Archives par mot-clé : peinture abstraite

Conférence | La peinture abstraite : 2nde moitié du 20e siècle | Mardi 22 novembre 2022

Les premières abstractions du siècle ont été géométriques et « dures »… Les Kandinsky, Mondrian et Malevitch travaillaient de fortes structures plastiques et ces œuvres, malgré l’absence de figure, étaient solidement charpentées. L’absence de narration dans la peinture n’empêchait pas cohérence et solidité dans les compositions. On parlait alors d’abstractions géométriques, néo-cubistes ou encore constructivistes… L’après-guerre de 1939-1945 sera marqué par un effondrement des formes et se caractérisera par un art que l’on qualifiera rapidement « d’informel ». Les Américains en seront les premiers représentants avec des peintres fameux tels que Pollock, De Kooning ou encore Clyfford Still. Les années 50, 60 et 1970 seront le théâtre d’avant-gardes toutes liées aux abstractions, on parlera désormais d’Expressionisme Abstrait, de Hard Edge ou encore de Colorfield etc. Plus près de nous en Europe, la peinture abstraite informelle tracera son sillon via les artistes du mouvement CoBrA et de ce que l’on nommera  de manière plus triviale le Tachisme. On pourra alors constater que si le début du siècle avait été marqué par un art aux « tendances aériennes et ascensionnelles » la seconde moitié du siècle sera le lieu d’un art voué à « l’enfouissement ».

Illustration : Dessin de Nicolas Bulf « le conférencier en action ».

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 22 novembre 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, guide-conférencier et artiste plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne ici

Conférence | La Peinture abstraite de 1900 à 1950 | Mardi 22 mars 2022

Véritable fleuraison des avant-gardes du XXe siècle, l’Abstraction a fini par traverser l’intégralité du siècle. La quête abstraite donne de premiers aboutissements dès le Constructivisme, dès le « carré noir sur fond blanc » de Malevitch en 1915. Mais plus vraisemblablement c’est Kandinsky qui dès 1910 produit de premières aquarelles et huiles abstraites. On peut dire que toute les avant-gardes se frotteront en quelque sorte à l’abstraction, que ce soit à propos  des toiles cubistes dites « analytiques » de Picasso et de Braque ou qu’il s’agisse des œuvres néo-dadaïste d’un Duchamp ou d’un Picabia. On veut frôler l’inintelligible. À partir des années 40 et 50, l’abstraction deviendra une cause en soi et constituera à l’après-guerre, dès 1945, une esthétique singulière. Il y aura le groupe CobrA et des peintres comme Asger Jorn mais il y aura surtout tout un pan de créateurs que l’on qualifiera de représentants de la peinture informelle européenne ; qu’il s’agisse de Dubuffet, Fautrier, Staël ou encore Degottex. C’est à un vaste panorama de la naissance de la peinture abstraite jusqu’à son épanouissement, lors de la première moitié du XXe, que je vous invite pour cette conférence à l’Athénée Municipal.

Illustration : première aquarelle abstraite, « sans titre », Wassily Kandinsky, 1910/1913

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 22 mars 2022 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Nicolas Bulf, guide-conférencier et artiste plasticien

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation en ligne