Archives par mot-clé : Tourny

Bordeaux doit-elle tout à Tourny ? // Lundi 23 septembre 2019 à 19h

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

Le précieux héritage architectural et urbain que le XVIIIe siècle a laissé à Bordeaux est unanimement reconnu. Experts, amateurs, touristes et habitants, tous s’accordent sur les valeurs architecturales et patrimoniales que le Siècle des Lumières a léguées à la ville (la place de la Bourse, la façade des quais, le Grand Théâtre, le Jardin Public, de nombreuses places et de somptueux hôtels particuliers, etc.). Déjà à l’aube de la Révolution française, les louanges faites à l’intendant Louis-Urbain Aubert de Tourny, présenté comme l’inspirateur du renouveau bordelais, ont tendance à escamoter les autres acteurs de son temps.

Encore aujourd’hui, l’image et l’identité architecturale de Bordeaux et de sa métropole sont régulièrement réduites aux réalisations du XVIIIe siècle et à la figure tutélaire de Tourny. L’inscription de la ville en 2007 sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco n’a fait que renforcer ce sentiment. L’importance même de l’héritage du XVIIIe siècle ne peut être mis en doute. En revanche, par une question volontairement provocatrice – Bordeaux doit-elle tout à Tourny ? –, on peut s’interroger sur ce qu’était réellement la ville à cette époque et pourquoi ses réalisations semblent toujours aussi fédératrices près de trois siècles après le début des grands chantiers.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 23 septembre 2019 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Café entre parenthèses, bibliothèque Mériadeck, 33 000 Bordeaux (café de la bibliothèque)

Intervenant : Samuel Drapeau, docteur en histoire de l’art

Gratuit

Réservez en ligne ici

Les fontaines de Bordeaux // Samedi 15 juin 2019 à 15h

La majorité des fontaines de Bordeaux est construite au XIXe siècle. La fonction utilitaire de ces fontaines n’a été abandonnée qu’autour de 1857, pour orner les allées de Tourny et la place de la Bourse. Mais ensuite, toutes les fontaines, aussi élégantes soient-elles, sont conçues pour permettre également aux habitants de venir s’y approvisionner. La commodité et le souci esthétique ne s’excluent pas, mais s’allient.

A la fin du XIXe siècle, on voit tout de même le triomphe des eaux décoratives, leur puissance évocatrice exploitée sans réserve par les artistes.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Samedi 15 juin 2019 à 15h – Balade à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : place Charles Gruet, Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paleologue, guide-conférencier

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservation obligatoire en ligne ici

Les mascarons de Bordeaux // Dimanche 8 juillet 2018 à 17h

Qualifiés par Tourny « d’ornements de peu d’importance » car peu onéreux, les mascarons se sont imposés depuis le XVIIIe siècle comme l’un des motifs décoratifs les plus employés sur les bâtiments bordelais.

Edifices publics, commerces, immeubles de rapport, hôtels particuliers, tous portent ces figures. Mais que représentent-elles et sont-elles les mêmes d’un bâtiment à l’autre et d’une époque à l’autre ? Durant notre visite nous tenterons de répondre à ces questions, à la rencontre de ceux que Jacques Sargos qualifia de « peuple de pierre ».

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

  Dimanche 8 juillet 2018 à 17h

Lieu de rendez-vous : Place de la Bourse, devant la Fontaine des Trois Grâces.

Intervenante : Audrey Dubernet, docteur en histoire de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations en ligne ici

Samedi 15 juin 2013 : La commande publique dans la ville, 1e partie : les statues

Au XIXe siècle, les œuvres destinées à être installées dans l’espace public, devaient  évoquer les grands hommes ou les grands moments de l’histoire, et reflétaient plus souvent les exigences de la commande que l’originalité de l’artiste, obligé de se plier à ces contraintes.

Pour découvrir ces œuvres issues de la commande publique, Tout Art Faire vous propose un itinéraire qui commencera Place de la République avec la présentation du Monument aux morts de 1870 et qui s’achèvera devant les Colonnes rostrales de l’Esplanade des Quinconces. Ce sera un circuit d’évocations à la fois historiques, mythologiques et symboliques.

Date et horaires : samedi 15 juin, 15h00

Durée : environ 2h00

Lieu de rendez-vous : place de la République, devant le Monument aux morts

Accès handicapé : oui

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 30 personnes)