Archives par mot-clé : oeuvre d’art

L’architecture des musées contemporains // Lundi 26 mars 2018 à 19h

Vitrine de la puissance princière et outil pédagogique, qu’est-ce qu’un musée aujourd’hui ? quel rôle donne-t- on à l’architecture et à son bâtiment ?

La mode des musées fut aussi utilisée à des fins politiques. Louis-Philippe, par exemple, fait de Versailles un Musée de l’Histoire de France. Vers les débuts du 20e siècle, architectes et conservateurs s’interrogent sur les fonctions et le public du musée.

Pour Le Corbusier, le musée doit être « une machine à conserver et à
exposer des œuvres d’art ». Le Centre Pompidou de Renzo Piano, Richard Rogers et Peter Rice répond à cette attente. Les leçons dispensées par l’école du Bauhaus à Weimar avec Gropius vont « abattre la barrière qui sépare l’œuvre de la collectivité locale ». Une ère nouvelle se fait jour avec le Musée Guggenheim de New York de
Frank Lloyd Wright (1956). Il inaugure une suite de bâtiments iconiques, dont l’enveloppe devient à son tour une œuvre d’art. En 1997, le Guggenheim de Bilbao de Frank Gehry entérine cette position muséographique. Le Louvre Lens, le Centre Pompidou Metz apportent la démonstration inverse en se mettant au service des
collections pour une plus grande accessibilité du public.

Aujourd’hui signés par les plus grand architectes, les musées sont plus que jamais devenus des marques, symboles de prestige au cœur d’enjeux politiques et économiques. Le musée est-il encore un « mal nécessaire »… ?

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 26 mars 2018 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Le Zig-Zag, 73 cours de l’Argonne, 33000 Bordeaux

Intervenant : Jonathan Renier, architecte d’intérieur

Gratuit

Réservations en ligne ici

La couleur dans la Grèce antique // Jeudi 17 mai 2018 à 19h

Nous avons tous en tête l’image, très répandue mais tous aussi fausse, de ces œuvres d’art grecques d’un blanc immaculé. Pourtant des recherches de plus en plus nombreuses nous permettent de comprendre et d’imaginer ce qu’était réellement l’art grec.

Des peintures antiques assez bien conservées nous montrent ce dont étaient capables les artistes grecs de l’Antiquité. À l’inverse, certaines œuvres ne nous laissent que des traces microscopiques des pigments qui pouvaient être utilisés. Ainsi, certains monuments ou œuvres d’art peuvent être reconstitués avec les peintures utilisées.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 17 mai 2018 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Dimanche 7 juillet 2013 : la commande publique, 2e partie : l’art contemporain dans la ville

Découverte lors d’une promenade en vélo du patrimoine contemporain bordelais.


De la commande artistique à la commande publique, la ville est parsemée d’œuvres qui sont devenues de véritables repères urbains. Au programme, les œuvres réalisées dans le cadre de la commande publique du tramway par des artistes reconnus sur la scène artistique nationale et internationale invités à décliner le thème de l’écriture et du récit, et autres œuvres commandées par la ville de Bordeaux.

Date et horaires : dimanche 7 juillet à 15h00

Durée : environ 2h

Lieu de rendez-vous : place Stalingrad, aux pieds du lion bleu

Accès handicapé : non

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 20 personnes)

Vélos non fournis !

L’abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe et ses peintures murales

La conférence « L’abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe et ses peintures murales » est proposée par Charlotte de Charette

L’église de Saint-Savin-sur-Gartempe – vue extérieure

L’église poitevine est renommée pour ses peintures murales qui furent commanditées à la fin du XIe siècle par les moines bénédictins de cette importante abbaye. L’église a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993, sur deux critères : elle est considérée comme un chef d’œuvre du génie créateur de l’homme et comme le témoignage remarquable d’une civilisation disparue.

Vous êtes intéressé(e) par cette conférence ? Envoyez nous un message : contact@toutartfaire.com