Archives par mot-clé : Nicolas Bulf

Salvador Dali // Lundi 13 février à 19h

Né en 1904 à Figueras, Dali restera attaché à son Espagne natale durant toute sa vie. Son travail artistique s’épanouira à Paris où il fréquentera assidûment le groupe surréaliste composé d’André Breton, de Max Ernst, de Paul Éluard et de Tristan Tzara. Il prendra comme épouse la sulfureuse Gala. Il présentera aussi son travail de peintre aux Etats-Unis où il deviendra rapidement une sorte d’icône qui influencera toute la génération des peintres de l’après-guerre. S’inscrivant comme l’un des précurseurs du happening,  Dali réalisera également des décors de films, notamment pour le cinéma de Louis Buñuel.

Qu’il soit conférencier délirant à la Sorbonne, peintre de cornes de rhinocéros au zoo de Vincennes, ou encore qu’il nous vante les qualités du chocolat Lanvin dans une publicité délirante, Dali reste le génial inventeur et précurseur d’images aux multiples identités et polysémies, autant attaché dans la culture populaire aux montres molles qu’au Christ « nucléaire » comme en lévitation à Saint-Jean-de-la-Croix.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 13 février 2017 à 19h

Lieu de rendez-vous : Le Castan, 2 Quai de la Douane, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Andy Warhol // lundi 24 octobre 2016 à 19h

Andy Warhol (1928-1987) incarne l’artiste new yorkais par excellence. Ayant marqué le Pop Art Américain durant les trois longues décennies mouvementées des années 1960 aux années 1980, il fut l’audacieux expérimentateur de la sérigraphie aux aplats colorés, aux couleurs lumineuses, à l’aspect brillant et « shiny ».

Pourtant issu du monde de la publicité, il devient alors un artiste rebelle : dans son art, le choix du sujet, sa répétition presque infinie, apportent une version contrastée de l’Empire américain, entre la célébration et la critique acerbe d’une politique et d’une société de consommation en plein essor.

Soupes Campbell, boîtes de savon Brillo, champignon atomique, Marylin, Elvis, Marlon Brando, bouteille de Coca-cola, chaises électriques : les sujets du quotidien et du fait divers américain se présentent à lui comme autant de possibilités artistiques pour construire une œuvre singulière, sans équivalent, dans cette seconde moitié du XXème siècle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 24 octobre 2016 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Les Copains d’abord, 27 rue Camille Sauvageau, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Goya à Bordeaux // Jeudi 3 novembre 2016 à 19h

C’est un géant de la peinture qui s’échoue à Bordeaux en 1824. Alors qu’il ne lui reste que quelques quatre années à vivre, Francisco de Goya (1746-1828) s’évertue à croquer les instants de la vie quotidienne bordelaise. Sur son œuvre, les avis divergent : peintre néo-classique ou moderne ? Goya reste néanmoins ce « monstre de peinture » qui fit la liaison entre 18ème et 19ème siècle.

Spectacles de tauromachie, scènes de chasse, scènes de genre montrant la population aristocratique espagnole s’ébrouant innocemment : qu’il s’agisse d’illustrer les curiosités d’une époque, comme une montgolfière dans un ciel azur.

Chez Goya, l’insolite, le monumental, l’universel sont les adjectifs d’une œuvre singulière. L’artiste décrit les atrocités de la guerre, avec un regard acéré toujours d’actualité, où il nous montre l’innocence frappée en son cœur dans l’universel « Tres de Mayo » de 1814, il nous présente les curiosités d’une pensée magique perturbée, telles que les scènes de Sabbat, de sorcellerie, ou des géants implacables sortis d’un âge obscur.

Qu’il s’agisse des montreurs de serpents Bordelais ou autres vieillards, Goya reste ce géant de la peinture qui nous interpelle avec une œuvre iconoclaste, si inaccessible et pourtant si proche de nous.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 3 novembre 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 5€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

L’animal dans l’art du XXème siècle // Mardi 7 juin 2016 à 19h

« D’après William-Henry Hudson, « malgré tout ce que l’on nous a appris, on est parfois forcé de reconnaître que l’homme est un peu inférieur à la bête ». Sans commenter cette réflexion métaphysique, force est de reconnaitre que l’animal traverse les cosmogonies artistiques du XXème siècle. Qu’il s’agisse des volailles et des bœufs écorchés de Chaïm Soutine, qu’il s’agisse des aigles et autres oiseaux peints à l’envers de Georg Baselitz, qu’il s’agisse des taureaux de Picasso ou des araignées monstrueuses de Louise Bourgeois, enfin des cochons tatoués de Wim Delvoye ou des animaux formolés de Damien Hirst. Il semble que l’animal constitue le sujet de nombre d’allégories et de métaphores, mais également de  fantasmes artistiques. Selon Claude Lévi-Strauss au sujet du rapport de l’homme avec les autres espèces vivantes: « le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vies ».

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto cours découverte  Mardi 7 juin 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 10€ pour les non adhérents // 8€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Crédit photographique : Damien Hirst, The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living, 1991

Picasso démiurge // Jeudi 19 mai 2016 à 19h

« Si les termes de génie de « monstre sacré » ont un sens, alors ils sont des qualificatifs qui lui vont parfaitement. Son œuvre est traversé de personnages charpentés et singulièrement présents. Les portraits sont souvent mélancoliques, comme celui de la « Femme qui pleure ». Les maternités sont présentes tout du long de son œuvre qui se déploie sur plusieurs décennies. Le peintre n’a pas peur de réinterpréter les plus grands comme Vélasquez, Delacroix ou Manet. Il est leur égal. Il est celui qui a introduit l’art africain dans les productions occidentales. Il est l’homme du métissage culturel. Aujourd’hui, tandis que son nom est associé à une marque de voiture, il est même devenu une expression populaire liée à une forme  d’incompréhension de l’art : quand on n’y comprend rien, c’est sans doute du Picasso ! Cette conférence vous propose de découvrir qui fut ce géant incontournable de la peinture qui marqua le XXème siècle d’une empreinte profonde et immuable.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 19 mai 2016 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 5€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Afterwork-patrimoine : L’art préhistorique // Lundi 26 octobre 2015 à 19h

On suppose que l’homme moderne, dit « Sapiens Sapiens », est arrivé en Europe il y a 40 000 ans. La Grotte Chauvet, découverte il y a quelques années, correspond à cette période reculée de notre histoire, et pourtant elle possède toutes les caractéristiques des chefs-d’œuvres : originalité des compositions, précision et détail du dessin, estompes réalisées au doigt ou à l’aide de charbons de bois brûlés, présence étonnante de prédateurs de la Préhistoire, surprenantes observations naturalistes, cette grotte a elle seule a remis en cause certaines idées préconçues que nous avions de la Préhistoire. Il y a 40 000 ans, l’homme semblait déjà être un véritable artiste, et son génie perce à travers ses compositions empreintes de magie et de religiosité, la définition de l’art premier étant ici a prendre au sens littéral. L’art préhistorique fut bien l’art premier de l’homme et déjà une réussite flamboyante et parfaite pour celui qui sait l’observer. Dans cet exposé, nous comparerons quelques représentations figuratives des grottes de Chauvet et celles de Cosquer, Lascaux ou Altamira pour une découverte de l’art pariétal.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork  Lundi 26 octobre 2015 de 19h à 20h

Lieu : Bar La Terre, 18 rue Saint-James, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

GRATUIT

Réservations : contact@toutartfaire.com

Retrouvez l’événement sur Facebook

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Crédit photographique couverture : Grotte Chauvet

Visite-guidée : L’exposition Folk Art Africain // Samedi 12 décembre 2015 à 15h

L’Art africain contemporain, trop souvent méconnu et peu diffusé, méritait une exposition, et c’est chose faite au FRAC Aquitaine de Bordeaux. C’est l’Afrique Moderne qui nous questionne ici et une Afrique qui s’est dopée à l’ancien car, comme le précise le FRAC Aquitaine, cette exposition est « une sorte de remix réinventé entre inspiration séculaire et aspiration moderne ». En effet, que penser de ces masques hybrides de Romuald Hazoumé, composés de matériel de récupération en plastique -bidons d’huiles, bouillottes, pinceaux du peintre en bâtiment- et qui sont comme le trait d’union entre l’ancien et le moderne ? Que ressentir devant les photos où Samuel Fosso se mute en un Mohamed Ali percé de flèches tel un Saint Sébastien des temps modernes? Comment interpréter les sculptures singulièrement colorées de Kifouli Dossou ? Cet événement sera, à coup sûr, une exposition originale et l’occasion de découvrir la vitalité créatrice de tout un continent.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite expo  Samedi 12 Décembre 2015 de 15h00 à 17h00

Lieu : FRAC Aquitaine, Hangar G2, Quai Armand Lalande, Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, artiste plasticien

Tarifs : 5 € pour les non adhérents // 3 € pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / 07.68.48.91.52

Retrouvez l’événement sur Facebook

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Crédit photographique couverture : Ken, 2011 – Omar Victor Diop (à l’occasion de l’exposition Folk Art Africain au FRAC Aquitaine)

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Niki de Saint Phalle // Mardi 13 janvier 2015 à 19h

Cours-découverte – Les femmes artistes : Niki de Saint Phalle, œuvres monumentales et féminisme

 

Mardi 13 janvier 2015 de 19h à 20h30 par Nicolas Bulf, artiste plasticien

A l’heure ou le Grand Palais offre une rétrospective du travail de Niki de Saint Phalle, il est intéressant d’étudier l’ensemble d’une œuvre qui offre de multiples perspectives sur la place de la femme dans une société patriarcale. Son art progresse ainsi de 1953 à 2002 sans cesser de revendiquer un féminisme rageur qui se pare souvent de couleurs vives et de formes séduisantes.

© Copyright 2012 CorbisCorporation

L’ensemble de son œuvre est immense, que ce soit les « tirs » illustrant une mise à mort symbolique de la peinture encouragée par Jasper Johns et Robert Rauschenberg, ou ses fameuses « nanas », silhouettes rondes de femmes anonymes, qui rappellent les rondeurs des vénus préhistoriques, et qui sont comme autant de femmes libérées de toute entraves et servilité. L’ensemble des travaux de Niki de Saint Phalle constitue une exploration du corps féminin et de sa représentation dans l’imaginaire collectif, à l’image de la gigantesque sculpture « Hon/elle » qui lui a permit d’accéder à une reconnaissance internationale. Son travail s’inspire des différents folklores dans lesquels elle puise son inspiration : la déesse mère de la fertilité nordique pour l’œuvre « hon/elle » commandée par le Musée d’Art Moderne de Stockholm, « le golem » pour le jardin d’enfant de Jérusalem ou encore « le jardin des tarots » en Italie où les œuvres sont directement inspirées des cartes de tarots divinatoires. L’ensemble de son travail est constitué d’œuvres monumentales qui sont comme autant de facettes d’un féminisme qui parfois se veut féroce.

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Louise Bourgeois // Mardi 27 janvier 2015 à 19h

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Louise Bourgeois

 

Mardi 27 janvier 2015 de 19h à 20h30 par Nicolas Bulf, artiste plasticien

C’est à l’âge de 27 ans que louise part s’installer aux états unis pour suivre son mari historien d’art Américain. Des années trente aux années 70, elle restera une artiste confidentielle et c’est durant les années 80 que le marché de l’art et les institutions commenceront a s’intéresser à cette artiste surréaliste. Son univers oscille dangereusement au milieu des araignées gigantesques appelées « maman », aux « arc of hysteria » où elle nous présente d’étranges corps en lévitation ou encore à ses étranges morceaux d’anatomie présentée comme existants autonomes.

NGC_MamanLouise Bourgeois – Maman (National Gallery of Canada)

 

Louise Bourgeois reste l’héritière d’une certaine sculpture , ses œuvres sur « les mains » nous rappellent les études de Rodin ou de Camille Claudel et l’on sent une filiation classique s’établir entre le 19eme siècle et le 20eme. Paradoxalement ses travaux privés de socle où elle investie le tissu, le plastique et d’autres matériaux modernes nous rappelle certaines avant gardes proches de nous. Louise bourgeois, qui a traversé le siècle, est sans doute tout ceci à la fois. Un grand sculpteur dorénavant classique et une moderniste qui a poussé les explorations plastiques des matériaux et des échelles comme si, sans cesse elle questionnait son propre travail en se réinventant continuellement.

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Kiki Smith // Mardi 10 février 2015 à 19h

Cours-découverte de l’histoire de l’art : Les femmes artistes – Kiki Smith

 

Mardi 10 février 2015 de 19h à 20h30 par Nicolas Bulf, artiste plasticien

Fille de l’artiste minimaliste Tony Smith, c’est dans un registre différent de celui de son père que va s’épanouir l’artiste Kiki Smith. Chez elle, la jeune femme n’est plus, comme dans le petit chaperon rouge, dévorée par le grand méchant loup mais au contraire le porte sur ses épaules. Les oiseaux sont représentés à différents stade de leur vie comme de leur mort, les biches accouchent de femme et les sculptures d’homme ou femmes sont, soit en lévitation, soit accrochées aux plafonds, et l’on peut y voir l’intérieur des êtres, à savoir les organes sous formes de spaghettis de tissus qui remplissent l’espace d’exposition.

smithrapture2001Kiki Smith – Rapture, 2001

 

Difficile à décrypter, malgré une facture classique – dessins au crayon, bronze, plâtres, l’œuvre de kiki est un monde merveilleux qui mérite d’être regardé deux fois. Kiki Smith, elle même, semble sortie d’un univers ancestral où ses long cheveux blancs et ses tatouages aux bras en forme d’étoile évoquent des magies obscures dont on ne sait si elles sont blanches ou noires et qui pourtant nous attirent comme des papillons à une lumière.

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, place Saint-Christoly, 33 000 Bordeaux
Accès handicapé : oui

Tarif :
10€ – 8€ adhérents – gratuit pour les étudiants, scolaires et demandeurs d’emploi

Modalités de réservation :
email: toutartfaire@gmail.com
tel:     06-82-18-73-46

Suivre l’événement sur Facebook