Archives par mot-clé : Moyen-Âge

Visites d’été / Bordeaux Mystique

Une petite visite à la rencontre d’événements fortuits tels que la naissance d’une secte, l’intérêt pour l’hypnose, un atelier d’artiste  et de petites choses cachées du patrimoine bordelais, en centre ville.

Au cours d’une marche d’été, dans le centre ville de Bordeaux, nous verrons comment a pu éclore la secte des Mesminiques ; nous verrons également le bâtiment dans lequel un célèbre hypnotiseur officia à la fin du 19e siècle et aussi l’endroit  où certaines Recluses furent emmurées vivantes au temps du Moyen Âge dans le quartier Gambetta.

Les rues sont parsemées de détails typiquement bordelais : fontaine pour chien, atlantes-triton et caryatides, grattoirs pour les bottes crottées, statue de Goya en bronze… De célèbres monuments néoclassiques comme le Grand Théâtre ou moins connus comme la salle capitulaire de la cour Mably et le très discret ancien Muséum de Bordeaux seront évoqués au détour de la promenade. Une promenade placée sous le signe du mystère et des choses curieuses et notables du quartier des Quinconces et de Gambetta.

Une bonne forme physique est recommandée car nous marcherons ! Pensez à prendre de l’eau et de quoi vous protéger du soleil !

Masque obligatoire, visites limitées à 15 personnes

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 4 juillet 2020 de 15h à 16h30 et 17h à 18h30

Lieu de rendez-vous : Monument aux Girondins, place des Quinconces, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, guide conférencier et artiste plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 15 personnes

Réservations en ligne ici pour la visite de 15h

Réservations en ligne ici pour la visite de 17h

Visites d’été / Bordeaux médiéval

Derrière les façades bordelaises typiques du XVIIIe siècle, difficile d’imaginer le Bordeaux médiéval ! Au travers des quartiers de Saint-Pierre et de Saint-Michel, cette visite vous propose de retrouver l’histoire pluricentenaire de la belle endormie. Le parcours permettra, en outre, de traverser certaines rues et places qui ont forgé le visage actuel de Bordeaux et qui rappellent le souvenir de ses commerçants.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Samedi 11 juillet 2020 à 15h et 17h

Lieu de rendez-vous : Parvis de la Grosse Cloche, côté cours Victor Hugo

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Masque obligatoire, visites limitées à 8 personnes

Réservations en ligne ici pour la visite de 15h

Réservations en ligne ici pour la visite de 17h

Histoires de bijoux : la parure durant le haut Moyen Âge | Mardi 18 février 2020 à 18h30

Les trésors de l’orfèvrerie mérovingienne, mondialement connus, évoquent immanquablement dans l’imaginaire collectif les bijoux d’or et de gemmes mis au jour dans les sépultures des puissants, à l’instar de la reine Arégonde ou du roi Childéric. Durant le haut Moyen Âge, qu’elle soit objet du quotidien ou des grandes occasions, la parure est effectivement la manifestation de la richesse d’un individu et de sa famille. Les histoires de bijoux, ce sont celles que les archéologues s’efforcent de restituer grâce à l’étude des objets et de leurs contextes de découverte. Car l’itinéraire de ces biens précieux, depuis leur acquisition à leur dépôt dans les sépultures, est riche d’informations sur l’organisation des sociétés de la Gaule. Dans cette enquête, il s’agit de dérouler le fil du temps à rebours, pour retracer le parcours des bijoux depuis leur découverte jusqu’à leur fabrication, entre le Ve et le VIIIe siècle de notre ère.

Cette conférence est une invitation à découvrir le cheminement de l’enquête archéologique, en abordant pas à pas l’ensemble des domaines auquel le spécialiste de la parure doit se confronter. Cette introduction sera l’occasion de découvrir le paysage archéologique du Sud-Ouest et quelques-uns des plus beaux objets mis au jour depuis le XIXe siècle, en abordant – entre autres – les techniques d’orfèvrerie du haut Moyen Âge, les différentes pratiques de port des bijoux, et leur instrumentalisation dans les pratiques de compétition entre les élites.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 18 février 2020 de 18h30 à 20h

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Julie Renou, docteure en archéologie médiévale

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne ici

Le monstre au Moyen Âge | Mardi 10 mars à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

Au Moyen Âge, le monstre est omniprésent dans la production artistique, la littérature, la vie quotidienne comme dans l’imaginaire. Il apparaît sous des formes innombrables et inquiétantes. Image de la démesure, il est aussi un miroir inversé de l’homme, révélant ses péchés par sa laideur ou son caractère étrange. Réel ou imaginé, le monstre est un signe permettant de tracer une frontière entre bien et mal.

Cette conférence se propose d’aborder sa place et sa signification à l’époque médiévale avec une ouverture vers les livres d’histoire naturelle de l’époque moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Mardi 10 mars 2020 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Gratuit

Réservation en ligne ici 

Les modillons obscènes du Moyen âge // Jeudi 24 octobre 2019 à 19h

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 24 octobre 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Nadia Fouché, historienne de l’art, artiste peintre

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservez en ligne ici

COMPLET ! Enfer et péchés capitaux au Moyen âge // jeudi 5 décembre 2019 à 19h

À l’époque médiévale, les représentations des péchés et de l’Enfer sont légion et investissent de nombreux supports : peinture, sculpture, tapisserie, enluminure,… De la chute des anges rebelles aux tortures infernales se dessine le vaste thème du mal.

Démons et vices participent d’un même discours : celui de la tentation et de ses conséquences. Si toutes les cultures ont conçu un au-delà, le thème du jugement des actes se développe véritablement avec le christianisme. C’est la déchéance humaine et son instrument, le corps de l’homme, qui concentre tous les aspects de la faute. Soumis à une moralisation intensive, le chrétien médiéval se doit d’agir avec mesure et vertu afin d’éviter les châtiments prévus après le Jugement dernier.

Le péché est d’abord un excès qui peut engendrer un péché capital, comme l’orgueil ou la luxure. En outre, l’homme se doit d’être très vigilant : gare aux démons qui peuvent revêtir de nombreuses formes pour séduire et inciter au vice ! « Mon nom est légion car nous sommes nombreux » dit un esprit impur à Marc (5, 9).

La production artistique donne corps au combat du bien et du mal, frappant le regard et la mémoire de ceux qui croisent ces images. Le péché constitue une source inépuisable pour les imagiers médiévaux qui font grand usage de la laideur pour représenter la transgression et les créatures démoniaques. Les monstres pullulent sur les Enfers romans et les représentations du récit de l’Apocalypse, tout comme la difformité habite les hommes pécheurs.

Au travers des exemples de Lucifer, des péchés capitaux, de l’Apocalypse et de l’Enfer, cette conférence se propose d’aborder la représentation du péché dans l’art médiéval.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 5 décembre 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

C’est complet ! Inscrivez-vous sur liste d’attente par mail à contact@toutartfaire.com

Gueules de l’Enfer, Apocalypse, 14e s. © Londres, British Library, Add. 17333, f° 43

Programme Mai-Août 2019

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Mai-Août 2019 !

Les réservations sont recommandées pour tous nos événements, gratuits ou payants.

Jeux et Fêtes au Moyen âge // Jeudi 20 juin 2019 à 19h

Le Moyen Âge, époque festive où l’on savait s’amuser? C’est souvent une autre image que l’on a en tête, celle d’une période sombre et profondément pieuse.

Pourtant, si l’on se tourne du côté des textes non religieux et des archives civiles, on découvre une époque qui sait se divertir à travers bals, cérémonies, tournois, fêtes princières et populaires, liées – ou non – au calendrier liturgique. La célèbre fête de Carnaval est justement une invention médiévale! Pendant quelques jours, la ville s’anime et le bruit, les déguisements et les excès de gourmandise sont légion. C’est l’avènement de l’absurde et du monde à l’envers décrits dans la littérature comique, avant la longue période du Carême.

D’autres fêtes religieuses liées au cycle agricole sont l’occasion de ces “fêtes de renversement temporaire” où la hiérarchie sociale s’inverse, où le rire est roi. Autour de Noël, des enfants prennent la place des prêtres, on célèbre même une messe de l’Âne! Si l’Eglise cherche à maîtriser ces débordements, ils n’en font pas moins partie de l’année liturgique. Parfois tolérés et encadrés par l’institution religieuse, parfois interdits, ces événements ont une histoire qui débute bien avant le Moyen Âge.

De la même manière, de nombreux jeux existent déjà : colin-maillard, les jeux de balle, les dés, les cartes à jouer, les échecs, etc… Mais tous n’ont pas bonne presse ! Les dés, utilisés pour des paris basés sur le hasard, reviennent à remettre en cause l’omnipotence divine. Les échecs, venus d’Orient et très appréciés des nobles, sont l’image de la stratégie politique mais aussi de la conquête amoureuse…

Cette conférence se propose de vous faire découvrir cet univers du divertissement et son histoire, qui ont tout à voir avec les mentalités médiévales.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 20 juin 2019 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations obligatoires ici

 

Programme Janvier-Avril 2019

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Janvier-Avril 2019 !

Nous débutons l’année avec un coup de projecteur sur Bordeaux à travers les siècles, avec au programme ses trésors archéologiques, ses vestiges baroques et rococo, la présence noire dans la ville au XVIIIe siècle, son très chic quartier de Caudéran, sa base sous-marine héritée de l’Occupation, ses légendes urbaines et ses patrimoines cachés…

Tous les mois, nous nous retrouverons également pour nos afterwork/cafés du patrimoine dans le cadre d’un nouveau partenariat avec la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux.

Le mois d’avril s’achèvera avec une conférence inédite sur le peintre Jean-Michel Basquiat ! À vos agendas !

Les réservations sont recommandées pour tous nos événements, gratuits ou payants.

 

Entre art celte et chrétien, les manuscrits insulaires // Jeudi 13 décembre 2018 à 19h

CHANGEMENT DE SALLE – conférence déplacée à la salle Son Tay, 47 rue Son Tay, Bordeaux

Aux VIIIe et IXe siècles, une production manuscrite originale se développe dans les îles britanniques. On parle d’ « enluminure insulaire » pour désigner ce groupe d’ouvrages réalisés en Irlande et en Northumbrie (Nord de l’Angleterre) et sans équivalent sur le continent. Leur facture très précieuse, proche de l’orfèvrerie, leur confère un statut particulier.

Leur luxe provient de leur contenu : il s’agit essentiellement d’évangéliaires, réunissant les textes destinés à la diffusion des Ecritures par les prédicateurs. De fait, ces ouvrages possèdent une riche symbolique. Ils sont parfois considérés comme de véritables trésors, à l’image du livre de Kells, longtemps décrit comme l’objet le plus précieux d’Occident. En outre, certains de ces manuscrits ont une histoire mouvementée, protégés des raids vikings qui traversaient alors les îles.

Poussant parfois très loin la complexité de la ligne, l’art insulaire aurait été inspiré par un ange… Ces motifs ont souvent été interprétés comme mystiques. L’esthétique insulaire serait plutôt une recherche du Beau, de la perfection divine. Toutefois, certaines hypothèses démontrent la forte influence des mentalités insulaires celtiques, notamment au niveau de la spatialité. La conception des enluminures serait à lier aux premières structures de pouvoir, récupérées par le christianisme.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 13 décembre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux
CHANGEMENT DE SALLE – conférence déplacée à la salle Son Tay, 47 rue Son Tay, Bordeaux

Intervenante : Lucie Blanchard, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici