Archives par mot-clé : Tout Art Faire

Programme TOUT ART FAIRE // Janvier-Juin 2017

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Janvier-Juin 2017 !

Pour cette nouvelle année Tout Art Faire vous propose près de 35 conférences, visites guidées et afterwork patrimoine ! Au programme : les coulisses du marché de l’art, le Corbusier au patrimoine mondial de l’Unesco, les prostituées dans l’œil des peintres au XIXème siècle l’Art nouveau en Poitou-Charentes, les plantes au Moyen Age et beaucoup d’autres sujets inédits… !

Comme chaque semestre, nous vous proposons également un cycle de conférences sur la thématique du patrimoine régional.

Les coulisses du marché de l’art // jeudi 23 mars 2017 à 19h

Le marché de l’art se résume-t-il à l’envolée spectaculaire des prix d’oeuvres en vente aux enchères ? Est-il réservé à une certaine clientèle ? Quel est le rôle d’un commissaire-priseur ? Comment fonctionne une galerie d’art ? Peut-on encore parler d’un « marché de l’art » à l’échelle française ?

L’idée de cette conférence sera de passer en revue tous les grands mythes du marché de l’art international pour pointer du doigt ses réalités souvent méconnues, et à travers des exemples concrets. Ce sera aussi l’occasion de prendre le temps d’identifier les acteurs du marché de l’art à l’échelle locale et d’expliquer leur fonctionnement.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 23 mars 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Maylis Doucet, Guide digitale des lieux d’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

les chemins du street art et du graffiti : de saint-pierre à Ravezies // Dimanche 2 avril 2017 à 15h

On observe actuellement un engouement pour l’Art urbain, que ce soit à l’échelle municipale avec le lancement de la Saison Street art ou à l’échelle nationale et internationale, avec notamment la création d’une section Street art en 2015 pour le Grand Prix de Rome décerné par la Villa Médicis.

Nous commencerons notre parcours par le quartier Saint Pierre où nous découvrirons la variété des techniques employées par les “street artistes” : collage de papier, de reliefs en bois ou en plâtre , pochoirs. Ensuite, nous nous rendrons au quartier des Chartrons pour observer les fresques proposées par l’association “Pôle Magnetic” à travers son projet intitule “Le MUR”. Puis, nous poursuivrons notre promenade urbaine avec la découverte d’un autre dispositif artistique mis en place par cette association dans le cadre de la saison “Street art” initiée par la Ville de Bordeaux : « Correspondances ». Enfin, nous nous rendrons jusqu’au cœur du Grand Parc, pour achever notre balade à la place Ravezies. Nous aborderons tour à tour le travail des collectifs tells que Pôle Magnétic, Monkey bird crew, Said Dokins, Rouge, Spaik, Cix, ou encore Collectif 3GC.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto balade vélo  Dimanche 2 avril à 15h – Balade à vélo (vélos non fournis)

Lieu de rendez-vous : Place du Palais, 33000 Bordeaux

Intervenante : Céline Lalau, médiatrice culturelle

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

L’universalité dans l’oeuvre de Le Corbusier // Jeudi 27 avril 2017 à 19h

En juillet 2016 l’Œuvre architecturale de Le Corbusier a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Gilles Ragot, rédacteur du dossier de candidature à cette inscription, présentera le contenu de cette inscription, ainsi que sa portée dans les domaines du patrimoine et de l’architecture. Il restituera la dimension universelle des propositions issues de l’œuvre de Le Corbusier, tant sur le plan architectural qu’urbain, autant de qualités singulières qui ont valu la reconnaissance universelle à cet éminent architecte et urbaniste français du XXe siècle.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 27 avril 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenant : Gilles Ragot, historien de l’architecture, professeur à Bordeaux Montaine, rédacteur du dossier de candidature de l’Oeuvre architecturale de Le Corbusier sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

 

EGYPTOMANIE // Jeudi 4 mai 2017 à 19h

L’Egyptomanie s’inspire de sources multiples : des originaux antiques d’une part, qui seront recopiés, selon les époques, à partir de sources plus ou moins exactes et à leur tour plus ou moins adaptées (relations des voyageurs, croquis des explorateurs, ouvrages documentaires et scientifiques issus des recherches archéologiques d’égyptologues, etc). D’autre part, elle est issue des formes nées de réalisations égyptisantes antérieures, de l’époque romaine à nos jours.

Très souvent, l’égyptomanie se nourrit d’elle-même, et engendre ainsi de nouvelles formes et de nouvelles créations « égyptisantes ». Dans les deux cas, l’égyptomanie peut être l’émanation de sources anciennes ou inexactes, et manifester ainsi des décalages par rapport à l’actualité et à la réalité archéologiques. L’égyptomanie se réalise donc à travers deux types de créations, elles-mêmes souvent difficiles à distinguer. L’égyptologue Jean-Marcel Humbert en propose une définition, complète et complexe : l’égyptomanie résulte à la fois du style « néo-égyptien », qui correspond à une sorte de « résurrection de l’art égyptien ancien et un réemploi dans un autre cadre des thèmes de cet art », et le style « néo-égyptisant », qui consiste en une « réutilisation et une adaptation des formes nées d’une égyptomanie antérieure ».  A travers l’exploration de l’art de la sculpture, particulièrement touché par la vogue « égyptomaniaque », cette conférence a pour objectif de découvrir cette forme d’art bien méconnue, car souvent non considérée comme un style à part entière.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 4 mai 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Mairie de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, 33200 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

La lumière dans l’architecture antique // lundi 12 juin à 19h

La lumière naturelle prenait une grande place dans la religion grecque. Symbole et incarnation de la divinité, la lumière, qu’elle soit issue du soleil ou de la lune, a parfois été mise en scène pour servir à honorer un dieu ou le révéler aux fidèles.

Les exemples les plus fragrants de cette théâtralisation de la lumière sont les temples dotés de baies dans le fronton de leur toiture. Fenêtre servant à illuminer l’intérieur du temple et sa statue à un moment choisi, ou véritable porte laissant passer une représentation du dieu, la baie de fronton est l’indice d’un culte particulier nommé l’Epiphanie, littéralement « l’Apparition » du dieu ou de la déesse devant un public de fidèles. Liée à un sacrifice et à une date anniversaire, l’épiphanie permettait ainsi aux prêtres de conserver la confiance des pèlerins, d’augmenter leur foi tout en s’assurant un soutien sans faille de la divinité.

Ces temples à baies de fronton sont en réalité assez rares et concentrés en Asie mineure, dans l’actuelle Turquie. Leur étude permet d’appréhender un aspect méconnu du culte grec, principalement lié à deux divinités : Apollon et Artémis. Il s’agit des Temples d’Artémis à Éphèse et Magnésie du Méandre et du Temple d’Apollon à Chrysa.

L’architecture constitue ainsi un instrument du culte et de la réputation d’un sanctuaire, dont la survie dépendait de l’affluence, des sacrifices (une partie de la nourriture étant offerte aux prêtres), ainsi que des offrandes et des taxes. Ces données constituent des raisons non négligeables pour la constitution de tels cultes, qui nécessitaient un aménagement à la fois contraignant et anticipé des temples.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto afterwork   Lundi 12 juin  2017 de 19h à 20h

Lieu de rendez-vous : Cap Sciences, Hangar 20, Quai de Bacalan, 33000 Bordeaux

Intervenante : Marietta Dromain, docteure en archéologie

Gratuit

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Programme TOUT ART FAIRE // Septembre-Décembre 2016

L’association Tout Art Faire a le plaisir de vous faire découvrir son nouveau programme culturel Septembre-Décembre 2016 !

Au programme pour l’année 2016, un cycle de cours-découverte sur l’histoire et l’art à Bordeaux, des conférences allant de la gravure fantastique à l’histoire des consoles de jeux vidéos ou les châteaux de Roumanie, des visites inédites des Archives départementales et de l’exposition Montaigne Superstar ainsi que nos désormais habituels afterwork-patrimoine !

Lien direct de téléchargement ici (version PDF 2,2Mo)
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

[JEP 2016] Les Visites flash Tout Art Faire/Artothem

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine sur le thème « Patrimoine et citoyenneté », Tout Art Faire vous propose de découvrir l’histoire de 5 monuments bordelais aux côtés des étudiants en histoire de l’art de l’association Artothem et des guides de Tout Art Faire.

Le Monument aux Girondins
Samedi 17 septembre à 11h00
Dimanche 18 septembre à 11h00 (en partenariat avec Le Festin) et à 15h

L’Eglise Orthodoxe Saint-Joseph (par Maria Paleolog, historienne de l’art) – 56-60, rue Paul Louis Lande
Samedi 17 septembre à 10h00, 11h00 et 14h00

La Maison Cantonale – 20, rue du Châteauneuf 33100 Bordeaux
Samedi 17 septembre à 15h00

La Place de la République – Devant la Cour d’Appel
Dimanche 18 septembre à 11h00

Les hôtels institutionnels de Mériadeck – Square André Lhôte (Station Vcub)
Dimanche 18 septembre à 15h00

Toutes les visites proposées sont gratuites.

[JEP 2016] Le Monument aux Girondins // Dimanche 18 septembre à 11h

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine sur le thème « Patrimoine et citoyenneté », Tout Art Faire vous propose de découvrir l’histoire mouvementée du Monument aux Girondins et de comprendre la « nouvelle mythologie » républicaine mise en scène  par Alphonse Dumilâtre et Victor Rich.

Visites organisées en partenariat avec Le Festin

lefestin_logo_0

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Dimanche 18 septembre à 11h

Lieu de rendez-vous : Devant le Monument aux Girondins, place des Quinconces, 33 000 Bordeaux

Intervenant : Alexandre Paléologue, doctorant en histoire de l’art

GRATUIT

[JEP 2016] Patrimoine menacé au Proche-Orient // Dimanche 18 septembre 2016 à 16h

Le patrimoine historique et archéologique du Proche-Orient se trouve aujourd’hui menacé de disparition. Cette région, qui pourtant possède des richesses archéologiques innombrables, est dans une situation de conflit où la sauvegarde et la conservation de son patrimoine ne sont pas une priorité. Les archéologues, les responsables de musées et les amoureux du patrimoine oriental s’insurgent contre les destructions massives de vestiges multiséculaires, témoins de la splendeur des anciennes cités de Mésopotamie. La première conséquence est la perte irrémédiable pour l’humanité de cet héritage culturel commun. Devant la destruction de sites historiques, il est impossible de ne pas s’inquiéter, moins pour l’intégrité physique d’un patrimoine de l’humanité, que pour la survie de la valeur morale que représente en elle-même la défense de ce patrimoine.

Récemment, la destruction de la cité antique de Palmyre en Syrie, classée au patrimoine mondial de l’humanité, ou le saccage du musée de Mossoul en Irak, alertent la coalition internationale sur le besoin d’agir pour la préservation de cet héritage.

Au travers d’un tour d’horizon des différents sites archéologiques, monuments et musées, nous dresserons le portrait des milles et une merveille perdues ou détruites. Nous suivrons l’histoire des taureaux androcéphales, de la Dame d’Uruk, des trésors de Nimrud et des divers biens culturels victimes des fouilles illégales, de vandalisme, ou de pillage comme au musée de Bagdad en 2003, qui nous amèneront de l’antique Proche-Orient au marché de l’art international. Du trafic des antiquités aux musées d’origine, où nous mènent les campagnes de récupération d’objets volés ? Dans quel contexte les biens culturels endommagés ou pillés sont-ils restitués et comment retrouvent-ils leur place ?

Enfin, nous essayerons de savoir comment réagissent l’Unesco, la communauté internationale et les forces gouvernementales présentes ; De quels moyens disposent-ils ? Et, comment préserver et défendre ce qui reste pour la mémoire collective, pour l’histoire, pour l’identité et l’âme des nations ?

Conférence organisée en partenariat avec le Bouclier Bleu, section Atlantique.

banner-site bouclier bleu

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Dimanche 18 septembre 2016 de 16h à 17h30

Lieu de rendez-vous : Auditorium du Musée d’Aquitaine, 20 cours Pasteur, 33 000 Bordeaux

Intervenante : Sarah Pelloquin, historienne de l’art

Tarifs : GRATUIT