Archives par mot-clé : vandalisme

Le vandalisme : disparition ou évolution du patrimoine | Mardi 13 octobre à 19h

Cette conférence est organisée en partenariat avec les Archives de Bordeaux métropole

C’est un mot qui n’est apparu qu’au XVIIIe siècle dans une « Introduction à l’étude des monuments antiques ». Et ce fut l’abbé Grégoire qui l’utilisa en premier en 1794 : « Je crée le mot pour tuer la chose » dans un discours où il dénonce la destruction.  Mais son origine est plus ancienne, et dans l’antiquité il désignait des barbares : les Vandales.

Sa définition parait claire : « Celui qui hait en barbare les sciences et la civilisation et qui détruit les monuments des arts ».

Et c’est bien ainsi qu’on l’utilise. Or nous verrons que le vandalisme peut avoir de nombreuses raisons, autres que la simple destruction.

En effet, il peut être beaucoup plus subtil, pas toujours aussi barbare qu’il peut paraitre, et cacher des raisons diverses et variées.

Lorsque l’on parle de vandalisme, on peut ainsi penser à la Révolution et aux événements qui lui font suite, qui sont célèbre pour les destructions qu’ils ont engendré mais beaucoup moins à celles opérées par des restaurateurs ou des urbanistes !

            Ainsi nous nous intéresserons aux actes de vandalisme, ainsi que leurs raisons, qui ont frappés Bordeaux et qui nous ont fait perdre une partie de notre patrimoine et ce grâce notamment aux documents conservés aux Archives de Bordeaux Métropole.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence

Mardi 13 octobre 2020 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : salle de conférence des Archives de Bordeaux Métropole, Parvis des archives, rue de la Rotonde, 33100 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Gratuit

Masque obligatoire

Réservation ici

Le vandalisme // Jeudi 21 décembre 2017 à 19h

Le terme « vandalisme » est un mot apparu au XVIIIe siècle. Ce fut l’abbé Grégoire qui l’utilisa en premier en 1794 pour dénoncer la destruction : « Je crée le mot pour tuer la chose ». Le terme est construit à partir du nom d’un peuple balte qui traversa l’Europe de l’ouest pour s’établir en Espagne puis en Tunisie durant l’Antiquité : les Vandales.

Le “vandalisme” désigne aujourd’hui toute destruction aveugle. Il est souvent justifié par l’ignorance et il est particulièrement employé dans le cadre de destructions touchant le patrimoine historique et artistique.

Le vandalisme a en réalité de nombreuses causes, qui sont plus complexes que la simple destruction par des personnes « sans goût artistique ».

En France, l’œuvre de vandalisme la plus communément dénoncée est celle qui fit suite à la Révolution française où les destructions patrimoniales furent nombreuses. Les limites dans lesquelles le terme de vandalisme peut être utilisé ne sont cependant pas toujours évidentes. Par exemple, peut-il être appliqué aux restaurations de l’architecte et ingénieur Viollet-le-Duc qui transformèrent de façon irréversible de nombreux monuments sans véritable justification historique ?

Nous profiterons de cette conférence pour évoquer les actes de vandalisme qui touchèrent Bordeaux et que nous méconnaissons bien souvent, comme ceux perpétrés actuellement dans les États étrangers en crise.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto conférence  Jeudi 21 décembre 2017 de 19h à 20h30

Lieu de rendez-vous : Athénée Père Joseph Wresinski, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux

Intervenante : Elody Poisson, historienne de l’art

Tarifs : 6€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

 

Image : Hubert Robert, La violation des caveaux des rois dans la Basilique de Saint-Denis en octobre 1793, © musée Carnavalet