Archives par mot-clé : Nicolas Bulf

Camille Claudel et Auguste Rodin // Mardi 23 octobre 2018 à 19h

Rodin meurt en 1917. On le considère souvent comme un des pères de la sculpture moderne mais on peut penser, au vu des sujets et des envolées romantiques de ses sculptures, qu’il est aussi un représentant du Décadentisme ce mouvement artistique et littéraire qui couvre la fin du 19eme siècle. Rodin fut aussi cet artiste démiurge et puissant qui exécutait de nombreux travaux monumentaux.  En réalité il était entouré d’un grand nombre de petites mains, d’artistes ouvriers qui œuvraient pour lui et l’aidaient dans ses réalisations.

Camille Claudel, elle qui n’avait pas eu la chance d’accéder aux Beaux-arts, se retrouva ainsi une de ses praticiennes, élève, modèle et finalement maitresse du maitre qui lui écrivit moult lettres enflammées. À son égal et en comparaison de son pygmalion l’œuvre de Claudel développe un langage inédit, tortueux et charnel.

C’est la comparaison des deux artistes que nous développerons lors de cette conférence. Un vaste panorama de formes et d’esthétiques fin-de-siècle comme amer de cet amour contrarié.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte   Mardi 23 octobre 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste-plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

COMPLET – Munch, un cri venu du nord // Lundi 29 janvier 2018 à 19h

Edward Munch est connu en France pour son célèbre tableau Le Cri, généralement réduit en œuvre unique. Peu de gens connaissent l’étendue de son travail qui reste immense et annonce l’expressionnisme. Ses tableaux sont parfois empâtés ou au contraire d’une peinture très liquide et éthérée. Souvent, les coulures et sous-couches successives sont présentées au regardeur. Il nous laisse apprécier le travail en train de s’élaborer. Il laisse même les œuvres s’altérer à l’extérieur, livrées aux vents, à la neige et aux éléments…

Ces thèmes, qu’il décline dans un cycle appelé « frise de la vie » traitent de vie, d’amour, de mort, de folie, de jalousie, de nature. Ces tableaux sont autant d’éléments diffractés de nos existences terrestre. Chez Munch c’est le contenu émotionnel de l’œuvre qui prime, c’est ce que ressent l’artiste qui devient la règle. Une peinture de l’intériorité, des forces de la nature, des difficultés d’être au monde qui font de lui l’un des grands peintres du XXe siècle. Il aura été rattaché à quelques mouvements et courants comme le symbolisme ou encore le synthétisme. On voit en lui un représentant d’une certaine religiosité, mouvement piétiste, ou au contraire un être torturé par la question sexuelle et un rejet quasi incessant de la relation amoureuse… Il reste un peintre solitaire qui a construit l’essentiel de son œuvre dans une maison près d’Oslo et surtout un homme proche d’une nature sauvage et originelle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 29 janvier 2018 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Paul’s Place, 76 rue Notre-Dame, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations en ligne ici

COMPLET / Francis Bacon // lundi 9 octobre 2017 à 19h

Parfait représentant de l’École de Londres, groupe réunissant les peintres londoniens après la seconde guerre mondiale, la peinture de Bacon traduit une fascination pour le morbide, notamment à travers une exploration de la chair et des sensations du corps. Grand admirateur de Vélasquez, il réinterprétera « le portrait du pape Innocent X » du maître espagnol : il sera pour Bacon ce que fut « le Cri » pour Munch, c’est-à-dire un résumé sanglant de ses propres craintes et interrogations.

Précurseur d’un certain existentialisme, il traitera sous différentes formes picturales le sujet de la condition animale et humaine dans une série de tableaux des années 50. Ses oeuvres suivantes témoigneront de ses interrogations liées à la sexualité, au morbide, à la souffrance physique et finalement à la mort. Artiste du sublime, dont l’œuvre fait l’objet d’un rejet autant que d’une grande fascination par ses contemporains, Francis Bacon demeure un peintre majeur de la seconde moitié du XXème siècle.  

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 9 octobre 2017 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Paul’s Place, 76 rue Notre-Dame, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Annexe B : atelier d’artistes // samedi 2 décembre 2017 à 15h

C’est un rendez-vous aux multiples facettes que propose l’association Tout Art Faire.

Dans un premier temps, une petite conférence sera proposée au public pour présenter, en suivant un ordre chronologique, un résumé de la question du déplacement en art contemporain : nous y évoquerons le Land Art des grands déserts américain, mais également les déambulations urbaines de André Caldere et des situationnistes des années 60.

Dans un second temps nous entamerons une discussion ouverte avec quelques artistes de l’Annexe B, dont Alice Raymond qui axe son travail sur le thème du déplacement dans l’espace. Seront présents également l’artiste Agnes Torres, qui travaille à partir de l’outil mathématique, ou encore Tommy Vissenberg, céramiste et créateur d’objets ou  structures aux fonctions énigmatiques.

Enfin, la visite de quelques-uns des ateliers de l’annexe B sera l’occasion de découvrir in situ le processus de création d’artistes aux pratiques aussi diverses que singulières.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Samedi 2 décembre de 15h à 16h30

Lieu de rendez-vous : Annexe B, 1 rue Jean Artus, 33300 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf et Alice Raymond, artistes plasticiens

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Salvador Dali // Lundi 13 février à 19h

Né en 1904 à Figueras, Dali restera attaché à son Espagne natale durant toute sa vie. Son travail artistique s’épanouira à Paris où il fréquentera assidûment le groupe surréaliste composé d’André Breton, de Max Ernst, de Paul Éluard et de Tristan Tzara. Il prendra comme épouse la sulfureuse Gala. Il présentera aussi son travail de peintre aux Etats-Unis où il deviendra rapidement une sorte d’icône qui influencera toute la génération des peintres de l’après-guerre. S’inscrivant comme l’un des précurseurs du happening,  Dali réalisera également des décors de films, notamment pour le cinéma de Louis Buñuel.

Qu’il soit conférencier délirant à la Sorbonne, peintre de cornes de rhinocéros au zoo de Vincennes, ou encore qu’il nous vante les qualités du chocolat Lanvin dans une publicité délirante, Dali reste le génial inventeur et précurseur d’images aux multiples identités et polysémies, autant attaché dans la culture populaire aux montres molles qu’au Christ « nucléaire » comme en lévitation à Saint-Jean-de-la-Croix.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 13 février 2017 à 19h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Andy Warhol // lundi 24 octobre 2016 à 19h

Andy Warhol (1928-1987) incarne l’artiste new yorkais par excellence. Ayant marqué le Pop Art Américain durant les trois longues décennies mouvementées des années 1960 aux années 1980, il fut l’audacieux expérimentateur de la sérigraphie aux aplats colorés, aux couleurs lumineuses, à l’aspect brillant et « shiny ».

Pourtant issu du monde de la publicité, il devient alors un artiste rebelle : dans son art, le choix du sujet, sa répétition presque infinie, apportent une version contrastée de l’Empire américain, entre la célébration et la critique acerbe d’une politique et d’une société de consommation en plein essor.

Soupes Campbell, boîtes de savon Brillo, champignon atomique, Marylin, Elvis, Marlon Brando, bouteille de Coca-cola, chaises électriques : les sujets du quotidien et du fait divers américain se présentent à lui comme autant de possibilités artistiques pour construire une œuvre singulière, sans équivalent, dans cette seconde moitié du XXème siècle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 24 octobre 2016 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Les Copains d’abord, 27 rue Camille Sauvageau, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Goya à Bordeaux // Jeudi 3 novembre 2016 à 19h

C’est un géant de la peinture qui s’échoue à Bordeaux en 1824. Alors qu’il ne lui reste que quelques quatre années à vivre, Francisco de Goya (1746-1828) s’évertue à croquer les instants de la vie quotidienne bordelaise. Sur son œuvre, les avis divergent : peintre néo-classique ou moderne ? Goya reste néanmoins ce « monstre de peinture » qui fit la liaison entre 18ème et 19ème siècle.

Spectacles de tauromachie, scènes de chasse, scènes de genre montrant la population aristocratique espagnole s’ébrouant innocemment : qu’il s’agisse d’illustrer les curiosités d’une époque, comme une montgolfière dans un ciel azur.

Chez Goya, l’insolite, le monumental, l’universel sont les adjectifs d’une œuvre singulière. L’artiste décrit les atrocités de la guerre, avec un regard acéré toujours d’actualité, où il nous montre l’innocence frappée en son cœur dans l’universel « Tres de Mayo » de 1814, il nous présente les curiosités d’une pensée magique perturbée, telles que les scènes de Sabbat, de sorcellerie, ou des géants implacables sortis d’un âge obscur.

Qu’il s’agisse des montreurs de serpents Bordelais ou autres vieillards, Goya reste ce géant de la peinture qui nous interpelle avec une œuvre iconoclaste, si inaccessible et pourtant si proche de nous.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 3 novembre 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 5€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

L’animal dans l’art du XXème siècle // Mardi 7 juin 2016 à 19h

« D’après William-Henry Hudson, « malgré tout ce que l’on nous a appris, on est parfois forcé de reconnaître que l’homme est un peu inférieur à la bête ». Sans commenter cette réflexion métaphysique, force est de reconnaitre que l’animal traverse les cosmogonies artistiques du XXème siècle. Qu’il s’agisse des volailles et des bœufs écorchés de Chaïm Soutine, qu’il s’agisse des aigles et autres oiseaux peints à l’envers de Georg Baselitz, qu’il s’agisse des taureaux de Picasso ou des araignées monstrueuses de Louise Bourgeois, enfin des cochons tatoués de Wim Delvoye ou des animaux formolés de Damien Hirst. Il semble que l’animal constitue le sujet de nombre d’allégories et de métaphores, mais également de  fantasmes artistiques. Selon Claude Lévi-Strauss au sujet du rapport de l’homme avec les autres espèces vivantes: « le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vies ».

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte  Mardi 7 juin 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 10€ pour les non adhérents // 8€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Crédit photographique : Damien Hirst, The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living, 1991

Picasso démiurge // Jeudi 19 mai 2016 à 19h

« Si les termes de génie de « monstre sacré » ont un sens, alors ils sont des qualificatifs qui lui vont parfaitement. Son œuvre est traversé de personnages charpentés et singulièrement présents. Les portraits sont souvent mélancoliques, comme celui de la « Femme qui pleure ». Les maternités sont présentes tout du long de son œuvre qui se déploie sur plusieurs décennies. Le peintre n’a pas peur de réinterpréter les plus grands comme Vélasquez, Delacroix ou Manet. Il est leur égal. Il est celui qui a introduit l’art africain dans les productions occidentales. Il est l’homme du métissage culturel. Aujourd’hui, tandis que son nom est associé à une marque de voiture, il est même devenu une expression populaire liée à une forme  d’incompréhension de l’art : quand on n’y comprend rien, c’est sans doute du Picasso ! Cette conférence vous propose de découvrir qui fut ce géant incontournable de la peinture qui marqua le XXème siècle d’une empreinte profonde et immuable.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 19 mai 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 5€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Afterwork-patrimoine : L’art préhistorique // Lundi 26 octobre 2015 à 19h

On suppose que l’homme moderne, dit « Sapiens Sapiens », est arrivé en Europe il y a 40 000 ans. La Grotte Chauvet, découverte il y a quelques années, correspond à cette période reculée de notre histoire, et pourtant elle possède toutes les caractéristiques des chefs-d’œuvres : originalité des compositions, précision et détail du dessin, estompes réalisées au doigt ou à l’aide de charbons de bois brûlés, présence étonnante de prédateurs de la Préhistoire, surprenantes observations naturalistes, cette grotte a elle seule a remis en cause certaines idées préconçues que nous avions de la Préhistoire. Il y a 40 000 ans, l’homme semblait déjà être un véritable artiste, et son génie perce à travers ses compositions empreintes de magie et de religiosité, la définition de l’art premier étant ici a prendre au sens littéral. L’art préhistorique fut bien l’art premier de l’homme et déjà une réussite flamboyante et parfaite pour celui qui sait l’observer. Dans cet exposé, nous comparerons quelques représentations figuratives des grottes de Chauvet et celles de Cosquer, Lascaux ou Altamira pour une découverte de l’art pariétal.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork  Lundi 26 octobre 2015 de 19h à 20h

Lieu : Bar La Terre, 18 rue Saint-James, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

GRATUIT

Réservations : contact@toutartfaire.com

Retrouvez l’événement sur Facebook

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Crédit photographique couverture : Grotte Chauvet