaux a bien évolué depuis le Moyen Âge et cette visite vous aidera à comprendre l’organisation  de  la  ville  médiévale  et  les  endroits  fréquentés  par  les  pèlerins  d’hier  et d’aujourd’hui.

Après un départ à la Porte Cailhau, autrefois entrée des remparts bordelais à partir du XVème siècle, nous nous rendrons ensuite, jusqu’à la place Fernand Lafargue et la Grosse Cloche afin d’aborder le Bordeaux médiéval. Ce sera l’occasion de traiter du quartier commerçant, de la société bordelaise et du pouvoir politique avant de partir en direction de la basilique Saint-Michel, dernière étape de la visite.»

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Dimanche 19 février à 15h

Lieu de rendez-vous : Devant la porte Cailhau, 33000 Bordeaux

Intervenant : Association Archimuse

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Peintures murales des églises de Gironde // Mardi 14 mars 2017 à 19h

Alors qu’à l’époque médiévale les parois des églises étaient ornées de peintures, aux siècles suivants, les décors sont recouverts d’enduits ou remis au goût du jour. Les restaurations du XIXe siècle qui ont conduit à des réaménagements intérieurs et la fragilité des matériaux ne permettent pas une bonne conservation. Ainsi, une très faible part seulement nous est parvenue, ce qui en fait un témoignage d’autant plus précieux.

Ce patrimoine, légué par des peintres anonymes du Moyen Âge, est aujourd’hui peu à peu redécouvert, dégagé et restauré. Nous y trouvons une iconographie riche, principalement inspirée des récits bibliques, se rapprochant des peintures de manuscrit.

La lecture des décors peints médiévaux sur les voûtes et les parois des églises girondines nous conduit à visiter des sites ruraux et des églises majeures : Saint-Emilion, la Sauve-Majeure, Saint-Macaire… Les peintures de la fin Moyen Âge de la cathédrale Saint André de Bordeaux, qui ne s’offrent pas facilement aux yeux du visiteur, participent ici à l’histoire du lieu.

Lors de cette conférence, nous redécouvrirons ainsi notre patrimoine religieux à travers l’art de la peinture murale. La disparition totale ou partielle de la couche picturale ne nous permettant pas une analyse globale de l’ensemble peint, la présentation proposera, par une approche historique, technique et iconographique, de rendre visible ces œuvres si fragiles et d’une grande qualité.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 14 mars 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Sarah Pelloquin, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Plantes et jardins au Moyen âge // jeudi 1er juin 2017 à 19h

Sources de nourriture et de travail, les plantes tiennent une place essentielle dans la vie médiévale. Elles ont des usages variés aujourd’hui en partie oubliés : alimentation, textile, couleur, médecine, etc. De nombreux textes compilant les propriétés des plantes nous sont parvenus, tels les écrits d’Hildegarde de Bingen ou la liste de 70 plantes dont la culture a été imposée par Charlemagne.

Plusieurs types de jardins coexistent : d’agrément pour les plus riches, fleuri et propice à l’amour courtois ; potager pour se nourrir ; jardin de simples ou herbularius destiné aux plantes médicinales. Réminiscences du paradis perdu, ils ont une symbolique forte et sont conçus comme des espaces ordonnés à l’image du jardin d’Eden.

Le jardin potager se compose d’arbres, de légumes, d’herbes aromatiques (coriandre, hysope, sarriette) et de fleurs comestibles (violette, fleurs d’aubépine). Les plantes médicinales y sont fréquemment mêlées, en raison de leurs usages multiples. Ce jardin de simples est fréquent dans les monastères afin de confectionner des soins pour les indigents et les pèlerins. On y trouve la camomille contre les rhumatismes, la consoude cicatrisante (d’où son nom !) ou encore la sauge aux nombreuses vertus. L’usage des plantes se décline selon la médecine médiévale, la théorie des humeurs : les quatre humeurs (humide, sèche, froide, chaude) doivent être équilibrées pour une bonne santé. Par exemple, une plante froide apaise les humeurs trop chaudes.

De cataplasmes en décoctions, mille recettes se transmettent entre « phytothérapeutes » médiévaux. Un savoir qui – même s’il a perdu en importance, notamment par la suppression du métier d’herboriste au XXe siècle – voyage à travers les siècles et fait à nouveau parler de lui.

À travers enluminures et textes, cette conférence vous propose de découvrir la représentation de ces jardins et les usages des plantes dans la vie quotidienne médiévale.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 1er juin 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Bordeaux à l’époque romane // mardi 11 octobre 2016 à 19h

Après les temps troublés du Xe siècle, la ville de Bordeaux connaît à l’époque romane une période de calme relatif et de prospérité économique : les conditions de vie s’améliorent et l’Eglise se réorganise. Grâce notamment à la présence de certains personnages célèbres et très importants de l’histoire médiévale, comme Aliénor d’Aquitaine ou Richard Cœur de Lion, de nombreux édifices religieux sont construits ou réhabilités à cette époque aussi bien dans la cité qu’aux alentours.

Malheureusement, peu de ces bâtiments sont encore debout. A Bordeaux, ils ont été reconstruits ou tout simplement démolis. Malgré leur disparition, quelques témoignages d’architecture et de sculpture parsemés dans toute la ville, en particulier l’église Sainte-Croix, le porche de l’église Saint-Seurin, ou encore les chapiteaux du cloître de la cathédrale (Musée d’Aquitaine), rendent compte de l’ampleur de ces constructions à l’époque romane et de leur appartenance à un mouvement artistique beaucoup plus vaste, d’échelle européenne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 11 octobre 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, doctorant en histoire de l’art

Tarifs : 10€ pour les non adhérents // 8€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Bordeaux gothique et renaissant // mardi 15 novembre 2016 à 19h

Le passé médiéval est encore très présent dans le patrimoine bordelais. Les chantiers de la collégiale Saint-Seurin et de la cathédrale Saint-André lancent, au XIIIe siècle, l’épopée gothique. Aux XIVe et XVe siècles, les nombreuses églises de la ville sont reconstruites et embellies. Témoignent de la richesse de cette période la Grosse Cloche, la porte Cailhau, la chapelle Notre-Dame-de-la-Rose à Saint-Seurin, les portails sculptés de la cathédrale, la Flèche Saint-Michel et de nombreux autres trésors.

Malgré les crises de la fin du Moyen Âge (guerre de Cent ans, épidémies), l’activité constructrice reste importante à l’intérieur des remparts. Lorsque les formes de l’Antiquité pénètrent en France vers 1500, la ville a retrouvé sa prospérité. Les artefacts du XVIe siècle sont malheureusement rares mais de belles pièces sculptées (le jubé de la cathédrale, Sainte-Anne ou le portail nord de l’église Saint-Michel) nous permettent tout de même d’apprécier l’arrivée à Bordeaux de la première Renaissance française.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 15 novembre 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, Doctorant en histoire de l’art

Tarifs : 10€ pour les non adhérents // 8€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

La basilique Saint-Michel de Bordeaux // Jeudi 23 juin 2016 à 19h

L’église Saint-Michel de Bordeaux domine le paysage bordelais depuis plus de 500 ans. Elle est l’un des plus célèbres monuments de la ville mais aussi l’un des plus méconnus. Mise en œuvre à partir du milieu du XIVe siècle sur les vestiges d’une église romane, elle est le plus grand chantier gothique de la fin du Moyen Âge à Bordeaux. L’église et son clocher incarnent alors la puissance économique et la ferveur de ses paroissiens, au centre du quartier le plus dynamique de la ville. Les puissants marchands de la Rousselle et les artisans du port de la Grave s’unissent dans la piété pour financer la plus grande église paroissiale du sud-ouest de la France. Au milieu du XIXe siècle, à la suite de graves désordres structurels, près d’un tiers du monument est reconstruit dans un très bon pastiche médiéval. La « Flèche », l’immense clocher isolé alors en ruine, est également relevée et continue encore aujourd’hui de faire la fierté de ses habitants. C’est à la lumière des recherches les plus récentes que vous seront présentées au cours de cet Afterwork Patrimoine, l’histoire de la construction de cet édifice remarquable, et celle des hommes et des femmes qui vivaient autour.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork  Jeudi 23 juin 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Les Trois-Coups, 32 Rue des Allamandiers, 33800 Bordeaux

Intervenant : Samuel Drapeau, doctorant en histoire de l’art médiéval

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Programme TOUT ART FAIRE // Septembre-Décembre 2015

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Septembre-Décembre 2015 ! Au programme pour la rentrée, un cycle de cours-découverte en histoire de l’art médiéval, des conférences allant des bestiaires médiévaux à l’histoire du tramway à Bordeaux, des visites inédites à pied ou en vélo dans les rues bordelaises, ainsi que nos désormais habituels afterwork !

1

Feuilletez et téléchargez le programme
Septembre – Décembre 2015 ci-dessous :

Lien direct de téléchargement ici (version PDF 4,4 Mo)
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Crédit photographique couverture : Omar Victor Diop (à l’occasion de l’exposition Folk Art Africain au FRAC Aquitaine)