Archives par mot-clé : mis-en-avant

Programme TOUT ART FAIRE // Septembre – Décembre 2018

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Septembre-Décembre 2018 !

Nous poursuivons l’année 2018 avec un programme placé sous le signe des couples d’artistes avec un cycle inédit de conférences ! Et bien évidemment de nombreux événements inédites vous attendent encore… On vous gâte et on compte sur votre présence toute l’année !

Découvrez ci-dessous Tout Art Faire et la programmation Septembre-Décembre 2018 avec Charlotte Lasserre, chargée de développement, au micro de radio Campus Bordeaux.

Utopies architecturales // Lundi 10 décembre 2018 à 19h

Il y a une époque où tout semblait possible : les rêves et les projets bruts qui devaient changer le monde. Ce fut l’âge de l’utopie architecturale.

Nous étions alors optimistes sur notre capacité à créer ces utopies qui étaient une vision de la façon dont la vie devrait être ou pourrait être dans le futur. Elles convoyaient l’idée d’une société remodelée, d’un changement des classes et des communautés, mais aussi, et avant toute chose, d’un moyen de vivre plus humainement, en avance sur l’époque à laquelle elles étaient conçues. 

L’utopie architecturale n’est pas un mouvement monolithique. Il n’y a d’ailleurs pas d’école de l’utopie. Chaque utopie est unique, propre à la vision du futur que chaque architecte se fait.

Le XXème siècle compte de nombreux projets. Là où les années 1950 et 1960 nous promettaient une nouvelle vie grâce à une technologie omniprésente, les années 1970 tentèrent une approche plus spirituelle par une association du minéral et du végétal afin de combler le vide laissé dans beaucoup de projets par l’absence de nature.

Un grand nombre d’utopies architecturales ne sont restées que « rêverie » sur papier, quand certaines ont été concrétisées avec l’idée de remodeler la société, les relations entre les modes de vie et les interactions humaines. En les faisant sortir de leur dimension utopique, les architectes en firent le terrain d’expérimentations plastiques dont découle un vocabulaire architectural riche et nouveau.

Parfois, ces projets semblent se transformer en des architectures qui ne sont plus des utopies mais bien des dystopies. Ces lieux serviront alors de décor de films, seront rasés, abandonnés ou remodelés. Repoussant les limites des structures, des matériaux et de l’urbanisme, ils sont autant de leçons à retenir.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Est-ce que l’on invente encore des utopies en croyant à leur faisabilité ou l’architecture a-t-elle perdu sa capacité à nous inspirer et à nous influencer ? 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 10 décembre 2018 de 19h  à 20h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit

Réservations en ligne ici

Bordeaux et le commerce maritime avec les Indes // Mardi 11 décembre 2018 à 19h

Cette conférence est organisée dans le cadre de notre partenariat avec les Archives de Bordeaux Métropole

Les XVIIIe et XIXe siècles sont marqués dans les demeures privées par un goût pour l’exotisme. Ceci va de pair avec le développement des Compagnies des Indes – orientales et occidentales – et le commerces avec l’Asie d’une part et les Amériques d’autre part. Bordeaux est notoirement connue pour avoir participé au commerce triangulaire qui impliquait l’achat d’esclaves en Afrique et leur vente en Amérique.

Quels étaient alors les produits qui partaient de France pour acheter ces esclaves et avec quels produits revenait-on des Amériques ? Nous observerons le contenu des cales des navires et les intérieurs des riches demeures de la ville pour tenter de retrouver quels étaient ces biens – qu’il s’agisse d’objets ou de denrées. Ainsi, nous aboutirons à une image plus précise du fonctionnement de ce commerce qui fit la richesse de la ville et en modela le visage.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  mardi 11 décembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rothonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Audrey Dubernet, docteure en histoire de l’art

Gratuit

Réservations en ligne ici

Entre art celte et chrétien, les manuscrits insulaires // Jeudi 13 décembre 2018 à 19h

Aux VIIIe et IXe siècles, une production manuscrite originale se développe dans les îles britanniques. On parle d’ « enluminure insulaire » pour désigner ce groupe d’ouvrages réalisés en Irlande et en Northumbrie (Nord de l’Angleterre) et sans équivalent sur le continent. Leur facture très précieuse, proche de l’orfèvrerie, leur confère un statut particulier.

Leur luxe provient de leur contenu : il s’agit essentiellement d’évangéliaires, réunissant les textes destinés à la diffusion des Ecritures par les prédicateurs. De fait, ces ouvrages possèdent une riche symbolique. Ils sont parfois considérés comme de véritables trésors, à l’image du livre de Kells, longtemps décrit comme l’objet le plus précieux d’Occident. En outre, certains de ces manuscrits ont une histoire mouvementée, protégés des raids vikings qui traversaient alors les îles.

Poussant parfois très loin la complexité de la ligne, l’art insulaire aurait été inspiré par un ange… Ces motifs ont souvent été interprétés comme mystiques. L’esthétique insulaire serait plutôt une recherche du Beau, de la perfection divine. Toutefois, certaines hypothèses démontrent la forte influence des mentalités insulaires celtiques, notamment au niveau de la spatialité. La conception des enluminures serait à lier aux premières structures de pouvoir, récupérées par le christianisme.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 13 décembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Sculpture et BD // Jeudi 20 décembre 2018 à 19h

Art souvent méconnu et dénigré, la bande dessinée regorge pourtant d’ingéniosités artistiques. Les dessinateurs introduisent dans leurs histoires de nombreuses références et allusions aux autres arts.

Les sculptures sont nombreuses dans les bandes dessinées biographiques, historiques, d’humour ou encore d’aventures. Elles se trouvent principalement chez certains artistes comme Jacques Tardi, Chantal Montellier, François Schuiten, Catherine Meurisse ou Philippe Geluck. Les dessinateurs reproduisent des sculptures qui existent : il s’agit alors souvent de celles identifiables par un maximum de lecteurs : le Penseur d’Auguste Rodin, la Vénus de Milo ou la Victoire de Samothrace. Mais les auteurs inventent aussi de nouvelles œuvres, créées en lien avec leurs personnages, un monde futuriste ou magique.

Cette conférence permettra de voir à quel point la bande dessinée permet toutes les transgressions et comment elle réinvente avec brio l’art de la sculpture.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 20 décembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Adeline Bastien, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici