Archives par mot-clé : XXe siècle

COUPS DE COEUR #4 MARS 2016

Bacchanales modernes ! Le nu, l’ivresse et la danse dans l’art français du XIXe siècle
Bordeaux, Galerie des Beaux-arts, Jusqu’au 23 mai 2016

Edouard-Antoine Marsal, Satyre et Bacchante, 1887, Sète, musée Paul Valéry
Edouard-Antoine Marsal, Satyre et Bacchante, 1887, Sète, musée Paul Valéry

Bacchante, nymphe, ménade, peu importe comment on l’appelle, cette figure féminine issue de la mythologie antique trouve auprès des artistes français du XIXe siècle, un certain regain d’intérêt.

 D’abord illustrée en compagnie de Bacchus lors de ses cortèges, elle va peu à peu devenir une créature indépendante au sein de diverses histoires et tragédies. Mais son tempérament provocant, ses manières violentes, vont constituer très vite un prétexte a représenter la femme sensuelle telle qu’elle est fantasmée durant la seconde moitié du XIXe siècle.

Dans un parcours chronologique, à travers des œuvres comme celle de James Pradier Félicien Rops, ou encore Gustave Moreau et Auguste Rodin, le musée des Beaux-arts de Bordeaux donne à contempler l’image de la femme sous toutes ses coutures dans un siècle où il n’est pas si facile de s’affirmer en tant que tel.

Emile Lévy, La mort d'Orphée, 1866, Paris, musée d'Orsay
Emile Lévy, La mort d’Orphée, 1866, Paris, musée d’Orsay

Catherine Slowik
Bègles, musée de la Création Franche, Jusqu’au 3 avril 2016

Tout d’abord professeur de mathématiques, Catherine Slowik va se tourner très vite vers l’enseignement des arts plastiques et surtout vers la peinture dont elle va apprendre à dompter la technique.

20160225_154421

Elle aborde sous divers angles la figure humaine. Du portrait au corps entier, toujours sur fond de monochrome noir, qui permet d’attirer exclusivement notre œil sur le personnage, l’artiste joue des attitudes et des mouvements. Contorsionner dans des positions peu probables, solitaire, en couple ou en groupe, les silhouettes se rejoignent, se repoussent, à la manière d’une danse ou même d’un combat.

slowik

Le musée de la Création Franche expose ici une partie de l’œuvre figurative de Catherine Slowik, dont la riche production s’attarde aussi sur les formes abstraites.

Par Charlotte LASSERRE

[COMPLET] La Piscine de Bègles // Lundi 22 février 2016 à 10h30

Au début des années trente, la ville de Bègles souhaite s’équiper d’une piscine. En effet, l’émergence d’une architecture sportive constitue une étape de la modernité culturelle et de la transformation des mœurs à cette époque. C’est l’architecte Armand Blanchard qui fut choisi par la municipalité. Il livre à la ville un établissement moderne dont le traitement décoratif reprend tous les codes de l’esthétique Art Deco. Les Bains connaissent un grand succès dès leur ouverture au début des années trente.

Cependant, au début des années 2000, afin de répondre à des normes sanitaires nationales, la piscine a dû subir des modifications. La question se posa concernant ce patrimoine : devait-on maintenir la piscine ouverte au public, ou était-il préférable de la fermer sans la détruire, laissant ainsi une œuvre architecturale à l’abandon qui subirait les méfaits du temps ? Sa réhabilitation a donc suscité de nombreux débats. Le choix de l’architecte Patrick Bouchain vint clore les discussions grâce à sa vision originale d’un chantier ouvert au public, son respect du lieu tout en amenant un regard moderne.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

picto visite guidée  Lundi 22 février 2016 de 10h30 à 12h00

Lieu de rendez-vous : 2-14, rue Carnot, 33130 Bègles

Intervenant : Association Archimuse-Bordeaux

Tarifs : 5€ pour les non adhérents // 3€ pour les adhérents

Gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires de la Carte Jeunes Bordeaux

Réservations : contact@toutartfaire.com / tel. 07.68.48.91.52

Samedi 20 avril 2013 : découverte du quartier de Mériadeck

visite guidée du quartier de Mériadeck, par Samuel Drapeau

Mériadeck

Tout Art Faire vous propose de partir à la découverte de Mériadeck. Au fil d’une promenade d’1H30, les différents projets et les édifices marquant seront présentés au public afin de le familiariser avec l’architecture moderne issue majoritairement des travaux des Trente-Glorieuses.

Date et horaires : 20 avril à 15h00

Accès handicapé : non

Tarifs : 5 € non-adhérent, 3 € adhérent, gratuit pour scolaires, étudiants, demandeurs d’emploi

Modalités de réservation/ Renseignements : contact@toufartfaire.com

06.82.18.73.46

Réservation obligatoire (limité à 30 personnes)